Melons 2020

Ce forum regroupe les discussions autour des cucurbitacées (courgette, courge, potiron, concombre, cornichon, melon, ...)
gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 392
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Melons 2020

Message par gabii75 »

Il est temps de lancer les discussions autour de la saison de melons 2020.

On espère que la saison à venir sera aussi extraordinaire que 2018 et 2019 !

J'ai prévu de tester quelques variétés hybrides (Candilo et Anasta) et de refaire du Stellio qui marche bien chez moi. J'ai également Edgar donné comme melon précoce en saison. Mais le gros des troupes est constitué de variétés classiques , charentais et surtout petit gris qui fut la révélation l'année passée aussi bien pour son goût (délicieux , sucré et beaucoup de jus) que pour sa facilité de culture, il a notamment été très bien après le 10 octobre où le temps fut maussade et frais en donnant de bons melons jusqu'à fin octobre début novembre.

Je suis en Lorraine (plus précisément en Meuse du sud) sur une terre argilo-calcaire caillouteuse et très drainante.
J'ai retourné une bande de terre de 80 mètres de long en décembre, je l'ai travaillé au motoculteur en mars et j'ai épandu dessus en surface une très épaisse couche de fumier de bovins vieillit de (seulement) 6 mois.

La bande est large (environ 2,60 mètres), je ne compte mettre qu'une seule rangée de melons et donc comme il y a de la place, les espacer de seulement 70/80 centimètres. Cette bande ne recevra pas de melons l'année prochaine et même l'année suivante pour respecter la rotation des cultures (3 ans, c'est même un peu faible il me semble).

Image

J'ai fait mes premiers semis en godet fin février/début mars (c'était malheureusement un peu trop tard) puis régulièrement jusqu'à début mai. Je sème dès la semaine prochaine en semis direct jusqu'à début juillet.

L'objectif est d'étaler les récoltes.
J'ai mis en terre mon premier plant (charentais) le 12 avril, mais il était malheureusement encore bien petit (une seule vraie feuille). Il s'est ensuite très rapidement développé, une première taille le 25 avril, et la seconde taille le 8 mai. Désormais il fait des fleurs mâles et femelles ce qui est très tôt !
Dommage, si j'avais eu un plant plus développé à mettre dès début avril j'aurai gagné 7 à 10 jours ! Il a aussi quelques petites tâches blanches très claire aux extrémités de certaines feuilles.

Photo d'il y a 2 jours
Image

J'ai positionné les plants précoces (7 plants) dans 2 autres zones bien abritées du vent, sous tunnel rigide et sous chenille, C'est sous chenille que la croissance est la plus rapide, encore dommage si j'avais mis mon charentais sous la chenille.
Les plants se développent très bien un peu partout.

Je vais mettre en place un système d'arrosage au goutte à goutte sous le fumier, le fumier permettra de conserver la fraîcheur.

Il a fait très chaud (souvent 23 à 28°) en avril, avec beaucoup de soleil (pas loin de 300 heures de soleil en avril!!) mais depuis le début mai c'est plus humide, et surtout moins chaud avec même du froid vers les 11/13 mai (saints de glaces) et une nuit compliqué où il y avait de gros risques de gel (12 mai au matin), donc mise en place de toutes les protections adéquates. Finalement il n'a pas gelé...

On attends la suite désormais, mais cela commence bien ! Bien mieux pour les melons que pour les concombres, pastèques et courgettes qui ont beaucoup plus de mal cette année.
jp17
Fleur de pipelette
Messages : 795
Inscription : lun. 07 janv. 2019 10:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Melons 2020

Message par jp17 »

Voilà un message que j'ai grand plaisir à lire.
Faire du melon pour en consommer 4 mois par an, dans la Meuse, il fallait oser. J'imagine que tous les voisins ont dit que ce n'était pas possible.
Progresser aussi vite, sur 2 ou 3 ans, ça devrait donner des idées à pas mal de jardiniers qui pensent que la culture du melon est trop difficile dans la moitié nord.
Comprendre ses petites erreurs et déjà savoir ce qu'il faudra faire l'année prochaine, c'est l'essence même du jardinage intelligent, par opposition au jardinage simpliste qui consiste à faire comme son père et surtout ne rien changer (j'ai un tel spécimen parmi mes voisins !).

