Pourquoi repiquer le poireau ?

Ce forum regroupe les échanges sur tous les légumes (anciens, exotiques ou nouveaux) non traités dans les forums précédents
Avatar de l’utilisateur
Marcus
Empereur jardinier
Messages : 22781
Inscription : sam. 03 déc. 2005 21:24
Région : Centre
Localisation : Touraine

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par Marcus » mer. 09 mars 2016 18:47

Bonjour,

J'ai testé cette année le paillage des poireaux, de l'ail et de l’échalote avec du brf.
Le constat actuellement c'est que les poireaux sont moins gros que l'année passée et l'ail/échalote se portent plutôt bien.

Il ne faut pas s'arrêter non plus à des tests sur une seule année.
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet. P.Desproges

Un peu de chez moi

pedro431
Roi du massif
Messages : 11182
Inscription : sam. 09 sept. 2006 17:37
Région : Limousin
Sexe : Homme
Localisation : sud Berry

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par pedro431 » mer. 09 mars 2016 19:37

le cerbere tu ne m'avais pas habitué à de telles inepties :shock:
Heureusement que je suis assis car avec ces conneries j'en ai les jambes qui flageolent.

Que je sache le paillage ne fait pas blanchir le fut du poireau.
Que je sache le non repiquage du poireau fait que celui-ci pousse plus en hauteur qu'en largeur.
La bonne méthode est celle qu'explique aygues31.
1° le poireau se sème pas trop dru de façon à ce qu'il puisse atteindre la grosseur d'un petit crayon.
2° pour le repiquer il faut l'habiller, il s'agit de couper une partie du feuillage jusque la jointure et les racines en laissant 1,5cm environ.
3° creuser une tranchée avec une petite houe triangulaire, se servir du plantoir pour installer les poireaux le plus profondément possible, puis arroser dans dans le contre-trou du plantoir.
4° la petite bute de la tranchée servira par la suite à recouvrir le poireau au fur et à mesure de sa pousse, de façon à avoir de beaux et longs futs blancs
5° après 2/3 mois de pousse ne pas hésiter à couper les verts, ça fera grossir le poireau.
La Terre est la mère de tous les peuples et tous les peuples devraient avoir des droits égaux sur elle.

Avatar de l’utilisateur
nénesse 55
Fruit de la jacasse
Messages : 1443
Inscription : mer. 26 sept. 2007 21:39
Localisation : en Meeuuhhse

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par nénesse 55 » jeu. 10 mars 2016 9:43

Saludas,

[oui nénesse 55, tu devrais peut être faire une formation de ce type! tu y apprendrais peut être quelque chose .....[/quote]

En ce qui concerne la prise de soin du sol, ce que tu offres à lire me semble cohérent et pertinent. Je n'oppose aucun doute à ton interrogation.
Pour la culture légumière par contre, le sketch poireautesque me laisse plus que dubitatif. Je suis un peu comme Pedro, surpris par l'extravagance inhabituelle de l'intervention. Parce qu'elle est d'une autre nature que les frictions de détail qui opposent habituellement les tenants d'une pratique similaire.
Le renoncement au repiquage du poireau sera certainement plus difficile à faire admettre que la remise en cause du bêchage. Il n'y a pas d'effet bonne surprise à en attendre, contrairement à l'ébahissement positif de ceux qui découvrent la transformation de leur terre.
J'étais très attentif à ce que tu écrivais. Par principe, je le suis toujours, mais cette fois avec une alerte en suspicion prête à sonner.

Avatar de l’utilisateur
aygues31
Prince du jardin
Messages : 9553
Inscription : mar. 30 janv. 2007 12:57
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Homme
Localisation : Région Toulousaine

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par aygues31 » jeu. 10 mars 2016 10:25

pedro431 a écrit : ... arroser dans dans le contre-trou du plantoir.
... après 2/3 mois de pousse ne pas hésiter à couper les verts
Bonjour à tous,

Je relève, dans la réponse de Pedro, 2 détails dont on ne parle pas très souvent et qui participent assez bien à la réussite des poireaux.
Aussi, j'en remets une petite couche :

:arrow: Le "contre-trou" du plantoir ... :top:
Il est bon de ne pas le reboucher car il servira, lors des premiers arrosages, à bien faire descendre l'eau au niveau des racines.
Cela est assez important pour la bonne reprise des plants dont on a paré les racines.

