Trop tard pour bêcher?

Ce forum est consacré aux techniques sans travail du sol pour l'améliorer et l'entretenir.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
mperu
Graine de timide
Messages : 4
Inscription : mar. 17 janv. 2012 13:34
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme

Trop tard pour bêcher?

Message par mperu » mar. 17 janv. 2012 14:20

Bonjour,

Je viens juste d'obtenir un jardin ouvrier qui n'a pas été bêché avant l'hiver, est-il trop tard pour le faire?

Merci pour vos conseils.

Michel

gege74
Fleur de pipelette
Messages : 673
Inscription : jeu. 02 juil. 2009 15:22
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme
Localisation : Haute Savoie

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par gege74 » mar. 17 janv. 2012 14:46

Bonjour,
Non, si ton sol n'est pas gelé, il fut y aller ! Tu bêches à grosses mottes, le gel fera le reste ; tu sera aussi avancé que moi qui a béché mes planches libres il y a seulement 3 semaines, pas eu le temps avant. Tu verras quand tu sera en retraite que ce n'est pas facile de trouver du temps libre :lol:

bon courage,
Gérard
Jardinier bio-chimique et lunatique.

Avatar de l’utilisateur
Ayn
Pépinière à blabla
Messages : 2575
Inscription : lun. 31 août 2009 22:24
Région : Pays de la Loire

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par Ayn » mar. 17 janv. 2012 16:41

Et puis tu n'es pas obligé de bêcher non plus : tu peux apporter une grosse couche de feuilles mortes, compost, ou fumier par dessus (au moins 10cm), et quand tu voudras planter ou semer, tu n'auras qu'à utiliser la fourche ou le croc pour mélanger la terre avec ce qui est en surface et tu verras que la terre sera devenue bien meuble et de bonne qualité dessous. D'autant qu'un jardin ouvrier ne doit pas être trop tassé ni trop pauvre s'il a été cultivé les années précédentes.

D'ailleurs tu n'es pas obligé de tout travailler d'un coup, et tu pourras procéder ligne par ligne (ou carré par carré) au fur et à mesure de tes plantations. Si le terrain est enherbé, un coup de tondeuse par dessus ou de faux pour couper la tête aux adventices ("mauvaises" herbes) et ça suffit pour les empêcher de grainer ailleurs. En attendant leurs racines et leur feuillages sont utiles. Ils servent d'engrais verts naturels, et il suffira de les étouffer ou les enfouir au dernier moment.

ça ne sert à rien d'avoir une parcelle nickelle de suite, si tout n'est pas utilisé immédiatement, car en attendant la mise en culture le sol va se tasser, se lessiver, les vers de terre vont partir ailleurs, faute de nourriture sur place, et tu vas perdre une bonne partie de la fertilité de ton sol.

>> A lire : "un jardin sans travail du sol" de Dominique Soltner

Avatar de l’utilisateur
mperu
Graine de timide
Messages : 4
Inscription : mar. 17 janv. 2012 13:34
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par mperu » mar. 17 janv. 2012 18:34

Bonsoir,

Merci pour vos avis. Je constate des avis contrastés, deux écoles semblent se dégager.

Ne connaissant pas grand-chose au monde du jardinage je me sens prêt à expérimenter.

Je dispose de quantité de copeaux de bois d'essences diverses, est-il envisageable d'utiliser cette matière en guise de compost? Ce sont des copeaux issus d'une raboteuse, donc relativement fins.

Michel

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par appius » mar. 17 janv. 2012 18:52

tu peux composter ces copeaux mélangés à leur contraire, c'est à dire à des produits humides et azotés (épluchures, tontes, mauvaises herbes ...) et arroser régulièrement de quelques bons pipis maisons si tu le fais en tas.

Astrée
Fleur de pipelette
Messages : 990
Inscription : mar. 09 nov. 2010 0:11
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par Astrée » mar. 17 janv. 2012 23:26

Et j'abonde ce qui vient d'être dit : il n'est jamais trop tard pour ne pas bêcher (sauf si çà a vraiment été très compacté par des circulations dessus), et plutôt pailler copieusement un sol en hiver, pour protéger ce qui vit dessous sans rien chambouler. Au printemps, çà sera tout ameubli, et vivant.