2 petites remarques :
La rotation des cultures, c'est plutôt 4 et même 5 ans. La société Soldive qui loue des terres pour cultiver le melon ne revient pas au même endroit avant ce délai.
Les taches blanches au bord des feuilles pourraient être des traces de pollen. Il se dépose sur toute la surface des feuilles, puis à l'occasion d'une grosse rosée les gouttelettes s'agglomèrent et roulent vers les bords en entraînant le pollen. Les gouttes qui restent au bord sèchent et laissent le pollen, ou autres poussières, en dépôt. Je le constate souvent avec du pollen jaune. C'est blanc, alors je ne sais pas si mon explication est bonne.

Quant à moi, ce n'est pas l'année pour faire des cultures précoces. Terre argileuse trempée tout l'hiver. C'est tout juste si j'ai pu jardiner fin avril après un mois sec et chaud. Et rebelote, mai froid et pourri, terre impraticable pour encore au moins une semaine.
J'ai tenu compte de cela pour faire des semis en pot bien plus tard que d'habitude. J'ai semé au moment où d'habitude les premiers melons sont plantés et ont reçu la 1ère taille, début avril !!!
Sur les 6 melons plantés fin avril, 1 a déjà pourri. Je l'ai remplacé 15 jours plus tard par un plant de rab qui était beaucoup plus développé que ceux en terre. 1ère taille faite il y a 2 jours. La météo annonce au moins 8 jours de beau temps qui devraient faire beaucoup de bien, mais ça ne risque pas de rattraper le bon mois de retard que j'ai.
Dans une semaine je sèmerai 6 melons de plus.
1ère fournée : 5 Petit Gris de Rennes et 1 cantaloup Diamex
2ème fournée : Petit Gris + melon brodé que je sélectionne depuis 30 ans + Charentais.
gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 392
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Melons 2020

Message par gabii75 »

Merci JP,

C'est tout à fait ça pour les tâches blanches, j'ai remarqué que c'était lié à la rosée, j'avais peur de l'oidium mais les tâches n'ont pas la même couleur et elles sont localisées aux extrémités . Cela ne s'aggrave pas c'est bien, depuis la dernière photo, le plant a bien évolué, toujours assez peu de feuilles et des fleurs qui se multiplient.

Concernant la rotation j'avais vu effectivement qu'il fallait 4 ou 5 ans, voir même 7 ou 8... C'est le principal problème car je manque de place...
Pourtant dans le secteur de Breuillet (17) je suis quasi certain qu'une parcelle a été mise en melon 3 ans après la dernière culture.

Ici le temps chaud et sec continue après 30/40mm lundi dernier, pas d'eau en vue. C'est un temps idéal pour les melons qui ne souffrent même pas du vent.
Pour l'année prochaine, je vais tester le paillage plastique noir, et faire un peu plus de plants sous chenille car les 4 plants que j'ai dessous sont magnifiques!

Je me considère encore vraiment comme un jardinier débutant qui apprends de ses erreurs et qui est à la pêche aux bons conseils. Aussi j'observe la nature et j'essaye de respecter sa logique.
Le melon que j'ai commencé il y 4 ans est une culture qui s'est vite acclimatée et que j'ai fort bien réussit dès le début.
Je la considère comme une des cultures "les plus simples", mais je respecte quelques règles et je taille (surtout en début de saison)

En fait, il n'y a rien d'insurmontables à cultiver du melon en Lorraine, c'est même une terre traditionnellement melonnière avec quelques variétés anciennes comme le melon de sainte memie (région de chalon en champagne, à 30 mn de chez moi), ou de Lunéville (à 1h30 de chez moi). Je me souviens de bons melons de mon grand père quand j'étais enfant (du charentais classique).

Les étés chez nous sont souvent chaud, parfois sec, et la tendance est à l'augmentation de ces phénomènes, avec une saison chaude beaucoup plus précoce (printemps secs et chauds ces dernières années) et des arrières saisons parfois encore longues et chaudes. Il y a plus de chances d'avoir un été pourri ici en Lorraine qu'en Charente Maritime mais franchement cela reste peu fréquent, ou alors cela ne dure que quelques jours/semaines et on passe à autre chose.
J'aimerais juste une année avec un été pourri pour voir comment réagissent les cultures de melons.

