Lierre ou pas lierre sur la maison ?

Ce forum est consacré aux questions se rapportant au jardin d'ornement.
cœurdemarie
Graine de timide
Messages : 22
Inscription : lun. 14 avr. 2003 14:24
Localisation : Territoire de Belfort (90) France

Lierre ou pas lierre sur la maison ?

Message par cœurdemarie »

On vient d’acquérir une maison, crépi gris, avec une isolation en extérieur coté ouest en amiante. Plusieurs maisons dans le village sont couvertes de lierre, et on voudrait aussi en mettre sur la notre pour cacher la couleur, pas très belle, et surtout ces plaques d’isolation. Mon père dit que le lierre retient l’humidité, attire les insectes et est presque impossible à enlever.

En avez-vous et est ce que vous trouvez ça bien ? Est-ce que ça abîme la surface sur laquelle il s’accroche ? En combien de temps ça pousse, et quelle est sa duré de vie ?
Je suis donc preneuse de toute information concernant le lierre, de vos remarques et de vos expériences.
Avatar de l’utilisateur
smart
Bourgeon de bavard
Messages : 463
Inscription : mer. 23 avr. 2003 3:36
Localisation : 55 meuse montmedy frontiere belge
Contact :

Message par smart »

bonjour :lol:

éfectivement le lierre est bien pousse pas tres vite améne de l humidité et peut cassé ton crépit et attire aussi les insectes comme les punaises
les vignes vierges aussi
non moi j ai reglé le probleme en metant un treillie(escuse je ne sait pas comment sa s ecrit)
et dessu j ai mie un rosier grimpant
pas d insecte pas de dega sur le mur etc...
bonne chance
smart :wink:
Avatar de l’utilisateur
Marie Rose
Fruit de la jacasse
Messages : 1280
Inscription : mar. 06 mai 2003 9:04
Localisation : Ardenne Namuroise zone 7
Contact :

Message par Marie Rose »

:wink: Sans parler des autres problèmes. Nos anciens voisins d'où nous habitions avant d'acheter la maison que nous habitons maintenant, avaient un maginifique lièrre sur le côté de sa maison. Le propriètaire étant un entrepreneur en construction a tout retirer. Les racines du lièrre avaient fait sauter une grande partie de ses fondations et remonter le carelage de la pièce. Ca lui a couté assez bien pour toutes les réparations. Renforces ses fondations et un nouveau carrelage!
A méditer.

Amitiés :psyche: ,

Marie Rose.
Avatar de l’utilisateur
fleur
Bourgeon de bavard
Messages : 277
Inscription : ven. 23 mai 2003 11:42
Localisation : saint-victoret (marignane)

Message par fleur »

Bonjour Coeurdemarie, :D

J'ai du lierre sur un petit muret en pierre que l'ancien locataire a planté. Je n'arrive pas à m'en défaire. De plus il grimpe sur l'arbre qui est contre le muret et il y laisse des cicatrices assez impressionnantes. Il faut que je prenne le sécateur et délicatement je l'arrache de l'arbre.

Pour ton mur je te le déconseille, si je peux me permettre. Il va t'abimer ton mur plus qu'il te le mettra en valeur. Dommage, cela fait joli.

Fais plutôt comme Smart, mets des rosiers grimpants qui t'apporteront plus de couleur si tu les mélanges.

Voilà mon petit avis.

:daisy:
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Grossiste en parlotte
Messages : 3388
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Message par Daniel d'Aillon »

