La rusticité des avocats, je teste !

Les plantes n'ont pas toutes la même résistance au froid et l'acclimatation peut améliorer cette résistance, quelles sont vos expériences ?
Gordame
Graine de timide
Messages : 70
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

La rusticité des avocats, je teste !

Message par Gordame » ven. 13 nov. 2015 21:55

Bonjour,

Je me lance dans la plantation de l'avocatier dans ma région Pays de la Loire (Vendée) pour faire pousser au moins un avocatier en plein terre sans avoir le souci du gel. J'ai essayé de laisser un avocatier de 2 ans, au premier gel (en 2014-2015) en plein terre avec un voile d'hivernage et de la paille au sol. Malgré ces protections, toutes les feuilles ont bruni dès la première gelée et les 3/4 de la tige principal est devenu marron. Jusqu'à ce jour, la plante s'en est sorti, a refait des branches et des feuilles, mais a perdu en vigueur (normal). Suite à ce test raté, j'ai un peu peur pour mes autres avocats qui sont en cours de croissance et qui commencent à devenir costaud (je commence à mieux entretenir les plantes, ça fait que 2~3 ans que je suis dedans. J'ai 17 ans au passage).

Image

A ce jour j'en ai un de 2 ans qui a fait beaucoup de feuilles et qui du coup n'arrive plus trop à gérer ! En revanche, le tronc est solide et les feuilles ne sont pas molles. Au contraire elles sont droites, rigides et bien formées malgré leur petite taille !

Image

Comparé à mon avocatier de cette année qui a eu du retard à cause d'un coq qui a gratté le sol et mon avocat qui commençait à peine de sortir qui du coup à fait deux branches et a atteint la même hauteur que le précédent avec des feuilles énormes ! En revanche, seul les 2~3 cm du bas de la tige est dur.

Image

J'aimerais vos conseils sur : "Comment est-ce que je pourrais introduire des avocats dans ma région ?" Je ne sais pas à quel âge un arbre peut devenir résistant au gel et comment l'aider ? Par quel moyen ? Comment l'habituer ? A quelle limite de température avant de le rentrer ?

Je vous remercie d'avance de m'aider dans ma quête :D

Avatar de l’utilisateur
Singha
Maitre des bosquets
Messages : 5104
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Singha » sam. 14 nov. 2015 9:36

Hello Gordame
Pour moi, l'avocatier ne peut se cultiver que dans les régions chaudes.
Intriqué par le sujet, j'ai vu sur le net qu'il y a certaines espèces qui peuvent résister jusque -10° ICI
Si Danièle ou Jean06 passent par là, ils t'en diront certainement beaucoup plus.
Cordialement

Mon bassin

Gordame
Graine de timide
Messages : 70
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » sam. 14 nov. 2015 13:04

Bonjour Singha,

Oui il y a le 'Persea americana greffé et cloné duke7' (http://www.tropicaflore.com/fruitiers-e ... duke7.html). Je ne peux pas me permettre à mon âge et même plus tard je pense, d'acheter des avocats aussi cher.

Si vous pouvez répondre à tous mes questionnements par la même occasion cela me serait fort utile :D

Avatar de l’utilisateur
INDY27
Seigneur des paquerettes
Messages : 7076
Inscription : lun. 04 août 2014 13:03
Région : Haute Normandie
Sexe : Femme
Localisation : à côté des plantules

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par INDY27 » sam. 14 nov. 2015 13:46

Bonjour Gordame,

Un jeune plant est moins rustique qu'un arbre adulte. Un arbre en pot est aussi moins rustique que le même arbre en pleine terre.

Dans certaines régions, le seul moyen de garder des plantes peu rustiques est d'avoir une serre maintenue hors gel.