Je pense que la nature du sol y est pour beaucoup également, ma terre argilo-calcaire drainante est parfaite pour le melon dès lors qu'elle est enrichie de compost/fumier.
Mes voisins cultivent du melons pour certains et ont eu de bons résultats les années passées, seulement ils plantent en une seule fois à la mi mai alors que moi j'étale au maximum.

Pas mal de maraîchers se mettent à cette culture également, en pleine terre, ou sous chenille, mon cousin dans le village d'à côté en cultive 1 000 plants cette année et il a étalé les semis sur 3 mois, idem dans le village où vivaient mes grands parents à côté de Nancy.
Des agriculteurs à côté de chez moi envisagent même d'en faire à plus grande échelle (sur quelques hectares) en s'inspirant de l'exemple alsacien et des rendements importants à faire pâlir , rendements obtenus les 2 dernières années.

Le temps va être chaud toute cette semaine! Bonne journée
gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 392
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Melons 2020

Message par gabii75 »

Pour les premiers plants mis en terre en avril, c'est le début de la nouaison depuis quelques jours, une bonne pollinisation favorisée par un temps ensoleillé, une température douce mais sans excès. Quelques degrés de plus serait bénéfique.

Voilà donc le moment d'augmenter le volume d'eau. Malgré mon "paillage" avec du fumier de bovins, j'ai la désagréable surprise de voir apparaître pas mal de liserons... j'ai peur qu'ils envahissent totalement la parcelle, un peu cela ne me pose pas de problèmes mais en trop grand nombre j'ai peur que cela asphyxie la culture. Je vais donc retravailler le sol aux alentours, j'ai peur tout de même de trop enfouir le fumier qui est encore trop frais.

Autre "problème", des fleurs femelles qui nouent un peu trop vite et proche du pied.
Je suis partagé sur la marche à suivre, j'ai remarqué l'année dernière que parfois certains fruits sur charentais classique non hybride se formaient très vite près du pied, pompant toute l'énergie de la plante trop précocement et rendant compliqué la formation d'autres melons. Généralement l'année dernière je retirais ces fruits.
Mais le but sur ces premiers plants est d'avoir des melons le plus tôt possible, alors je suis bien embêté... Pour le moment j'ai laissé.
Sur hybride, je pense et espère que cela ne se produit pas, ma variété précoce (Edgar) a une production normalement étalée. Sur petit gris également, l'année dernière les plants pouvaient nouer très rapidement près du pied et faire encore des fruits plus tardivement.

Pour l'année prochaine, outre un semis en février, je paillerai le sol d'un plastique noir au moins sur les quelques plants précoces.

Quelques photos :

Image

Image

Image

Image
gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 392
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Melons 2020

Message par gabii75 »

Bonjour,

Melons 2020, la suite...

Avec pour ma part une très mauvaise nouvelle des quelques plants sous chenilles, pas assez aérés la semaine dernière et le week-end, ils ont eu un peu chaud, et la conséquence c'est qu'en pleine nouaison beaucoup de fleurs ont séché...
C'est dommage car c'était très prometteur avec une belle floraison engagée. Je n'ai qu'un seul fruit noué avec certitude et avant hier j'ai réalisé quelques opérations de pollinisation à la main... J’espère avoir au moins encore quelques fruits noués mais la période est difficile avec fraîcheur et humidité.
J'ai beaucoup, beaucoup de feuilles, de belles racines, donc tous n'est pas perdu, j'arrose et j’aère mes plants pour qu'ils prennent la fraîcheur mais pas trop. J’espère que c'est juste un peu retardé... même si sous chenille, le but est de récolter le plus tôt possible.

Sous tunnel rigide, les 3 plants sont beaucoup moins développés en feuillage mais il a fait moins chaud, tous portent des fruits déjà noué (charentais classique, petit gris, Edgar F1).

J'y retourne demain, les fruits devraient avoir bien grossit, il devrait faire du soleil (au moins l’après-midi) et ce sera donc l'occasion de polliniser manuellement sous chenille pour rattraper le coup.
A noter qu'une variété F1 donnée comme "fortement résistante à la chaleur" et que je teste cette année a effectivement moins souffert sous la chenille (le plant portait avant hier 1 fruit "balle de golf" et d'autres fruits qui vont nouer je l’espère) et une belle floraison femelle qui a mieux supporté la chaleur.

Le temps dans l'Est est très frais et quelque peu humide en ce moment. Pas trop de pluie ce qui permet d'ouvrir la chenille et espérer une pollinisation malgré les 16 à 18°...