:arrow: Tailler les poireaux en cours de culture ... :top:
C'est une bonne pratique pour plusieurs raisons :
- Cela permet de bien dégager la végétation qui va s’entremêler, en particulier entre les lignes. Après cette taille (du 1/3 supérieur) on pourra facilement passer la binette dans l'inter-ligne sans arracher les plantes, ce qui arrive parfois sans cette taille de nettoyage.
- On sera très surpris de la capacité de repousse des plantes qui vont refaire des feuilles très rapidement. Et il est réel que cela fait grossir les fûts en comparaison de poireaux non ainsi taillés ... faites l'expérience : une ligne taillée, l'autre non ... y'a pas photo. :lol:
- De plus, on élimine par cette taille, les plus vieilles feuilles qui sont celles où les maladies cryptogamiques (rouille) sont les plus présentes. Cela évite la poursuite du développement des champignons.
Lors de cette taille, il faut tenir la végétation à la main, tailler de l'autre et mettre ces tailles dans un sceau, sans les laisser tomber sur le sol, pour éviter aux spores de se disséminer

A remarquer que ces quelques mots ne sortent pas de fumeux arguments sur "le sol vivant" mais de longues années d'observations, les mains dans la terre :roll:

à+
la bonne excuse des mauvais jardiniers ? ... la lune! :lol:

Une enquête sur la qualité des TERREAUX :top:
Viens participer, on a besoin de toi

Avatar de l’utilisateur
Pompotte
Fleur de pipelette
Messages : 665
Inscription : mar. 24 juin 2014 10:25
Région : Aquitaine
Sexe : Femme
Localisation : lot et garonne (47)

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par Pompotte » jeu. 10 mars 2016 12:01

Salut Aygues et merci pour ces précision, une autre question peut-être "bête" :
Quand tu tailles le vert pour faire grossir le fût, tu tailles dans quelle proportion ?

Première année de culture chez moi, j'ai besoin qu'on nourrisse mon besoin de savoir.
"Cultiver son Jardin est un acte politique."
Et c'est reparti pour 2016 au potager, et ailleurs !

Avatar de l’utilisateur
Shitakiri
Bourgeon de bavard
Messages : 123
Inscription : jeu. 07 janv. 2016 12:47
Région : Picardie
Sexe : Homme
Localisation : Sur le chemin de l'autosuffisance
Contact :

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par Shitakiri » jeu. 10 mars 2016 12:49

Bonjour à tous!

Je viens de voir dans le Rustica de la semaine ce dont Le Cerbere parle. La mycorhization du poireau, la symbiose racine/champignon.

Quant au NON repiquage... il n'en dise pas un mot...
Shita-Kiri Suzume(舌切り雀)

2017 2016
  • >Début dans le monde potagiste.
    >Essai d'un potager carré.
    >Changement de domicile donc changement de potager.
    >Tentative de non travail de la terre par paillage automnal.

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3641
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par chuferlu » jeu. 10 mars 2016 14:02

Un petit truc afin d' éviter la végétation entremêlée, il a un "sens", il pousse comme en éventail; il faut le planter dans le sens de la ligne , c'est facile, sans perte de temps; ensuite la binette passe bien.

