Myrtillier : un ou deux plants ?

Fraise, framboise, groseille, mûre
Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1215
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Myrtillier : un ou deux plants ?

Message par Pellia »

Bonjour,
Je connais ton coin, pour le climat des myrtilles c’est tout bon mais pour la terre… ce n’est absolument pas le substrat idéal. Il te faut faire un bassin remplit de terreau horticole à pas cher et de tourbe de sphaignes. La profondeur du bassin c’est 60 cm Les 30 premiers cm sont étanches pour garder de l’eau. Pour réaliser un bassin c’est de la bâche PVC qui se colle avec une colle spéciale PVC. J’utilise cette bâche PVC pour faire des réserves d’eau de très grande capacité. Pour les variétés commerciales à conseiller, je n’ai pas de réponse. Bon courage !

Avatar de l’utilisateur
mikocyco
Bourgeon de bavard
Messages : 386
Inscription : dim. 07 oct. 2007 17:45
Région : Champagne Ardenne
Sexe : Homme
Localisation : Vertus (51)

Re: Myrtillier : un ou deux plants ?

Message par mikocyco »

Je précise que bien que j'habite dans le 51, le sol de mon jardin n'est pas calcaire ! :wink:
Il est argilo-limoneux (pH de 6,5). Je suis bien conscient qu'il n'est pas assez acide, et la fosse remplie de terre de bruyère ou de tourbe s'impose.

cCBD
Bourgeon de bavard
Messages : 312
Inscription : jeu. 04 juil. 2019 11:28
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Myrtillier : un ou deux plants ?

Message par cCBD »

Oui la question du sol est déterminante, ça vaut le coup de tester si tu pressens que ça peut le faire.
Je ne m'y suis jamais intéressé mais je suis certain qu'il existe quelques sélections adaptés aux sols plus neutres, je crois que j'avais vu ça sur un site allemand ou suisse, ça remonte à quelques années mais ça doit toujours exister.

Fait gaffe avec la tourbe (terre de bruyère idem), n'en fait pas la base de ton substrat, sinon l'été ça va être l'horreur pour l'arrosage (très difficile à réhumecter) et il faut garder à l'esprit que c'est un matériaux quasi inerte à la sortie du sac et pas très accueillant ensuite pour la vie, il a des qualités entre autre celui de baisser le Ph mais aussi de sacrés défaut (rétention d'eau qui peut devenir un défaut en hiver également). Si tu en utilise une part, ajoute absolument en parallèle au moins 2 fois plus de matières déjà vivantes (quelques pelletées de litières/humus forestier si tu as sous la main, matières organique en compostage, curage fossé, etc) et des matières qui vont alimentés à long terme le processus (brf et autre broyats, sciure fraiche, etc, de la matière fraiche en gros, avec une part de résineux. Les matières fraîches

Il faut chercher à reconstituer un sol forestier vivant, surtout pas un support de culture qui va rester relativement inerte en terme de vie, avec une structure grossière riche en débris de toute taille (y compris des troncs décomposés plantés ou répartis dans la fosse ça aime bien coloniser ce genre de support, c'est aussi un bon moyen je pense de gérer le fond de fosse),, il faut un sol qui ne se tasse pas à la moindre pluie en gros, qui retiennent bien l'eau mais qui draine bien, très aéré...bref je me répète.

Pour les variétés il m'est difficile de conseiller réellement pour plusieurs raisons, mes plantations sont expérimentales. Je teste diverses situations dans le temps pour comprendre réellement les limites et besoin de cette plante donc l'ensemble n'est pas du tout cultivé de manière identique, ce qui rend les comparaison hasardeuses, du moins en partie hasardeuses.
Ensuite je n'ai pas la prétention de les connaître, les années passent et ne se ressemblent pas (des variétés avaient bien produits pendant 2 ans et cette année pas terrible.. météo? manque de froid? sol qui s'appauvrit? manque de taille? manque de pollination? alternance? sécheresse précoce?, etc Il ya de multiples facteurs qui pourraient expliquer cela alors de là à juger que la variété n'est pas super.... ca fait 7 ans que j'ai commencé à en cultiver et je pense qu'il faut encore des années d'expérience et de recul pour observer et constater que certaines variétés fonctionnent vraiment mieux chez moi...

Et ce qui fonctionnera bien chez moi , réussira peu être moins bien chez toi, et inversement, c'est là tout le problème. Les northern highbush ont un besoin de froid plus ou moins importants, chez moi c'est plus risqué, chez toi ça passe encore...je pense qu'il faut vraiment que tu fasses le choix d'un point de vue technique, de tes contraintes, ce que tu recherches aussi comme plante et aussi des goûts et des couleurs...

Un bon préambule serait de cultiver bluecrop et son copain Blueray par exemple, ça te permettra de juger de tes capacités de culture, c'est le standard par excellence des producteurs.. l'archétype de la myrtille américaine sélectionnée. Après il ya tellement de choix....tout dépend ce que tu recherches.

va jeter un coup d'oeil chez " les petits fruits de daniel duret" par exemple, il a un très bon catalogue....avec comme seul défaut ces descriptions et appréciations littéraires qui ne renseignent pas beaucoup, ce qui témoigne aussi d'une certaine forme de prudence quand aux capacités d'adaptation des variétés et de ce qu'elles peuvent devenir chez chacun.

Avatar de l’utilisateur
mikocyco
Bourgeon de bavard
Messages : 386
Inscription : dim. 07 oct. 2007 17:45
Région : Champagne Ardenne
Sexe : Homme
Localisation : Vertus (51)

Re: Myrtillier : un ou deux plants ?

Message par mikocyco »

Merci d'avoir pris le temps de me répondre si précisément !

Je suis justement en train de parcourir le site de Daniel Duret depuis quelques jours. A la base, c'est pour remplacer mes framboisiers fatigués (le choix des variétés est assez impressionnant). Puis je me suis mis à regarder les myrtilliers sur ce même site, car ces plantes me titillent depuis quelques années. Surtout après en avoir découvert des sauvages au sommet d'un puy en Auvergne cet été. :wink:
Mais là aussi les variétés proposées sont fort nombreuses. De quoi s'y perdre. J'ai posé la question (quelles variétés pour notre sol et notre climat ?) via le formulaire du site, mais la réponse reçue va dans le sens de la prudence que tu as évoquée...
On m'a tout de même précisé que les Ashéis seraient plus tolérants, et que le soufre est pas mal pour descendre le pH.

Sinon effectivement Bluecrop revient partout. Cette variété semble très productive, mais n'est peut-être pas la plus goûteuse.
Il faudrait que je trouve deux variétés plutôt résistantes au sols lourds (Patriot peut-être), fleurissant pas trop tôt et mûrissant pas trop tard en saison.
Il y a quelques infos sur différentes variétés ici :

http://www.pommiers.com/myrtille/myrtillier.htm

Répondre

Revenir à « Aux petits fruits »