En pleine terre sans protection, les plants se développent à vitesse moyenne, certains ont été taillés, d'autres ne le seront pas pour étaler la production.
Je vais re-semer en pleine terre une dizaine de graines maxi en fin de semaine prochaine pour les récoltes de fin d'été.
J'ai semé un vieille france il y a une semaine, il a levé en seulement 4 jours.

Quelques photos d'il y a 2 jours sur les plantations précoces :

Image

Image

Image
gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 392
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Melons 2020

Message par gabii75 »

Bonsoir,

Des nouvelles des melons meusiens... Pas de photos car mon Iphone est en train de mourir...
Après avril et mai très ensoleillés, début juin fut humide et frais. Les quelques melons formés avant sont bien avancés, mais les plants repiqués fin mai, ou les graines semées à la même époque ont accouché de plants chétifs et qui se sont peu développés, voir même ils ont un peu jaunis, j'hésite à les remplacer...
Les plants repiqués fin avril / début mai s'en sortent mieux, ils sont entrés en début de floraison.

Pour les précoces plantés en avril, les journées de chaleur à venir vont permettre une bonne maturation, j'ai arrêté les arrosages, j’espère avoir les premiers avant la fin juin, ce serait un beau record.

Côté variétés, c'est mon seul plant de petit gris qui s'en sort le mieux en terme de rendement. Malgré les limaces qui ont mangé le tout premier, 5 autres sont venus, ils sont d'une taille petite à moyenne, normale pour du petit gris, entre 400 et 800 grammes je dirais. Quelle valeur sure le petit gris !
L'hybride edgar précoce a donné 3 fruits sur 2 plants seulement, fruits entre 600 et 1 kilo, ce qui n'est pas énorme mais je les ai manqué, tout comme mon stelio qui n'a qu'un seul fruit... Vrai déception... Ces plants qui étaient sous chenille sont en train de refleurir de manière abondante... On verra.

J'ai fait pas mal de semis la semaine dernière (une douzaine de graines), tout a levé, entre 4 et 6 jours pour la levée.
A noter que je fais aussi de la pastèque. C'est un peu plus fragile et demande de la chaleur de manière constante, elles ont aussi beaucoup souffert de l'humidité et de la fraîcheur, à tel point que j'ai retiré 2 plants aujourd'hui (et remplacé). Mais sur 4 plants, c'est la pleine nouaison avec des petits fruits qui semblent se former.
Je mélange les pastèques (par série de 3 ou 4 plants) au milieu des melons. Je pense que cela ne pose pas de soucis.. ?

A bientôt, pour le début de récolte !
jp17
Fleur de pipelette
Messages : 795
Inscription : lun. 07 janv. 2019 10:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Melons 2020

Message par jp17 »

C'est assez minable pour moi.

Voilà ce que j'ai de mieux.
Image

Cette année le feuillage est réduit. Normalement on ne voit plus le plastique noir fin juin. Voilà le pire.
Image

Je ne me fais pas d'illusion sur la future récolte. Elle sera compromise par cette maladie que j'avais de la peine à contrôler avec un peu de soufre. Cette année j'ai oublié d'en pulvériser.
Image

Ma seconde fournée en est au stade cotylédons + 1 ou 2 petites feuilles. Évolution presque nulle depuis 15 jours, à cause du froid et des fortes pluies. La chaleur actuelle devrait les réveiller.
Avatar de l’utilisateur
sibex
Grossiste en parlotte
Messages : 3487
Inscription : ven. 06 févr. 2004 20:59
Région : Centre
Sexe : Homme
Localisation : beaugency pres de Chambord
Contact :

Re: Melons 2020

Message par sibex »

bonjour
C'est pour cela que je ne cultive plus sur la bâche noire 2 années sur trois c'était le mildiou
le melon va être compliqué cette année les pieds qui sont les plus vigoureux sont ceux des semis direct
http://monpotagerbio.over-blog.com/

L'intelligence c'est la faculté de s'adapter au changement.
Stephen Hawking
gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 392
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Melons 2020

Message par gabii75 »

jp17 a écrit : mer. 24 juin 2020 12:35 C'est assez minable pour moi.

