avec quel arbre fabriquer ses manches d'outils ?

Ce forum regroupe les échanges sur tous les légumes (anciens, exotiques ou nouveaux) non traités dans les forums précédents
Avatar de l’utilisateur
Jesus666
Fruit de la jacasse
Messages : 1271
Inscription : lun. 13 déc. 2004 9:53
Localisation : Bretagne

avec quel arbre fabriquer ses manches d'outils ?

Message par Jesus666 »

j'ai encore cassé un manche, j'ai voulu en racheter un, et la j'hallucine !

Le manche 8e, le manche plus la beche 4euros ! Vous me direz prends celui a 4 euros. Ok, mais quelle hont de gacher une beche sans manche meme si la nouvelle est pas chere !

alors je me demande avec quel type de branche arbre les anciens fabriquaent leur manche d'outils ?

merci
C'est ce qu'on a à l'interieur qui compte !
Avatar de l’utilisateur
jeanot77
Maitre des bosquets
Messages : 5590
Inscription : lun. 05 déc. 2005 1:15
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : saint genis des fontaines
Contact :

Message par jeanot77 »

les manches en bois qui sont vendus sont en principe en frêne, mon père a toujours fait les manches avec de l'acacia et moi qui en avait assez de casser les manches, j'ai équipé tous mes outils avec des manches en résine c'est plus cher à l'achat, mais je n'en ai plus jamais cassé

Image
jeanot
Sébastien 37
Fleur de pipelette
Messages : 691
Inscription : mar. 03 janv. 2006 22:52
Localisation : 72 Montabon

Message par Sébastien 37 »

On entend dire tout et rien sur le bois à utiliser pour faire des manches buis, chataigner, frên, cornouiller ........ je pense que les manches étaient fait avec le bois qui était présent sur place en excluant le bois vraiement inadapté.
Le problème avec les manches maintenat ce n'est pas le bois utilisé c'est la méthode de fabrication. Les anciens pour faire un manche choisisaient un "tronc" qui avait le diamétre adapté à la douille de l'outils. Ils se contentaient de l'adapté et de l'écorser voir pour certains outils de lui donner une forme. Maintenant les manches sont tournés ils cassent plus facilement car le fils du bois est coupé par le tournage.
Dans les manches de nos anciens, les fibres différentes fibres sont complétes du haut jusqu'au bas du manche; ce n'est plus la cas avec les manches tournée donc ils cassent plus facilement.
Rejoignez la SOCIETE FRANCAISE DES CUCURBITACEES
Avatar de l’utilisateur
zouf
Maitre des bosquets
Messages : 6646
Inscription : mar. 09 sept. 2003 18:46
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Landes-Biscarrosse

Message par zouf »

Effectivement les anciens utilisaient le coeur du bois pour faire des manches alors que maintenant , dans le même tronc, on fait plusieurs manches à la machine.
On a toujours la possibilité de se fabriquer des manches en coupant de l'acacia ou du châtaigner dans un bois mais le problème c'est qu'il faut anticiper d'une année sur l'autre pour que le bois soit bien sec et éventuellement mis en forme.
Sans compter ceux qui coupent en tenant compte de la lune, ce qui ne les empêche pas de casser leurs manches comme les autres!
J'ai quelques outils "anciens" fabriqués par le forgeron du village et quand je casse le manche je suis obligé d'en fabriquer un, vu que ceux du commerce ne s'adaptent pas dessus.
On ne peut à la fois,être et avoir été
Muscat
Grossiste en parlotte
Messages : 3271
Inscription : sam. 26 févr. 2005 18:11
Localisation : Isère

Message par Muscat »

alors je me demande avec quel type de branche arbre les anciens fabriquaent leur manche d'outils
ça dépend du boisement de la région, je pense?

Chez moi c'est du chataignier, je connais quelques propriétaires qui exploitent leurs chataigniers de cette façon: une coupe tous les 3 ans, quand les arbres sont à l'état de bâtons.

