Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Ce forum regroupe les échanges transversaux autour du potager autres que les légumes et les aromatiques (bonnes associations, saisons, plans, ...)
Avatar de l’utilisateur
carredepotager
Bourgeon de bavard
Messages : 117
Inscription : dim. 16 janv. 2011 20:08
Région : Haute Normandie
Sexe : Homme
Localisation : Rouen
Contact :

Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par carredepotager » jeu. 03 mars 2011 19:18

Bonjour a tous

J'ai eu l'occasion de poser cette question a des agriculteurs et je dois dire que je suis plutot surpris de la réponse.

Il semblerait que l'on ai oublié pourquoi on laboure.


La réponse la plus convaicante et celle d'un agronome qui me dit que c est pour ameublir la terre et la nettoyer des adventices.

Qu'en pensez-vous ?
Loic

La terre est basse ;)
http://mon-potager-en-carre.fr

Avatar de l’utilisateur
mucarum
Bourgeon de bavard
Messages : 218
Inscription : sam. 26 févr. 2011 16:03
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Femme

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par mucarum » jeu. 03 mars 2011 19:46

Bonjour,

Je suis étonnée que l'agronome n'est pas pu t'en dire plus enfin bon!

Le labour a les utilités suivantes:
- Réduire la pression des adventices sur la culture qui suit en réduisant le stock semencier. Une fois les graines bien enfouies, il leur est impossible de germer et certaines vont pourrir.
- Préparer le sol pour la culture suivante. La culture suivante pour s'établir doit avoir un sol bien préparé et assez meuble afin que les racines puissent bien s'enfoncer et que le sol est une bonne réserve en eau. C'est notamment important avant la culture de tournesol qui a un système pivot et va donc s'établir en profondeur. Toutefois, en ouvrant le sol ainsi, une couche de battance appelée "semelle de labour" se forme parfois au fond du sillon et empêche la bonne circultaion de l'eau et des racines.
- Enfouir les restes de la culture précédente. Cela permet dons de limiter la présence des limaces et d'éviter que certaines maladies dont les spores se conservent dans ceux-ci ne contaminent la culture suivante. (en cassant leur cycle de développement)

Voilà le pourquoi enfin une partie en tout cas y en a qui trouveront surement d'autres raisons.
Cependant si le labour a ces avantages, il a aussi des inconvénients et c'est pourquoi de plus en plus de technique dites simplifiées (ou sans labour) voient le jour.

J'espère avoir répondu à ta question!

bayale56
Bourgeon de bavard
Messages : 346
Inscription : lun. 11 oct. 2010 12:42
Région : Bretagne
Sexe : Homme
Localisation : a coté de vannes

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par bayale56 » jeu. 03 mars 2011 20:49

que dire de plus , tout est dans la reponse de mucarum,
il t'a tout expliqué !

Avatar de l’utilisateur
mucarum
Bourgeon de bavard
Messages : 218
Inscription : sam. 26 févr. 2011 16:03
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Femme

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par mucarum » jeu. 03 mars 2011 20:59

ELLE t'a tout expliqué! ^^

bayale56
Bourgeon de bavard
Messages : 346
Inscription : lun. 11 oct. 2010 12:42
Région : Bretagne
Sexe : Homme
Localisation : a coté de vannes

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par bayale56 » jeu. 03 mars 2011 21:05

oooo l'erreur ...
désolé, c'était pour t'embeter .. non je rigole

Avatar de l’utilisateur
deus
Bourgeon de bavard
Messages : 236
Inscription : mar. 01 févr. 2011 8:30
Région : Centre
Sexe : Homme

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par deus » jeu. 03 mars 2011 21:29

:top: Mucarum a dit vrai, mais je crois que le labour sert aussi à exposer les parties inférieures de la terre qui n'ont pas suffisamment été en contacte avec l'oxygène pour se dégrader, et à enfouir la couche d'humus formée à la surface.
Corrigez moi si je me trompe, mais en dehors de l'agriculture intensive type open field, on ne laboure qu'une foi tous les cinq ans, entre chaque on se contente de griffer le sol ( labour = 30 à 50 cm et griffage = 10 à 20 cm de profondeur )
Ne soulèves pas les pierres de mon jardin, tu dérangerai les lutins, ces petits êtres malicieux qui peuvent se montrer parfois si généreux.

Astrée
Fleur de pipelette
Messages : 990
Inscription : mar. 09 nov. 2010 0:11
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par Astrée » jeu. 03 mars 2011 21:42

J'aurais une autre explication.