Voilà ce que j'ai de mieux.
Image

Cette année le feuillage est réduit. Normalement on ne voit plus le plastique noir fin juin. Voilà le pire.
Image

Je ne me fais pas d'illusion sur la future récolte. Elle sera compromise par cette maladie que j'avais de la peine à contrôler avec un peu de soufre. Cette année j'ai oublié d'en pulvériser.
Image

Ma seconde fournée en est au stade cotylédons + 1 ou 2 petites feuilles. Évolution presque nulle depuis 15 jours, à cause du froid et des fortes pluies. La chaleur actuelle devrait les réveiller.
Je ne vois pas tes photos JP.
C'est un peu partout pareil cette année, difficile pour le melon à cause de ces 3 semaines difficiles.
J'étais dans le 17 il y a encore quelques jours, les melonnières de Médis à côté de Royan (soldive à priori?) ne sont pas belles du tout, même sous chenille, ce n'est pas très avancé...

Sibex, Plutôt que du plastique noir, du plastique transparent ? Je comptais justement mettre du plastique noir l'année prochaine, je ne suis pas sûr que cela favorise les maladies cryptogamiques. L'oïdium est plus à craindre que le mildiou sur melon, ou pire : la fusariose.
J'ai fait 2 tournées de pulvé au souffre (c'est la première fois que j'en met), et sans souffre, 0 problème les années 2018 et 2019.

Aujourd'hui vent, 31°, grand soleil, les abeilles sont là...
Je vais essayer de faire des photos des quelques melons en phase du maturation.
J'ai installé mes 75 mètres linéaires de goutte à goutte (hors melons précoce), il passe sous le paillage constitué de fumier de bovins frais et d'un peu de paille. Je pense que les semis direct d'après le 15 juin donneront de biens meilleurs résultats, à tailler sérieusement sur quelques pieds pour avancer un peu les récoltes.
gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 392
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Melons 2020

Message par gabii75 »

gabii75 a écrit : mer. 24 juin 2020 16:28
jp17 a écrit : mer. 24 juin 2020 12:35 C'est assez minable pour moi.

Voilà ce que j'ai de mieux.
Image

Cette année le feuillage est réduit. Normalement on ne voit plus le plastique noir fin juin. Voilà le pire.
Image

Je ne me fais pas d'illusion sur la future récolte. Elle sera compromise par cette maladie que j'avais de la peine à contrôler avec un peu de soufre. Cette année j'ai oublié d'en pulvériser.
Image

Ma seconde fournée en est au stade cotylédons + 1 ou 2 petites feuilles. Évolution presque nulle depuis 15 jours, à cause du froid et des fortes pluies. La chaleur actuelle devrait les réveiller.
Bien souvent, j'ai assez peu de feuilles également voir très peu, mais cela n'empêche pas de produire, sous la chenille, beaucoup beaucoup de feuilles mais très peu de fruits. Tes petits gris sont pas mal du tout, si il fait chaud ils devraient être à pleine maturité aux alentours du 15 juillet.

C'est un peu partout pareil cette année, difficile pour le melon à cause de ces 3 semaines difficiles.
J'étais dans le 17 il y a encore quelques jours, les melonnières de Médis à côté de Royan (soldive à priori?) ne sont pas belles du tout, même sous chenille, ce n'est pas très avancé...

Sibex, Plutôt que du plastique noir, du plastique transparent ? Je comptais justement mettre du plastique noir l'année prochaine, je ne suis pas sûr que cela favorise les maladies cryptogamiques. L'oïdium est plus à craindre que le mildiou sur melon, ou pire : la fusariose.
J'ai fait 2 tournées de pulvé au souffre (c'est la première fois que j'en met), et sans souffre, 0 problème les années 2018 et 2019.

Aujourd'hui vent, 31°, grand soleil, les abeilles sont là...
Je vais essayer de faire des photos des quelques melons en phase du maturation.
J'ai installé mes 75 mètres linéaires de goutte à goutte (hors melons précoce), il passe sous le paillage constitué de fumier de bovins frais et d'un peu de paille. Je pense que les semis direct d'après le 15 juin donneront de biens meilleurs résultats, à tailler sérieusement sur quelques pieds pour avancer un peu les récoltes.
Avatar de l’utilisateur
sibex
Grossiste en parlotte
Messages : 3487
Inscription : ven. 06 févr. 2004 20:59
Région : Centre
Sexe : Homme
Localisation : beaugency pres de Chambord
Contact :

Re: Melons 2020

Message par sibex »

Bonjour
La bâche transparente ce n’est pas bon ,les adventistes vont pousser, sinon cela depend de la saison on gagne ou non,je reviens sur mes semis tardifs en direct je regrette de ne pas en avoir fait plus
http://monpotagerbio.over-blog.com/

L'intelligence c'est la faculté de s'adapter au changement.
Stephen Hawking
gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 392
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Melons 2020

Message par gabii75 »

Voici enfin des photos d'il y a quelques jours, avec des melons qui vont être récoltés ce WE pour les 2 premiers, d'ici 8 jours environs pour les premiers petits gris.
J'ai stoppé les arrosages voilà 2 semaines sur ces plants précoces.