Pardon,
Excusez moi, je me mets en faux par rapport à ce qui a été écrit sur le lierre et voici l'avis couramment retenu lors des expertise en bâtiment:
Le lierre assèche les murs car par ses ventouses il absorbe l'humidité. Il ne l'humidifie pas.
Noter que comme tout végétal, le lierre peut avoir un rôle (plus ou moins) isolant comme le ferait un isolant classique de construction. (Ne serait ce qu'en freinant la conduction, un des trois mode de transmission de la chaleur)
Le lierre ne détruit pas le mur sauf s'il y a des fissures dans celui-ci par lesquelles il peut s'infiltrer. Si le mur est parfaitement sain, le lierre n'abîme pas le mur. Mais les branches mortes d'elles même ou après taille laisseront des traces qu'il faut alors gratter.
Le lierre effectivement peut étouffer un arbre.
Le lierre est robuste, tient dans de nombreuses situations, et dans ces conditions devient vite très envahissant.
Le lierre comme toutes les plantes grimpantes sert automatiquement d'abri à de nombreuses bestioles
La durée de vie du lierre est plus que centenaire (4 siècles) et pour cause. Il a d'ailleurs deux feuillages, un juvénile et un adulte, c'est d'ailleurs à ce stade et à ce stade seulement qu'il fructifie. La feuille n'est plus celle que l'on dessine couramment mais se retrouve ensuite à trois ou 5 lobes. Le lierre adulte a plus d'un demi siècle, je crois me souvenir. Si vous voulez un lierre qui fructifie, il vous faut bouturer du lierre adulte.

Pour plus d'information:
http://www.inra.fr/Internet/Hebergement ... lierre.htm

http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/svt ... lierre.htm

Je déconseille de mettre du lierre sur des panneaux. Seulement sur des murs en dur. Il y a toute une gamme de grimpant y compris persistant ou semis persistant. Je conseille souvent de mettre une treille qui écarte la plante du mur et assure une meilleure circulation de l'air, donc meilleure protection contre les maladies. La treille est un très bon moyen de controler la croissance de la végétation.

Nota: je suis intrigué par l'isolation en amiante. D'abord, c'est désormais interdit.
Je pense que ces clauses qui s'appliquent aux locaux recevant du public ou aux entreprises concernent aussi les habitations privées et je ne m'avancerai pas à dire sur quelle personne maintenant se porte l'obligation de désamianter. Affaire à suivre. (Quelle est l'épaisseur de cette isolation? Avez-vous sa fiche technique? Son agrément CSTB?)
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Grossiste en parlotte
Messages : 3388
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Message par Daniel d'Aillon »

On comprendra que les gens soient très dubitatifs : Voici une autre explication à la dégradation des sols et murs.

L'eau remonte du sol dans les matériaux poreux (brique, pierre, mortier de maçonnerie...). Elle apporte avec elle des nitrates de diverses origines dans le sol et les maçonneries : ces sels hygroscopiques vont eux-mêmes absorber l'humidité de l'air. C'est ce qui provoque l'apparition des taches, salpêtre et dégradations. Les sels se gorgent d'eau et font éclater les enduits. (Il ya des cas de condenstion telle que l'on croit à une fuite de plomberie).
Le gel surtout sur les fondations va éclater le mur. les plantes se contentent de suivre le mouvement et peuvent contribuer à l'accélerer mais il faut un signal de départ.
nicolas

lierre ou pas...

Message par nicolas »

Bonjour ,
Je suis d'accord avec Daniel,j' avais planté un lierre panaché (Marengo),
qui pousse assez lentement ,et j' en étais très content. C'est un très bon isolant.
Au bout de 12 ans ,quand il a fallu l'enlever pour faire la véranda, je n'ai eu aucun probléme.
Il faut planter une plante grimpante avec ventouses sur un mur en très bon état ne laissant pas la plante s'infiltrer à tous niveaux.Sur un mur recouvert de plaques amiantées que se passera t' il quand il faudra l'enlever?
Un avis parmi d'autres .
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Grossiste en parlotte
Messages : 3388
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Message par Daniel d'Aillon »

pour ce qui est du passage à l'âge adulte du lierre, ce serait en fait lié à ses possibilités de s'épandre. Un fois qu'il ne serait plus en mesure de grandir sur son support mais s'épaissir, il cgangera son mode de croissance et passerait adulte. Ceci dit, cela ne fait pas avant de longues années. J'avais lu des décennies.
En revanche, je reviens sur l'isolation avec (?) de l'amiante. Dans ce cas, résout ce problème là....
Argile
Bourgeon de bavard
Messages : 110
Inscription : dim. 16 févr. 2003 17:53

Message par Argile »

