BRF, bilan d'une saison.

Ce forum est consacré aux techniques sans travail du sol pour l'améliorer et l'entretenir.
Moldau52
Fleur de pipelette
Messages : 564
Inscription : ven. 28 juin 2013 0:50
Région : Nord Pas-de-Calais
Sexe : Homme
Localisation : Le Haut Pays d'Artois

Re: BRF, bilan d'une saison.

Message par Moldau52 » jeu. 25 janv. 2018 1:54

PS :J'ajouterai que je mets du BRF (léger) une année sur trois.
La 2è année c’est fumier de cheval, uniquement en surface et en couche fine, sur feuilles mortes si j'en ai ,en début d’automne dès que les parcelles sont libres mais non retassées ,
et la 3è année une bonne couche de feuilles mortes préparées ainsi :

Je fais une dernière tonte en coupe haute pour laisser un peu d’herbe , puis 3 à 4 semaines plus tard (aux 1ères rimées) toutes les feuilles tombent et je passe l’autoportée en coupe moyenne pour avoir un mix feuilles/herbe à large dominante feuilles (j’insiste). J’en ai fait une trentaine de bacs de 300L cette année…de l’or en barres!
Ce mix ne vole pas au vent , ce qui n’est pas tjrs le cas des feuilles strictes, et surtout il se décompose bien plus rapidement en fin d’hiver, parfois presque trop vite si excès de gazon (comme quoi l’excès nuit en tout!) ; J’exclus les parcelles de futures alliacées (feuille mortes uniquement).
C'est tout-à-fait faisable aussi avec une simple auto-tractée (moteur à fond car mélange souvent humide)

Sur potager ce Mix constitue un excellent produit, qui apporte une dominante de « Brun » utile après toute une saison de culture en paillis où domine souvent le « Vert » (sauf paillis de paille) .
Cet apport d’humus doux et fin vaut bien celui d’un BRF , et sa composition est peut-être plus profitable encore pour un potager que celle du BRF, mis parfois en excès.
. En fait je pense que les deux doivent être complémentaires , l’apport d’un humus par BRF étant plus lent à s’établir , mais aussi plus durable dans le temps de par une « consistance » différente. Je n’en ai aucune preuve , mais mon intuition m’incite à penser ainsi.
Je vous accueille avec plaisir ici!
La poésie n'est pas dans la nature, elle est dans nos lunettes...

Moldau52
Fleur de pipelette
Messages : 564
Inscription : ven. 28 juin 2013 0:50
Région : Nord Pas-de-Calais
Sexe : Homme
Localisation : Le Haut Pays d'Artois

Re: BRF, bilan d'une saison.

Message par Moldau52 » mer. 31 janv. 2018 15:16

Pour enrichir l'opinion que j'ai exposée plus haut sur le BRF,
je vous joins le lien de ce site (de Gilles Domenech) qui présente l'expérience (malheureuse) d'un Aveyronnais, intéressante à découvrir, mais surtout en dessous les multiples commentaires de testeurs de BRF.
La plupart des avis sont émis après expérimentations diverses et variées, laissant un peu de côté les considérations livresques pour s'appuyer sur une réalité vécue, avec ensuite les conclusions à en tirer :
http://jardinonssolvivant.fr/brf-segala/

Pour ma part je rejoins la plupart de ces observations, qui débordent la théorie pour la compléter par une expérimentation et des résultats observables, certaines étant assez proches de ce que j'observe moi-même.
Les dominantes qui en résultent étant :
-Pas d'enfouissage
-Une couverture fine
-Du broyat fin
-Epandage en début d'automne pour éviter le blocage par le froid et la faim d'azote printanière, ou alors paillis de surface en fin de printemps pour une décomposition automnale (ce que je fais de préférence).

Tous les avis étant bons à prendre , je suis juste un peu étonné que personne ne rebondisse sur tout çà.....
Je vous accueille avec plaisir ici!
La poésie n'est pas dans la nature, elle est dans nos lunettes...

Avatar de l’utilisateur
helenelagalicienne
Fruit de la jacasse
Messages : 1065
Inscription : mar. 16 sept. 2014 19:41
Région : Espagne
Sexe : Femme
Localisation : Vigo Espagne

Re: BRF, bilan d'une saison.

Message par helenelagalicienne » dim. 11 févr. 2018 20:03

je voulais justement faire un post demandant si le brf en couche epaisse est utile, ou seulement en tant que paillage. J'ai ma reponse et une confirmation de ce que je pensais, une couche fine suffit. Si on recherche un developpement des champignons pour favoriser l'effet eponge et ameliorer ainsi l'apport d'eau, une couche epaisse n'est pas necessaire donc! Je pense que c'est maintenant admis que le brf se comporte mieux s'il reste en surface.
par contre
Moldau52 a écrit :
jeu. 25 janv. 2018 1:54
J'ajouterai que je mets du BRF (léger) une année sur trois.
La 2è année c’est fumier de cheval, uniquement en surface et en couche fine
pourquoi ne pas mettre du fumier tous les ans? l'année derniere j'en avais mis très peu, les resultats ont été moyens ( je ne peux par contre par dire s'il y a un rapport de cause a effet), cette année, je pensais en mettre maintenant, sur le brf. je fais aussi du compostage de surface. Je me dis que si les couches sont fines, les vers et autres petites bestioles charmantes vont bien arriver à trouver ce qui plait a chacun non? et mélanger tout ça!

Répondre

Revenir à « Aux techniques sans travail du sol »