Image

Image

Image

Ici un charentais "classique", malgré la fin des arrosages, le plant continue de faire nouer quelques fruits, alors que le premier fruit sera consommable d'ici le week-end ou la semaine prochaine.
Image

Sous les chenilles où j'ai complètement manqué la culture car mes melons ont eu trop chaud, beaucoup beaucoup de feuilles et peu de fruits, j'ai un plant sur lequel se forment plusieurs petits fruits (j'en ai déja compté 4). Ils vont être parfait pour une récolte vers le début août

Image

En raison d'une vingtaine de jours avec fraicheur et humidité, les plants de pleine terre et pleine saison sont en retard, les derniers jours de chaleurs ont permis de les booster, ils sont pas mal, c'est le tout début de nouaison.
Image
Image

Et enfin on travaille l'avenir... Levé des derniers semis. Je sémerai 1 ou 2 graines encore début juillet comme l'année dernière pour des récoltes trés tardives
Image

Ce ne sont pas des melons mais des pastéques ! L'année dernière mes quelques plants avaient réussi avec une facilité déconcertante... Cette année c'est beaucoup plus compliqué. La pastéque demande encore plus de chaleur que le melon, elle est plus sensible aux maladies et aux puçérons.
L'année dernière j'avais 3 plants de Sugar Baby, J'en ai remis plus cette année, ainsi que quelques plants de 3 autres variétés dont la Crimson sweet (gros fruit pouvant peser jusqu'à 10kg).
Encore une fois, Sugar Baby se comporte très bien, est très précoce, bonne tenue du plant, fruits délicieux. Les fruits sont en phase de grossissement...
Il me semble avoir une Crimson Sweet qui se forme, au second plan cachée dans les feuilles... Au premier plan c'est une petite Sugar, avec les journées assez chaudes d'en ce moment, elle grossie très vite.

Image
Avatar de l’utilisateur
magnolia75
Pépinière à blabla
Messages : 2914
Inscription : ven. 03 nov. 2017 14:40
Région : Bourgogne
Sexe : Femme

Re: Melons 2020

Message par magnolia75 »

Bravo Gabii :top: De beaux melons en perspective :love: :love:

Perso, j'ai démissionné !! Même en serre, avec 20 fruits l'année dernière, très peu sucrés
et avec du goût !!
J'ai laissé la place aux tomates :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
sibex
Grossiste en parlotte
Messages : 3487
Inscription : ven. 06 févr. 2004 20:59
Région : Centre
Sexe : Homme
Localisation : beaugency pres de Chambord
Contact :

Re: Melons 2020

Message par sibex »

Bonjour et bravo
J’en suis loin cette année, même sous. Tunnel , lis sont vigoureux et le feuillage est beau
http://monpotagerbio.over-blog.com/

L'intelligence c'est la faculté de s'adapter au changement.
Stephen Hawking
jp17
Fleur de pipelette
Messages : 795
Inscription : lun. 07 janv. 2019 10:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Melons 2020

Message par jp17 »

Verdict sans appel : tu es déclaré vainqueur haut la main ! :top:
Et c'est en Lorraine, le mérite est décuplé.

Mais où en sont les sudistes, étrangement muets sur ce sujet ?

Mes premiers Petits Gris de Rennes seront mûrs entre le 10 et le 15 juillet, selon le bon vouloir de Madame Météo qui s'obstine à nous mettre un bon coup de frais avant les chaleurs estivales qui finiront bien par arriver. C'est la récolte la plus tardive depuis plus de 10 ans, pas vraiment à cause des températures parfois froides, mais à cause des épisodes pluvieux qui ont empêché de planter aux dates prévues.
Répondre

Revenir à « Aux courgettes, courges, potirons, concombres, melons »