Comme tu précises faut pas reboucher les trous, ça se fait seul; mais dès la plantation j'arrose a la grosse louche avec du purin

Il faudra que je fasse l'expérience du fauchage.
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3641
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par chuferlu » jeu. 10 mars 2016 14:18

le cerbere a écrit :
pour ce qui est des poireaux, le repiquage n'a rien d'obligatoire, pas plus que le buttage.
ceci dit, le repiquage permet une optimisation de l'espace pour les petits potagers mais on y perd en rusticité au point de vu des maladies et attaques parasitaires.


il est faux de dire que le repiquage produit de plus gros poireaux. c'est une croyance qui prend comme fondement les méconnaissances du sol et des écosystèmes qui y œuvres.
bien sur, il faut comprendre la différence entre un sol vivant où les cultures prospères pleinement et un sol travaillé, maltraité, voir annihilé en tant que terre nourricière où les cultures ne peuvent que survivres.
ainsi, j'ai des poireaux équivalent, voir plus gros, en semis direct, bien que ce ne soit pas ce que je recherche.
[quote/]
Et bien pas moi, quand j'en vendais, j'en laissais aussi au semis , jamais aussi gros que les autres.
le buttage sera toujours avantageusement remplacé par du paillage.


Peut être, comme j'en fais toujours beaucoup je n'ai jamais butté un poireau de ma vie
En repiquant, on stresse la plante, surtout si on la laisse ressuyer (important)
tien! et d’où tire tu cette certitude que stresser un plant soit une bonne idée...

De mon expérience, de celle de mes aïeulx, et c'est pas applicable a toutes les plantes

On va raccourcir les racines, en les pralinant quand même, du coup la plante va en refaire plus
en arrachant le plant, tu le prive de ses symbioses mis en place avec les bactéries et champignons du sol (pour peu qu'il y en ais) et en coupant les racines, tu oblige le plant à en refaire mais en aucun cas il y en auras plus comparativement à un plant non arraché, c'est tout le contraire.
Si tu le dis...quoiqu'en les arrachant y'a toujours du mycelium sur la grosse boule de racines; que je disperse dans le potager, on m'a toujours dit que c'était une bonne manière d'entretenir la vie du sol, mais mes parents, grands parents n'avaient pas eu le privilège d'accéder à ton savoir

On a aussi raccourci les feuilles, pour limiter l'évaporation et permettre au plant de se concentrer en bas. ça donne une grosse plante
à partir du moment que tu arrache un plant pour le repiquer, l'habillage des feuilles devient pratiquement obligatoire. cela permet au plant d'assurer sa survie le temps qu'il est fait de nouvelles racines aptes à "pomper" l'eau en assez grande quantité pour lui permettre de reprendre une évapotranspiration compatible avec sa croissance. le poireau, ce n'est que des feuilles, de bas en haut. il n'y a pas d'organe de réserve (comme le bulbe de l'oignon). c'est un point qu'il ne faut pas oublier.[/quote]

Ah bon, et beh merdalor! j'ai jamais habillé les feuilles de mes choux, ni celle des oignons, avant le bulbe .
ça doit être pour ça que mes choux fleurs dépassent pas les deux- trois kilos
me v'la moins bête.
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Avatar de l’utilisateur
aygues31
Prince du jardin
Messages : 9553
Inscription : mar. 30 janv. 2007 12:57
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Homme
Localisation : Région Toulousaine

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par aygues31 » jeu. 10 mars 2016 14:47

Shitakiri a écrit : Quant au NON repiquage... il n'en dise pas un mot...
Normal de ne pas parler de l’effet du repiquage sur la perturbation des mycorhizes et , surtout, des effets négatifs sur le jeune poireau repiqué ... pourquoi y en aurait-il ?

Il y a des centaines d'articles sur les champignons du sol et de leur susceptibles effets sur les cultures.
En attendant, je réitère ma question à le Cerbère : S'il y a des mycorhizes sur les racines des poireaux, en quoi le repiquage leur serait néfaste ?
Encore une fois, cela me paraît être une pirouette qui utilise un mécanisme biologique mal connu et mystérieux pour contrecarrer une pratique de jardinage qui n'a rien à voir avec ces champignons trop bienvenus.
On fait dans l'ésotérisme en espérant donner plus d'importance à un témoignage pseudo-scientifique :pastop:

à+
la bonne excuse des mauvais jardiniers ? ... la lune! :lol:

Une enquête sur la qualité des TERREAUX :top:
Viens participer, on a besoin de toi