Et pour ce qui est des manches en résine c'est vrai que c'est très costaud mais personnellement j'ai horreur de ça: aucun "feeling", et ça transmet très durement les "bads vibrations" :wink:
J'avais équipé un merlin avec un manche en résine, je suis vite revenu au manche en bois !
Avatar de l’utilisateur
moustache
Grossiste en parlotte
Messages : 4464
Inscription : ven. 25 juin 2004 9:34
Localisation : Ramatuelle Var France
Contact :

Message par moustache »

J'ai remplacé unmanche de binette avec un tronc de citronier :!: c'est du solide.
Patience et longueur de temps font mieux que force ni que rage...
Avatar de l’utilisateur
Jesus666
Fruit de la jacasse
Messages : 1271
Inscription : lun. 13 déc. 2004 9:53
Localisation : Bretagne

Message par Jesus666 »

ok, donc le secret residerait dans le fait de consacrée le tronc de l'arbre entier a la realisation du manche.

cela ne marcherait il pas avec des branches ? et des branches de saule ous pensez que c'est jouable ?
C'est ce qu'on a à l'interieur qui compte !
Avatar de l’utilisateur
jeanot77
Maitre des bosquets
Messages : 5590
Inscription : lun. 05 déc. 2005 1:15
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : saint genis des fontaines
Contact :

Message par jeanot77 »

le saule casse trés facilement, je ne pense pas que cela puisse faire un bon manche
Image
jeanot
Avatar de l’utilisateur
luc
Bourgeon de bavard
Messages : 318
Inscription : mar. 06 avr. 2004 23:13
Localisation : Belgique (sud)

Message par luc »

Sujet original et intéressant.

Moi aussi au fait j'ai cassé le manche de ma bêche il y a 2 mois, en déplantant un framboisier :evil: Je suis pourtant plus si "jeunot" pour pas faire gaffe, mais voilà, ca n'empêche pas la casse. Dont frais, "seulement " 5 Euro -pourtant chez le quincailler-

A part ça je ne peux en effet que souscrire à ce qui a été dit ici sur la façon dont nos ancêtres faisaient leurs manches, avec des branches à mon avis plutôt que des jeunes arbres. Mais savoir choisir le bon bois pour un outil devait faire partie du "bagage" a moitié inné des "paysans", ce ne sont pas des choses qu'on enseigne dans les universités ni même les écoles d'ébenisterie :wink: Peut-être encore chez (quelques) Compagnons ?

(je pense au savoir pratique tel que décrit dans "Le Cheval d'Orgeuil", par ex., et que j'ai pu retrouver un peu en Roumanie )

Zouf, je ne sais pas si on faisait sécher le bois avant de l'utiliser pour les manches d'outils. Car je peux te dire que pour les charpentes, ce n'était pas le cas ! (pas avant le XIXe s. en tout cas).

Le saule, en effet n'a pas grand usage, en en dehors des barrières et autre ouvrages tressés (y compris pour constituer l'assise des murs en torchis, bien qu'on m'aie dit que le noisetier est préferable pour cela).

Mais après tout rien ne t'empêche d'essayer, Jesus...
Avatar de l’utilisateur
zouf
Maitre des bosquets
Messages : 6646
Inscription : mar. 09 sept. 2003 18:46
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Landes-Biscarrosse

Message par zouf »

Une fois un pépé m'a donné un manche pour une pioche car il en n'avait plus l'usage. C'était du sureau! Et il a duré autant qu'un autre!
On ne peut à la fois,être et avoir été
Cyrilys
Graine de timide
Messages : 71
Inscription : dim. 19 févr. 2006 12:44
Localisation : LE MANS (Sarthe 72)

Message par Cyrilys »

Pour ma part j'ai entendue dire meme confirmer que les manches de houx etait ce qu'il y avait de mieux. (Maintenant on entend tout et n'impoprte quoi, le tout est de faire l'essais)

Bon courrage
brescou
Graine de timide
Messages : 50
Inscription : mer. 21 juil. 2004 23:21
Localisation : cap d'agde

Message par brescou »

L'autre jour, j'ai trouvé chez Lidl, une bêche tout inox avec un manche solide pour quelques euros. Et je puis vous assurer que c'est du solide ! J'ai extirpé des rhizomes de bambous à rendre jalouse sa collègue de 30 ans son aînée !
Avatar de l’utilisateur
chouette alors
Grossiste en parlotte
Messages : 3084
Inscription : jeu. 23 avr. 2009 15:34
Localisation : Sud d'Avranches près Mont Saint Michel

Re: avec quel arbre fabriquer ses manches d'outils ?