Teste les 2 versions (bêchage et paillage), tu pourras comparer.

Pour ajouter à la réponse d'Appius, je viens de faire l'essai "pour voir" cette année sur des aiguilles de pin, sans même un apport azoté (sauf le pipi maison). Un tas de 1/2 m3 au printemps, il en reste de l'ordre de 30 litres. Cà va partir sous les framboises au printemps. Donc ton copeau avec de l'herbe et des épluchures, çà devrait bien le faire aussi, tout en étant surement moins acide que mon compost d'aiguilles de pin.

laissepiC
Pépinière à blabla
Messages : 2965
Inscription : jeu. 12 avr. 2007 12:21
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Anjou ...Angers

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par laissepiC » mer. 18 janv. 2012 0:00

tu as jusqu'en Mars Avril pour "préparer" ton terrain...
moi je ne le bêche même pas ...je passe plusieurs fois le motoculteur dessus..
et çà me fait un boulot largement aussi bon ...et moins fatigant pour mon pauvre dos

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par appius » mer. 18 janv. 2012 0:48

Plusieurs fois, c'est super. car c'est vrai que quand on passe le motoculteur qu'une fois, il y a des lombrics qui survivent.

Avatar de l’utilisateur
Marcus
Empereur jardinier
Messages : 22781
Inscription : sam. 03 déc. 2005 21:24
Région : Centre
Localisation : Touraine

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par Marcus » mer. 18 janv. 2012 5:18

mperu a écrit :Bonjour,

Je viens juste d'obtenir un jardin ouvrier qui n'a pas été bêché avant l'hiver, est-il trop tard pour le faire?

Merci pour vos conseils.
Bonjour,

Il n'est pas encore trop tard pour bêcher .
Bon nombre de jardiniers ne touchent pas à leur jardin avant le printemps et ne s'en portent pas plus mal pour autant.
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet. P.Desproges

Un peu de chez moi

Avatar de l’utilisateur
le cerbere
Grossiste en parlotte
Messages : 4383
Inscription : jeu. 26 juin 2008 12:54
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : St Hilaire de Brethmas
Contact :

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par le cerbere » mer. 18 janv. 2012 8:16

comme tu l'a constaté, deux écoles se distingues avec de nombreuses variantes entre les deux.
personne ne peux décider pour toi la voie que tu choisira. je peut seulement t'aider à choisir.
le non travail du sol est la méthode la plus respectueuse et bénéfique pour le sol et sa "vie". seulement, c'est une méthode qui peut être décourageante dans ses débuts si l'on pas pas les réponses aux différents problèmes qui se poseront inévitablement.
le travail du sol permet une mise en culture rapide et facile ( un coup de motoculteur et c'est parti) mais c'est au détriment du sol, même en bio.

laissepiC
Pépinière à blabla
Messages : 2965
Inscription : jeu. 12 avr. 2007 12:21
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Anjou ...Angers

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par laissepiC » mer. 18 janv. 2012 8:51

appius a écrit :Plusieurs fois, c'est super. car c'est vrai que quand on passe le motoculteur qu'une fois, il y a des lombrics qui survivent.
je te sens un brin moqueur ...
mais figures toi que quand je passe le motoculteur ...les lombrics ne sont pas en surface ...car c'est suffisament sec
et viens voir dans mon jardin à cette heure ci ...j'ai autant de gros vers de terre que toi ...
d'ailleurs je n'ai jamais trouvé de vers de terre morts :lol:
mon motoculteur de tourne pas à pleine vitesse ....
ce sont des fraises ...pas un rotatif broyeur

gege74
Fleur de pipelette
Messages : 673
Inscription : jeu. 02 juil. 2009 15:22
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme
Localisation : Haute Savoie