Nicole37n
Seigneur des paquerettes
Messages : 7673
Inscription : ven. 13 avr. 2007 22:59
Région : Poitou Charentes
Localisation : Deux-sèvres

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par Nicole37n » jeu. 10 mars 2016 15:39

Je ne comprends pas que tout le monde s'énerve, moi aussi je repique car on fait le semis en "concentré" à un endroit et on repique à un autre en 2e culture mais les grandes cultures maraichères (plusieurs 100 ne d'ha) en Bretagne et vallée de la Loire (de Nantes à Ancenis entre autres)dans du terrain très sableux, sèment en direct sans repiquage et éventuellement buttent. Les racines s'enfoncent très bien et le fût s'allonge en proportion sans nuire au diamètre.
Nicole

Avatar de l’utilisateur
maraichin85
Liseron du clavier
Messages : 2259
Inscription : dim. 21 févr. 2010 12:22
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme
Localisation : Sud Vendée

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par maraichin85 » jeu. 10 mars 2016 19:02

Bonjour
Je constate qu'en maraîchage les 2 méthodes sont utilisées avec succès. N'ayant jamais testé la méthode du semi direct pour les poireaux je ne me permettrai pas de critiquer. Par contre en 2015 j'ai paillé mes poireaux et je constate que le résultat est plus que satisfaisant. Je suppose que le cerbère éclaircit son semi sur place.

pedro431
Roi du massif
Messages : 11182
Inscription : sam. 09 sept. 2006 17:37
Région : Limousin
Sexe : Homme
Localisation : sud Berry

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par pedro431 » jeu. 10 mars 2016 19:06

Nicole37n écrit;
(plusieurs 100 ne d'ha) en Bretagne et vallée de la Loire (de Nantes à Ancenis entre autres)dans du terrain très sableux, sèment en direct sans repiquage et éventuellement buttent
Tu remarqueras que ce que tu cites est vrai mais dans des terrains sabloneux.

Ci dessous est une autre manière mais pour les terres non sabloneuses.

Synthèse régionale Alternatives Agricoles
Partie 2 : Fiche Poireau
Le semis en pépinière a lieu de fin
décembre à mi-avril en fonction des
productions de poireau de printemps,
d’automne ou d’hiver.
Repiquage des plants
:

Préparation du sol avec obtention
d’une terre ameublie et fraîche

Apport d’engrais organiques avant la
dernière préparation du sol

Densité de plantation de 130 000 à
250 000 plants/ha selon le calibre
désiré et la saison de production

Différentes techniques de plantation :
dans des billons ou des sillons,
manuellement au trou avec utilisation
d’une foreuse ou utilisation d’une
planteuse spéciale
Le repiquage a lieu de fin mars à juillet
en fonction des productions de poireau
de printemps, d’automne ou d’hiver.
La Terre est la mère de tous les peuples et tous les peuples devraient avoir des droits égaux sur elle.

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3641
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par chuferlu » jeu. 10 mars 2016 19:24

Effectivement, la plupart de mes potagers étaient limono-argileux et l'un des seuls sableux j'ai eu des résultats nettement plus mitigés; je n'avais pas pensé que le repiquage pouvait en être responsable, j'en était resté au comme on dit: soit bon a carottes, soit bons a poireaux
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Avatar de l’utilisateur
aygues31
Prince du jardin
Messages : 9553
Inscription : mar. 30 janv. 2007 12:57
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Homme
Localisation : Région Toulousaine

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par aygues31 » jeu. 10 mars 2016 20:15


Perso, au jardin, j'utilise ce matériel et j'en suis assez content. :top:
Et en plus ... ça se conduit tout seul :!:

à+
la bonne excuse des mauvais jardiniers ? ... la lune! :lol:

Une enquête sur la qualité des TERREAUX :top:
Viens participer, on a besoin de toi

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3641
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Pourquoi repiquer le poireau ?

Message par chuferlu » jeu. 10 mars 2016 21:23

Joli matos, y'en a pas des chinois pas chers?
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Répondre

Revenir à « A tous les autres légumes »