Il y a 8 ou 9000 ans (je ne sais plus trop), l'homme a commencé à semer des graminées. Sur un sol crouté et non exploité, impossible de faire germer correctement, la pluie emmène tout et les oiseaux mangent ce qui reste. Il a donc commencé à ameublir le sol en surface avec les outils disponibles à l'époque, afin de pouvoir enfouir un minimum les graines. Le labour (labeur) était superficiel, juste de quoi aider au semis.

Puis il a constaté qu'en faisant tirer par un animal un "croc", c'était beaucoup plus simple et rapide pour ameublir la surface du sol. Mais il faisait çà avec parcimonie, juste le strict nécessaire. Ne serait-ce que parce que c'était "laborieux".

Et depuis, il laboure, en répétant les gestes des générations précédentes sans plus trop savoir pourquoi, même quand c'est totalement inutile. Et depuis 50 ans, il le fait de plus en plus stupidement, avec des engins motorisés de plus en plus monstrueux, sans même se demander, contrairement à toi, à quoi çà peut servir. Et plus il laboure en profondeur, plus il a besoin de labourer profondément. Jusqu'à se surprendre parfois d'atteindre enfin la roche mère, ce qui était au dessus, construit durant des millénaires, ayant été emporté par la pluie.

Sur un sol non travaillé depuis longtemps, c'est parfois indispensable au départ (et encore, on peut faire faire le travail par des plantes et les vers, ce sera mieux fait). Sur un sol écrasé par les tracteurs, il faut "réparer" les dégâts du labour précédent.

Sur un maraichage correctement conduit, c'est souvent peu utile, parfois même totalement inutile, voire contre-productif, surtout si c'est un labour violent, à l'aide d'un motoculteur par exemple : çà détruit toute la pédofaune macroscopique, çà fait remonter en surface les graines enfouies qui vont enfin pouvoir germer, çà sectionne en mille morceaux les racines de certaines herbes qui n'attendent que çà pour se multiplier à plaisir, çà plonge en profondeur la microfaune aérobie, et çà remonte en surface la microfaune anaérobie, tuant joyeusement l'ensemble, et çà aide le sol à se lessiver et à s'éroder, histoire de lui enlever toute richesse minérale et organique. Il ne reste plus alors qu'à ajouter des désherbants et des engrais chimiques pour parfaire le massacre. Les maladies et nuisibles peuvent ensuite s'installer joyeusement, leurs prédateurs naturels ayant été consciencieusement détruits.

Avatar de l’utilisateur
deus
Bourgeon de bavard
Messages : 236
Inscription : mar. 01 févr. 2011 8:30
Région : Centre
Sexe : Homme

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par deus » jeu. 03 mars 2011 21:48

d'où l'intérêt de ne pas labourer chaque année mais de se contenter d'un griffage, peut être moins profond que ce que je préconisait alors. un peu à la manière dont on traite les fruitiers, avec un défonçage du sol au moment de la plantation et un griffage très léger les années suivantes.
Ne soulèves pas les pierres de mon jardin, tu dérangerai les lutins, ces petits êtres malicieux qui peuvent se montrer parfois si généreux.

bayale56
Bourgeon de bavard
Messages : 346
Inscription : lun. 11 oct. 2010 12:42
Région : Bretagne
Sexe : Homme
Localisation : a coté de vannes

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par bayale56 » jeu. 03 mars 2011 21:49

AstréeEt depuis, il laboure, en répétant les gestes des générations précédentes sans plus trop savoir pourquoi, même quand c'est totalement inutile. Et depuis 50 ans, il le fait de plus en plus stupidement, avec des engins motorisés de plus en plus monstrueux, sans même se demander, contrairement à toi, à quoi çà peut servir. Et plus il laboure en profondeur, plus il a besoin de labourer profondément. Jusqu'à se surprendre parfois d'atteindre enfin la roche mère, ce qui était au dessus, construit durant des millénaires, ayant été emporté par la pluie.

Je sais pas ce que tu fait comme métier , mais de dire que les personne repete les même gestes sans savoir pourquoi , tu te trompe mais completement . Tes vraiment a côté de la plaque.

Déja j'aimerais bien que me trouve un agri qui pour lui , son but c'est de labourer le plus profond possible . Un labour ce fait a 20 cm en général .

C'est pas fait par hazard .