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par gege74 » mer. 18 janv. 2012 9:58

laissepiC a écrit :je te sens un brin moqueur ...
...
et viens voir dans mon jardin à cette heure ci ...j'ai autant de gros vers de terre que toi ...
...
Je confirme, il y a 3 semaines, quand j'ai bêché à chaque pelletée entre 1et 3 vers de terre ; dans mon jardin retourné tous les ans, depuis plus de 35 ans :wink:
Marcus a écrit :Il n'est pas encore trop tard pour bêcher .
Bon nombre de jardiniers ne touchent pas à leur jardin avant le printemps et ne s'en portent pas plus mal pour autant.
L'an dernier, j'ai loué une parcelle de jardin communal, pour ma fille. Nouvelle parcelle n'ayant pas été cultivée depuis de nombreuses années, atribuée le 15 avril. Avec la sécheresse du printemps dernier, terre dure comme du béton, impossible de travailler à la main. Début mai, nous avons fini par trouver un petit viticulteur pour passer la charrue et le rotovator. Plantation, et semis dans la foulée, notamment de pommes de terre, avec des germes de 2 à 4 cm. Résultat : c'étaient les plus belles de toutes les parcelles :top:
Jardinier bio-chimique et lunatique.

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par appius » mer. 18 janv. 2012 10:11

laissepiC a écrit : et viens voir dans mon jardin à cette heure ci ...j'ai autant de gros vers de terre que toi ...
d'ailleurs je n'ai jamais trouvé de vers de terre morts :lol:
mon motoculteur de tourne pas à pleine vitesse ....
ce sont des fraises ...pas un rotatif broyeur
si tu avais autant de vers, tu ne te sentirais pas obligé de faire leur boulot en passant et repassant cet engin.

laissepiC
Pépinière à blabla
Messages : 2965
Inscription : jeu. 12 avr. 2007 12:21
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Anjou ...Angers

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par laissepiC » mer. 18 janv. 2012 15:00

si car j'aime bien que le seul soit très meuble ....
mais si tu sèmes tes salsifis en ne comptant que sur le travail de tes lombrics ....
tu me mettras une photo de tes salsifis ou même seulement de tes carottes
car çà m'intéresse vraiment :top:

Avatar de l’utilisateur
Ayn
Pépinière à blabla
Messages : 2575
Inscription : lun. 31 août 2009 22:24
Région : Pays de la Loire

Re: Trop tard pour bêcher?

Message par Ayn » mer. 18 janv. 2012 15:35

Les miens se comptent par dizaine, pas par deux ou trois, et dans une pelletée plus petite puisque correspondant à une petite pelle manuelle.

Avant aussi, quand je passais le motoculteur, j'avais des vers de terre. C'était pas le désert. Mais quand je suis passée en potager en carrés, avec allées permanentes et paillis permanent (BRF, feuilles mortes, compost, paille) sans travail du sol, j'ai vu leur population augmenter de façon extraordinaire (multipliés par 10). Je ne peux plus faire le moindre petit trou, même de la taille d'un doigt pour planter un bulbille d'oignon, sans tomber sur un ver. C'est plus que deux ou trois par fer de bêche.

Récemment, avec un groupe sur mon lieu de travail, nous avons comparé un profil cultural dans la partie pépinière de pleine terre, où le sol, est soit laissé à nu soit couvert de film noir, régulièrement passé au motoculteur + tracteur avec rotavator (la parcelle sert aussi pour apprendre à se servir de ces engins) + des années de désherbage chimique entre les plantes, et la nouvelle parcelle de maraîchage bio, qui est actuellement ensemencée d'engrais vert, ne reçoit que des fertilisants organiques, terre jamais laissée à nue, allées permanentes entre les planches de culture. Le résultat était encore plus flagrant que chez moi, du fait que la terre est sablo-limoneuse, très légère et assez pauvre en matière organique. Dans la partie labourée, seulement deux vers sur 1m2 de surface (dramatique !), alors que dans la partie en engrais vert, impossible de donner un coup de fourche sans risquer de trancher un ver, population très nombreuse. Et dans la pelouse un peu plus loin, idem, les vers nombreux emmêlés au milieu des racines d'herbe.