Exact , Daniel, ce que tu dis concernant le lierre , je l'ai lu à plusieures reprises également...
L'inconvénient (?) du lierre serait de ne pas perdre son feuillage puisque effectivement il peut offrir le gîte à certains insectes voire certains oiseaux ou petits rongeurs qui y nicheront.
La Vigne Vierge ne présente pas cet inconvénient. Par contre elle est plus volontaire et nécessitera une taille sévère et régulière.
A sane mind - A soft heart - A sound body
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Grossiste en parlotte
Messages : 3388
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Message par Daniel d'Aillon »

je vais faire une photo de cheminée d'usine entièrement couverte de vigne vierge, une vraie sculpture? J'espère que ça rendra bien. mais je reviens à la charge. Lierre ou pas, c'est son amiante qui est le problème. Si vraiment c'est de l'amiante.
Argile
Bourgeon de bavard
Messages : 110
Inscription : dim. 16 févr. 2003 17:53

Message par Argile »

Attendons sa réponse :wink:
Mais je crois qu'il peut s'agir de petites plaques style couverture de toiture que l'on disait en asbest-ciment. Seulement je crois que ces couvertures ne contiennent plus d'asbeste à l'heure actuelle.
Il s'agirait de plaques Eternit.
A sane mind - A soft heart - A sound body
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Grossiste en parlotte
Messages : 3388
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Message par Daniel d'Aillon »

alors c'en est, l'asbestos est le mot en anglais et je crois a pour origine plus anciennement la langue latine ou autre. Il y a obligation au proprétaire de l'enlever. D'ailleurs il en est de même pour la loi sur la décontamination des sols. Ces bons vieux terrains abandonnés réservent parfois des surprises comme je connaissais un terrain appartenant à personne de connu où qqun ne sachant pas quoi faire de ... venait y déposer ....
Comment soupçonner après cette contamination? En matière de propriété de terrain, il y en a des pas mals. A marly le roi furent construits des immeubles de plusieurs étages passant sur des parcelles dont parfois les propriétaires n'étaient pas au courant, le promoteur ne trouvant pas les propriétaires pour acheter ces parcellles a fait l'impasse . Et les appartements étaient vendus sans que les acheteurs ne soient prévenus de cette épée de Damoclès. Les vrais propriétaires ont trente ans pour se manifester.
Avatar de l’utilisateur
Alouette
Fleur de pipelette
Messages : 883
Inscription : sam. 19 avr. 2003 17:43
Localisation : Liège BELGIQUE

Message par Alouette »

Excusez-moi de vous interrompre :oops: , mais qu'en est-il de l'Hortensia grimpant? Il se fixe comme le lierre, je pense? Sur une façade neuve et saine, il ne poserait donc pas de problème? Mais si je veux un jour le retirer, le problème sera également entier?
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Grossiste en parlotte
Messages : 3388
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Message par Daniel d'Aillon »

Non, mais.... L'hydrangea Petiolaris qui est bien un de mes préférés a un patie problème. Il aime envoyer des branches à l'horizontal qui s'éloigne du mur et d'ailleurs cela fait un magnifique refuge à oiseaux, nids compris. Une échelle à rat aussi.. Mais on peut limitre les dégâts, l'effet de volume que cet hortensia donne au mur est tout bonnement génial.
Le vrai problème, c'est qu'avec toutes ses branches qui s'écartent du mur, il est capable de tomber à la renvers et de casser net. Imagine les pleurs quand l'hortensia de 7m de haut s'est auto détruit en une fraction de seconde. Il faut le protéger du vent, (il y a une ampélopsis qui vient de tomber à la ferme son tronc faisait peut être 15 cm de diamêtre).
Il faut le tailler un peu quand il va trop de travers. Il faut éventuellement le palisser si tu tiens à lui.
Seulement en exposition nord.
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Grossiste en parlotte
Messages : 3388
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Message par Daniel d'Aillon »

J'aimerais bien taper sans faute mais quand c'est Alouette qui demande de l'aide, je ne sais résister au miroir....
Répondre

Revenir à « Au jardin d'ornement »