Exqlique moi , avec une pâture de 5 ans , comme fait tu pour implanter un blé .
Exqlique moi , évidemment sans pestides , et sans labour car d'après tes propos on les met pour se faire plaisir ?

quentin19
Fleur de pipelette
Messages : 810
Inscription : lun. 07 déc. 2009 11:30
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : mouscron (belgique)

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par quentin19 » jeu. 03 mars 2011 22:06

moi c'est ma moutarde qui laboure :top:

Avatar de l’utilisateur
mucarum
Bourgeon de bavard
Messages : 218
Inscription : sam. 26 févr. 2011 16:03
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Femme

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par mucarum » jeu. 03 mars 2011 22:13

deus a écrit :Corrigez moi si je me trompe, mais en dehors de l'agriculture intensive type open field, on ne laboure qu'une foi tous les cinq ans, entre chaque on se contente de griffer le sol ( labour = 30 à 50 cm et griffage = 10 à 20 cm de profondeur )
Euh, ben je sais d'où tu sors ça (sans aucunes agressivité ou animosité!) mais ça m'intéresse parce qu'il me semble pas que ce que tu dis soit vrai enfin je me trompes peut-être...
Astrée a écrit :Sur un sol écrasé par les tracteurs, il faut "réparer" les dégâts du labour précédent.
Je suis d'accord le labour a aussi ce rôle de "réparer" les dégats mais pas ceux du labour précédent je pense, mais de tous les passages répétés avec tous les engins (semoir, épandeur, pulvé...)
Astrée a écrit :Et depuis, il laboure, en répétant les gestes des générations précédentes sans plus trop savoir pourquoi, même quand c'est totalement inutile. Et depuis 50 ans, il le fait de plus en plus stupidement, avec des engins motorisés de plus en plus monstrueux, sans même se demander, contrairement à toi, à quoi çà peut servir.
Eu là je suis pas vraiment d'accord, la plupart des agriculteurs savent pourquoi ils le font. Ils ne sont pas tous bêtes et ils font des études!! Les engins ne sont pas montrueux, ils osnt juste plus gros parce que les surfaces évoluent car il y a de moins en moins d'agriculteurs. Ces "monstres" leur font gagner du temps et pour beaucoup d'agriculteurs, ils travaillent plus que la moyenne pour des salaires inférieurs!
Astrée a écrit :Sur un maraichage correctement conduit, c'est souvent peu utile, parfois même totalement inutile, voire contre-productif, surtout si c'est un labour violent, à l'aide d'un motoculteur par exemple : çà détruit toute la pédofaune macroscopique, çà fait remonter en surface les graines enfouies qui vont enfin pouvoir germer, çà sectionne en mille morceaux les racines de certaines herbes qui n'attendent que çà pour se multiplier à plaisir, çà plonge en profondeur la microfaune aérobie, et çà remonte en surface la microfaune anaérobie, tuant joyeusement l'ensemble, et çà aide le sol à se lessiver et à s'éroder, histoire de lui enlever toute richesse minérale et organique. Il ne reste plus alors qu'à ajouter des désherbants et des engrais chimiques pour parfaire le massacre. Les maladies et nuisibles peuvent ensuite s'installer joyeusement, leurs prédateurs naturels ayant été consciencieusement détruits.
En grandes cultures aussi cela peut être inutiles, cela dépend des rotations et surtout du matériel qu'à l'agriculteur. Tous n'ont pas le matériel adapté à du non labour. Vous pouvez dire qu'ils ont qu'à l'acheter mais ça représente de gros investissements. Les graines enfouies je suis d'accord ça en fait remonter mais beaucoup ne supporte pas l'enfouissement et sont donc détruite. Donc après un labour la culture suivante est moins "sale". Je suis d'accord pour le chiendent par exemple le labour est une vraie plaie. En effet ça perturbe beaucoup la vie de la terre, c'est un autre inconvénient du labour (notamment la vie des vers de terres qui sont pourtant d'une grande utilité). ça "aide" le sol à se lessiver uniquement si le labour est laissé tel quel pendant un long moment ce qui est de moins en moins, vu qu'à l'horizon 2018 les sols nus en hiver seront interdits notamment dans les zones vulnérables.
Les engrais chimiques sont condannables dans le cas de mauvaises utilisations, qui ont étées très courante et le sont de moins en moins. Oui l'agriculture évolue (au moins en France), les outils sont de plus en plus précis et permettent d'éviter certains dommages. Les changements sont difficilement visibles car ils ne se font pas du jour au lendemain!

Je ne veux absolument pas faire l'apologie de telle ou telle agriculture, je veux simplement dire qu'il est difficile (et un peu simpliste) de mettre tous le monde dans un même panier!

Bon en écrivant ça d'autres posts on était écrit mais là j'ai la flemme de les lire et d'y répondre... Désolée

Avatar de l’utilisateur
el goyo
Bourgeon de bavard
Messages : 387
Inscription : sam. 24 juil. 2010 21:58
Région : Rhone Alpes

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par el goyo » jeu. 03 mars 2011 22:25

sujet certainement très intéressant qu'il faudrait renvoyer dans la section "au café de l'environnement" peut être... désolé je dois être un peu bureaucrate desfois :smoke:

cela dit,

Code : Tout sélectionner

- Réduire la pression des adventices sur la culture qui suit en réduisant le stock semencier. Une fois les graines bien enfouies, il leur est impossible de germer et certaines vont pourrir.