Après, ça ne veut pas dire que c'est interdit de passer le motoculteur. Nous continuons à l'enseigner, car il y a des situations où on ne peut pas faire sans. De même que l'utilisation de la fourche bêche reste parfois incontournable. Mais simplement il faut être conscient du fait que ça déstructure le sol, et que plus on en limite l'usage, mieux il se portera.

Après, comme l'a dit Le Cerbère, il faut plus de temps pour une utilisation facile et un sol autant fertile en non travail du sol. Les résultats sont spectaculaires si le sol était très mauvais, mais s'il est de bonne qualité, avec un coup de motoculteur et du fumier, tu auras d'excellents résultats de suite. A terme, tu trouveras peut-être plus fatiguant de passer le motoculteur ou de bêcher alors que tu pourrais t'en passer avec un bon paillage et un coup de griffe. A toi de voir et de tester, de comparer.

Mais une chose est sure : tu dois attendre le printemps !

-si tu optes pour le motoculteur, attends que le sol soit bien ressuyé (à moitié sec), pour ne pas provoquer de tassements et la formation d'une semelle. Suivant ton sol et ton climat, ça peut être entre début mars (sol sableux, climat assez sec) et début mai (sol lourd, pluviométrie importante).

-Si tu optes pour le bêchage manuel, choisis plutôt la fourche-bêche que la bêche tranchante, elle respecte mieux le sol. Tu peux aussi adopter la grelinette, encore plus respectueuse du sol, si tes moyens te le permettent (elle est chère à l'achat), ou si quelqu'un de ton entourage peut t'en prêter une. Evites de piétiner le sol quand il est trop gorgé d'eau, et attends la même période que pour le motoculteur, suivant l'état de ton sol.

- si tu optes pour le travail minimum du sol (non travail, techniques culturales simplifiées), alors mets en place dès maintenant un épais paillage fertilisant. Tu passeras ensuite la griffe ou le croc au fur et à mesure de tes plantations, dès le début du mois de mars. Par contre, suivant le type de légumes et l'état de tassement du sol, tu pourras soit juste griffer les 5 premiers centimètres après avoir écarté le paillage (semis de radis, laitues...) , ou tu devras opter pour d'autres techniques (pommes de terre sous paillis) ou ameublir localement un peu plus en profondeur avec la fourche (plantation en motte de tomates, cucurbitacées...), ou même encore semer directement à travers le paillage de grosses graines comme le pois, le haricot, la fève, et les bulbilles d'oignon ou d'échalotte, sans l'utilisation du moindre outil.

Tu peux aussi opter pour la formation de buttes sur-élevées, très fertiles et faciles à entretenir, mais plus longues à créer au départ. Il te faut pour cela disposer de bois de taille pas trop gros (branchages), de feuilles mortes, de compost, et placer le bois en ligne, le couvrir avec les feuilles et le compost, puis racler les allées de part et d'autre de la planche de culture pour ramener la terre par dessus, en couche pas trop épaisse. L'idéal ensuite est de trouver à maintenir les cotés de ces buttes, pour ne pas qu'elles s'effondrent avec la pluie (planches, briques, ardoises, tuiles, pierres, plessis...). Ces buttes restent permanentes et facilitent le travail du jardinier, en étant légèrement surélevées, et en évitant à avoir à bêcher chaque année. Elles permettent de cultiver une grande diversité de légumes, et notamment de réussir des légumes racines dans un sol trop lourd ou trop caillouteux à l'origine, et de maintenir une bonne fertilité avec un minimum d'apport, grâce à la décomposition progressive du bois transformé en humus.

Je te conseilles de profiter de ce temps hivernal pour lire un maximum d'ouvrages sur les différentes techniques de jardinage, afin de trouver celle qui convient le mieux à tes envies, ton mode de vie, tes convictions, ton temps libre. Tu peux aller dans la rubrique bio : il y a un post-it référençant plusieurs livres lus par les internautes et leurs commentaires, si tu ne sais pas quoi choisir.

Répondre

Revenir à « Aux techniques sans travail du sol »