Si tu n'habites pas en bord de mer, tu peux avoir des hivers à - 10 °. Les arbres peu rustiques n'y résistent pas. C'est la même chose chez l'être humain ; des "poilus" de la guerre 14-18 et des alpinistes habitués aux conditions hivernales ont eu des mains et pieds gelés nécessitant une amputation ou ont perdu la vie.
Charte du forum : viewtopic.php?f=13&t=97092

Gordame
Graine de timide
Messages : 70
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » sam. 14 nov. 2015 14:25

Bonjour INDY27,

Je me doutais bien que la rusticité augmenterait avec l'âge, merci d'avoir confirmé ! Savez-vous à partir de quand l'arbre commence à devenir rustique (pour l'avocatier)? Je suis en Vendée à environ ~65 km de la mer.

Pour mes avocatiers en pot je n'ai pas trop le choix pour le moment étant donné qu'ils sont jeunes et que je ne veux pas les perdre ! La technique que j'ai mise en place est d'enterrer le pot dans la terre pour garder l'humidité et la chaleur de la terre. Ainsi, je peux éviter que le soleil ne tape de plein fouet le pot et accentue la chaleur du pot qui va fragiliser les racines et faire sécher inutilement mon pot 3x plus vite en été.

Si je mets mon arbre le printemps prochain en pleine terre puis que je le remets dans un pot adapté à ses racines (plus grand) et que je le protège contre le froid en automne-hiver et que je le rentre dans une pièce si nécessaire! (non chauffé) pour éviter les gelées et que je répète ce système plusieurs années, je peux m'attendre à des résultats positifs ? (C'est qu'une idée)

Avatar de l’utilisateur
INDY27
Seigneur des paquerettes
Messages : 7076
Inscription : lun. 04 août 2014 13:03
Région : Haute Normandie
Sexe : Femme
Localisation : à côté des plantules

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par INDY27 » sam. 14 nov. 2015 14:52

Je ne connais pas la culture de l'avocatier.

La technique d'enterrer le pot est bonne. Lorsqu'il y a quelques risques de gelée, tu peux protéger le dessus du pot avec des feuilles mortes et mettre un voile d'hivernage sur des arceaux en laissant quelques centimètres par rapport aux feuilles.

Mettre l'avocatier en pleine terre pendant quelques mois puis le remettre en pot va le stresser et tu risques de blesser des racines.

Tu as un sujet qui peut t'intéresser là :
avocatier-t173801.html

Il y a aussi 16 pages sur l'avocatier là :
mon-avocatier-t165157.html
Charte du forum : viewtopic.php?f=13&t=97092

Avatar de l’utilisateur
tropiques
Grappe de parlotte
Messages : 1967
Inscription : ven. 05 nov. 2010 2:03
Région : Italie
Sexe : Homme
Localisation : Casablanca

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par tropiques » dim. 15 nov. 2015 23:15

Bonsoir

Si tu n avais jamais observé d avocatier dans ta région,c est que sa culture dans ton jardin n est pas possible.Tu ne dois être le premier à en tenter cette expérience. Désolé de te dire cela.
En plus,il existe d autres contraintes:

--Puisque tes avocatiers sont issus de semis,qui te dit que ces variétés sont rustiques?
Même si tes semis sont des variétés rustiques,ils ne seront jamais fidèles au pied mère.
--Pour avoir des fruits,il faut deux variétés (A et B),pour la pollinisation croisée.
Au vu de cela,il faut greffer,ou acheter une variété rustique,si tu ne résides pas au delà de la zone 8 A.
Même avec cela,il faut que l arbuste adulte soit bien protégé du gel, du vent et,bien exposé au soleil

La seule solution qui te reste,c est de cultiver en grand pot,qu il faut renter au chaud pendant la mauvaise saison.Lui procurer lumière,chaleur et humidité
Sous ces conditions,avec deux plants,tu pourra espérer récolter la quatrième ou cinquième année
Bonne chance

Voici deux avocatiers fleuris,en pot:
Image
Malgré la floraison,il n y a pas eu de nouaison,du fait qu ils sont tous deux du groupe A
Il faut que je greffe l un d eux avec un groupe B
tropiques

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Prince du jardin
Messages : 9862
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole. 350m. Zone de l'olivier.

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par bourru07 » dim. 15 nov. 2015 23:19

Un copain, arboriculteur à la Guadeloupe, et qui en produit des milliers,
en parle, d'expérience
ICI.
Si tu ne supportes que les discours lénifiants, n'ouvre pas ce lien... :)
- PS Lien réparé.
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

CBD
Fleur de pipelette
Messages : 672
Inscription : lun. 26 août 2013 3:04
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par CBD » lun. 16 nov. 2015 2:03

La question à te poser Gordame avant de vouloir implanter des espèces "exotiques" est de savoir quelle est la température minimale chez toi? En 2012 il a fait combien? 65 km de l'ocean ça semble compromis pour des températures clémentes.

Mexicola résiste brièvement jusqu'à -7/8°C mais pour une plante protégée, en sol sec, sans humidité excessive, avec dégel la journée, etc...encore faut-il que tu réussisses à installer le plant pendant quelques années, et encore rien n'est sûr. Si chez toi ça ne descend pas en dessous de -5°c tu peux toujours tenter.
Des cultivars américains sont spécifiés résister jusqu'à -10°c mais c'est pareil dans des conditions particulières, surement pas un hiver de chez nous.

N'espère pas réussir à implanter des hass dans ton jardin, s'il gèle régulièrement ce n'est pas possible...ça fait longtemps que d'autres ont essayé avant toi. A 1°c , -2°c ça grille.

Certains porte greffe permettent une meilleure résistance au froid mais c'est 1 peu être 2°c maximum.

Enfin il y a le problème de la pollinisation...

Bon courage mais n'espère pas trop, tu risques d'être déçu

Gordame
Graine de timide
Messages : 70
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » lun. 16 nov. 2015 19:13

@tropiques
Si tu n avais jamais observé d avocatier dans ta région,c est que sa culture dans ton jardin n est pas possible.
Je ne cherche absolument pas la culture ! Je cherche à avoir un avocatier, un arbre qui reste dehors hiver comme été dans ma région !


@CBD
La question à te poser Gordame avant de vouloir implanter des espèces "exotiques" est de savoir quelle est la température minimale chez toi? En 2012 il a fait combien?
Je te donne les graphiques de mon département selon les bulletins climatiques de Météo France en 2011 (c'est le plus récent pour mon département), voici les graphiques du mois de janvier, février, mars, avril et décembre :

Image

Image

Image

Image

Image


Je te donne au niveau régional (Pays-de-la-Loire), car les données de 2012 sont accessibles (je me situe à l'Est de La Roche-sur-Yon ~30 km) ! Pareil, janvier, février, mars, avril et décembre :

Image

Image

Image

Image

Image



Je précise bien que cette expérience de faire vivre un arbre dans ma région n'est qu'une sorte de "défi" et "d'expérimentation". J'aime les plantes, j'aime mes avocatiers, mais je veux me prouver en quelque sorte qu'avec de l'entretien, de l'attention, de bons conseils et de la bonne volonté des plantes, qu'il n'est pas impossible pour un arbre de pousser hors de ses conditions qui ne sont pas impossibles à vivre et que je ne cherche en aucun cas à avoir des fruits ! Même si j'aimerais bien, c'est secondaire ;)

Avatar de l’utilisateur
INDY27
Seigneur des paquerettes
Messages : 7076
Inscription : lun. 04 août 2014 13:03
Région : Haute Normandie
Sexe : Femme
Localisation : à côté des plantules

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par INDY27 » lun. 16 nov. 2015 19:37

En ce qui concerne les températures minimales, il y a 2 notions différentes, parfois distantes de quelques degrés douloureux pour les plantes :

Température minimale (°C)

Température minimale observée durant la période 18 - 06 heures précédant le moment considéré.

Température minimale au sol (°C)

Température minimale au sol (10 cm au-dessus du gazon tondu) observée durant la période 18 - 06 heures précédant le moment considéré.

La majorité des bulletins météo pour particuliers ne donnent pas la température minimale au sol.

Prenons par exemple le 10 février 2015 à la station météo de La Roche sur Yon Les Ajoncs :
- température minimale : -1,7 °
- température minimale au sol : - 5 °.
Charte du forum : viewtopic.php?f=13&t=97092

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Prince du jardin
Messages : 9862
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole. 350m. Zone de l'olivier.

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par bourru07 » lun. 16 nov. 2015 20:55

  • INDY27 a écrit :En ce qui concerne les températures minimales, il y a 2 notions différentes...
En ce qui concerne la culture des exotiques en Métropole, il y a deux notions différentes :
la passion et la raison.
Notre ami Gordame est un manifestement un passionné.
Il a bien raison.
Quoi de plus exaltant que la passion.
Même si elle amène parfois d'amères déconvenues.
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Gordame
Graine de timide
Messages : 70
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » lun. 16 nov. 2015 21:06

@INDY27

Merci de cette information précieuse ! J'ai paillé les pieds de mes avocatiers comme cette image trouvée sur internet :

Image

Un lit de paille en plus du pot enfoncé dans le sol, la température doit avoir moins d'écart normalement, n'est-ce pas ? Je ne sais pas si je peux rajouter plusieurs protections au pied ? Par exemple une couche d'ardoise et au-dessus de la paille, l'effet est augmenté ? Parmi les nombreux paillis, est-ce qu'il y a des associations à ne pas faire ou au contraire, plus optimum ?
bourru07 a écrit :Quoi de plus exaltant que la passion.
Même si elle amène parfois d'amères déconvenues.
C'est vrai que je suis passionné, même si mes avocatiers n'aiment pas le froid et le gel, je ne reculerai pas dans ma quête !

Il est vrai que beaucoup de paramètres rentrent en jeu, mais je suis un être humain et comme tout le monde, nous bouleversons la nature volontairement et involontairement ! Moi je peux intervenir volontairement pour protéger mes avocatiers du froid et du gel à mon maximum ! Il ne me reste qu'à comprendre comment bien protéger mes plants aussi bien au niveau du paillis que ce voile d'hivernage que j'ai probablement mal installé sur mon avocatier du dernier hiver ...

Avatar de l’utilisateur
tropiques
Grappe de parlotte
Messages : 1967
Inscription : ven. 05 nov. 2010 2:03
Région : Italie
Sexe : Homme
Localisation : Casablanca

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par tropiques » mar. 17 nov. 2015 4:03

Bonsoir

Gordame avait écrit:
'''"Je ne cherche absolument pas la culture ! Je cherche à avoir un avocatier, un arbre qui reste dehors hiver comme été dans ma région !""""
C est du kif-kif,a ce qu il parait

Ce n est pas en te hasardant avec des plants issus de semis que tu y arrivera,il faut te procurer une variété reconnue rustique, pour pouvoir tenter l expérience.
Et tu ne seras ni le premier, ni le dernier à le faire

Là ou on réussit les orangers,on essuie des échecs avec les avocatiers.A toi de voir

Puisque tu ne souhaites que tester,que la chance soit de ton côté
tropiques

Avatar de l’utilisateur
Roger22
Bourgeon de bavard
Messages : 302
Inscription : mar. 07 juil. 2015 9:08
Région : Bretagne
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Roger22 » mar. 17 nov. 2015 10:03

Bonjour gordane. Te lancer dans l'acclimatation en commençant par les avocatiers pourquoi pas...c'est le début du virus, maladie sournoise qui ne vous lâche plus.
Bien venu au club!
J'ai regardé les courbes de relevé de température. Il y a quelques points assez problématiques. D'abord des points à -5°C c'est déjà plus que limite pour des avocatiers, mais surtout ce sont des relevés de température sous abris. Par rapport aux températures réelles auxquelles sont soumises les plantes, qui elles ne poussent pas sous abris, il peut y avoir près de 10°C d'écart. Même avec des protections genre voile d'hivernage multicouches sur arceaux tes avocatiers risquent de beaucoup souffrir. Tu peux peut être trouver dans ton jardin une zone bien abritée surtout des vents du nord et des courants d'air. Par effet d'évaporation, ils peuvent abaisser nettement la température réelle.
Par mesure de précaution il me semble que tu devrais placer près de ton avocatier un thermomètre d'extérieur pouvant mémoriser la température minimale. Au moins, tu pourras savoir à quoi est effectivement confronté ton arbre.

Répondre

Revenir à « A la rusticité »