Message par chouette alors »

Houx, if, chataigner, noisetier, érable, buis : tout ça c'est ce sont des bois propices.
Il n'est reste pas moins que pour le houx, l'if et le buis... il faudra attendre fort longtemps pour avoir un tige adaptée pour faire un manche.
L'érable, le chataigner, et le noisetier ont en commun de pousser rapidement.
Ils peuvent aussi pousser sur cépée : c'est à dire une fois le tronc principal coupé, de la souche peuvent renaître des rameaux.
De mémoire, ce sont ces tiges bien droites pour la plupart que j'ai vu utiliser dans ma jeunesse :oops: :wink:
De l'olivier ou du citronnier ici non point !
Du sureau ? Nous avons ici tellement de meilleur bois, qu'il aurait été saugrenu de choisir ce bas de gamme!
Mais, faute de grive on mange des merles.
Alors, oui : ce qui tombe sous la main sera toujours bienvenu et durera, ce que cela durera.
La matière première est gratuite mais, le temps, c'est de l'argent ?
Alors à chacun de voir ce qu'il préfère.

Je vais essayer d'interroger des anciens à ce sujet.
Je crois qu'il faut couper en saison de repos végétatif (octobre-novembre à mars) ; c'est préférable si l'on ne veut pas que le manche "bouge" ; en séchant, il va se rétracter et donner du jeu dans la douille. L'outil va donc branler.
Mais là encore, l'occasion fait le larron.
Il y a plus vite fait à couper ce qui est à côté de soi, l'épointer avec son canif, enfoncer un clou, plutôt que de courir chez le marchand dépenser son essence en sus de ses sous :top: :lol:
Et, si la saison suivante "ça branle dans le manche" : on change! Et voilà tout.

C'est pas une raison pour faire de même avec son conjoint!
En fait, plutôt que de changer, nos anciens étaient plus fûtés : ils mettaient alors un chiffon autour, et le tour était joué!
Moralité : si avec votre conjoint, ça branle dans le manche, chercher à utiliser un cataplasme! Et vous pourrez repartir comme ça pour un tour! :top: :lol:
Que le ciel soit tout en bagarre, qu'il vente ou qu'il neige, garde du soleil dans le coeur!
"Encaisse ... et..... rebondis!"
frantz 68

Re: avec quel arbre fabriquer ses manches d'outils ?

Message par frantz 68 »

Les manches était fait ....avec les essences local , donc un peut de tout , le bois devait être sec ...... par contre , les anciens ne "débiter" par les manche a la scie .....mais utilisé du bois ...."fendu " ce qui permettais d'avoir un manche en droits fil , ce qui n'est absolument pas le cas des manche d'aujourd'hui , et si vous regardé les fibres de vos manche cassé ..... vous verrez que la cassure suis le sens des fibres .... :wink:
Avatar de l’utilisateur
pampa11430
Bourgeon de bavard
Messages : 203
Inscription : sam. 12 avr. 2008 8:06
Localisation : gruissan -aude-languedoc

Re: avec quel arbre fabriquer ses manches d'outils ?

Message par pampa11430 »

oui, on utilise des varietes locale, pas tres loin de chez moi c'est en micocoulier, les arbres sont tailles expres, un peut comme les poiriers, mais en beaucoup plus grands.

sinon a titre perso j'ai essaye le cade (une variete de genevriers), c'est indestructible...
Répondre

Revenir à « A tous les autres légumes »