Code : Tout sélectionner

çà fait remonter en surface les graines enfouies qui vont enfin pouvoir germer
sur ces citations je préfère la 2ème version, celle d'Astrée :top: , si le labour permet d'enfouir les adventices (qui peuvent très mal se dégradées - anaérobiose - si le labour est mal effectué), il va aussi faire remonter en surface tout un stock de graines qui germeront (et non l'enfouir)

Code : Tout sélectionner

Déja j'aimerais bien que me trouve un agri qui pour lui , son but c'est de labourer le plus profond possible .[color=#000080] Un labour ce fait a 20 cm en général [/color]. 
:shock: :shock: ah!!! ben pas pour tout le monde au vue des champs labourés que je vois autour de chez moi, c'est plutôt 30-40 voir 50 cm!!

Enfin concernent l'histoire résumée de l'agriculture d'astrée, il y a mon avis quelques erreurs :lol: Les premières méthodes, du moins sur nos contrées, ont été l'abbatis-brûlis avec nettoyage très léger de la parcelle et semis au bâton fouisseur, le labour (léger) semble dater de la révolution agricole antique et il a permis d'augmenter considérablement la productivité agricole (et donc d'augmenter la démographie) au moins jusqu'au XXème siècle

Avatar de l’utilisateur
el goyo
Bourgeon de bavard
Messages : 387
Inscription : sam. 24 juil. 2010 21:58
Région : Rhone Alpes

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par el goyo » jeu. 03 mars 2011 22:26

Code : Tout sélectionner

Bon en écrivant ça d'autres posts on était écrit mais là j'ai la flemme de les lire et d'y répondre... Désolée
:lol: :lol: c'est également vrai pour moi!!! :wink:

bayale56
Bourgeon de bavard
Messages : 346
Inscription : lun. 11 oct. 2010 12:42
Région : Bretagne
Sexe : Homme
Localisation : a coté de vannes

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par bayale56 » jeu. 03 mars 2011 22:34

Code : Tout sélectionner

Déja j'aimerais bien que me trouve un agri qui pour lui , son but c'est de labourer le plus profond possible .[color=#000080] Un labour ce fait a 20 cm en général [/color]. 
:shock: :shock: ah!!! ben pas pour tout le monde au vue des champs labourés que je vois autour de chez moi, c'est plutôt 30-40 voir 50 cm!!


sait tu pourquoi il laboure si creux ? il y a peut etre plus de profondeur de terre donc il peuvent se permettre mais ca sert a rien , et la il chamboule tout .

Avatar de l’utilisateur
mucarum
Bourgeon de bavard
Messages : 218
Inscription : sam. 26 févr. 2011 16:03
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Femme

Re: Pourquoi as t'on commencé a labourer et a becher ?

Message par mucarum » jeu. 03 mars 2011 22:43

Je confirme un labour c'est rarement plus de 20 cm parce que c'est ce que permettent les socs. après il est vrai que c'est si l'on regarde de la semelle de labour au haut de la motte retournée on est souvent a plus de 20 cm mais la taille entre la semelle et le niveau antérieur du sol, c'est généralement 20 cm!
el goyo a écrit :Code:
- Réduire la pression des adventices sur la culture qui suit en réduisant le stock semencier. Une fois les graines bien enfouies, il leur est impossible de germer et certaines vont pourrir.



Code:
çà fait remonter en surface les graines enfouies qui vont enfin pouvoir germer


sur ces citations je préfère la 2ème version, celle d'Astrée , si le labour permet d'enfouir les adventices (qui peuvent très mal se dégradées - anaérobiose - si le labour est mal effectué), il va aussi faire remonter en surface tout un stock de graines qui germeront (et non l'enfouir)
Bon là tout de suite je retrouverais pas mes sources faudrait que je replonge dans un placard et là il est pas à portée... En tout cas, il est clair que les agriculteurs qui passent aux techniques sans labour ont un réel problèmes d'adventices les premières années et sont plus gros consommateurs de glyphosate. Il y a même des exemples (eu enfin au moins un) où l'agriculteur a repris le labour car il ne supportait pas toutes ces adventices (ok c'est peut-être ça le problème, mais tout de même c'est assez dur de pas trouver sa culture au milieu des "mauvaises herbes"!).

Répondre

Revenir vers « Au coin du potager »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité