Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

De part leur culture contraignante et difficile, les érables du Japon méritent leur propre forum
opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4790
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » dim. 28 avr. 2019 12:21

Bonjour et bienvenue.
Les feuilles en drapeau juste après le débourrement, c'est probablement un problème de racines et le plus souvent , 80% des cas, c'est un excès d'eau qui les fait pourrir .
La seule chose à faire est de le dépoter pour voir l'état des racines , et la faire sécher dans du journal pour éponger l'eau pendant le temps qu'il faut ... Il ne faut pas craindre cette opération de sauvegarde urgente.
Ne pas exposer les racines directement au soleil.
Tu fais une photo de la motte et tu nous la montres recto/verso.
On verra après s'il faut tailler.

Avatar de l’utilisateur
emille
Liseron du clavier
Messages : 2188
Inscription : lun. 12 oct. 2009 9:50
Région : Nord Pas-de-Calais
Sexe : Homme

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par emille » lun. 29 avr. 2019 15:20

Image
Image
IMG_20190429_090448b.jpg
Image
Ce n'est pas une maladie mais un ravageur qd même ! J'ai écrasé une petites dizaine de ces chenilles.
Sur la photo 3 je pense à des crottes mais j'aimerais m'assurer que ce n'est pas oeufs...
Et si vous connaissez le nom de cette dévoreuse, merci de me l'indiquer.

Et pour terminer, je ne pense pas traiter car il me semble que j'ai attrapé toutes les chenilles. Mais si je n'en venais à bout puis je utiliser le bacillus thuringiensis ?
Pièces jointes
IMG_20190429_090557b.jpg
IMG_20190429_091237b.jpg
Un sou pour la plante, deux sous pour le sol

Avatar de l’utilisateur
CHANIWA
Bourgeon de bavard
Messages : 235
Inscription : sam. 05 août 2017 11:40
Région : Rhone Alpes

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par CHANIWA » lun. 29 avr. 2019 15:41

Je ne sais pas si "thuringiensis" est efficace sur ce genre de chenille, mais rien n'empêche d'essayer.
De toutes façons ça ne fera pas de mal à ton érable.

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4790
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » lun. 29 avr. 2019 16:08

Nom commun, chenille arpenteuse, courante sur les chênes . Tu as vu les déjections.
Le bacille de Thuringe est efficace.
Le papillon Cheimatobie a une vie nocturne.

Alex59146
Graine de timide
Messages : 4
Inscription : dim. 28 avr. 2019 11:07
Région : Nord Pas-de-Calais
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Alex59146 » lun. 29 avr. 2019 17:18

Bonjour,
Suite aux conseils de opusoculi j'ai donc depoté mon Acer.
Vous verrez donc joint 2 photos de la motte de racines.
En attendant vos prochaines instructions je vais laisser sécher la motte dans du journal comme conseillé.
Merci à vous
Alexandre
Pièces jointes
rps20190429_171105.jpg
rps20190429_171141.jpg

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4790
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » lun. 29 avr. 2019 19:19

Les racines de l'année dernière étaient abondantes .
Mais il n'y a aucune racine jeune de cette année (elles seraient blanches), ce qui explique que ton Erable ne soit plus alimenté en sève et flétrisse. (on voit juste 3 ou 4 débuts de racines , pointes blanches).
Cela peut venir de trop d'eau dès la fin de l'automne et cet hiver, était-il dehors ?

Il est difficile de le 'récupérer'. La seule chose à tenter serait de laver complètement les racines au jet pour le débarrasser de la pourriture, même si ça entraine des racines mortes. Puis le planter dans un pot pas trop profond dans de la pouzzolane pure juste humide . Le collet doit être juste à la surface, jamais recouvert.
Le tailler pour vraiment le réduire en coupant toutes les branches longues et fines , mettre à l'ombre et ne pas l'arroser pendant 10 jours.
Ensuite il faudra l'arroser très peu mais régulièrement 3 fois par semaine puisque l'eau est peu retenue par la pouzzolane.
S'il rebourgeonne ce sera sur le tronc dans 4 à 6 semaines et son développement sera lent.
S'il s'en sort, arroser tous les jours en plein été comme un bonsaï.

J'écarte l'hypothèse du phythophtora (il ne fait pas assez chaud) et de la verticilliose fin 2018 (les racines seraient restées vivantes).

A toi de voir si tu tentes l'opération, possible dès maintenant puisque tu enlèverais le substrat au jet.

Alex59146
Graine de timide
Messages : 4
Inscription : dim. 28 avr. 2019 11:07
Région : Nord Pas-de-Calais
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Alex59146 » lun. 29 avr. 2019 19:38

Merci en tout cas pour tout ces détails et conseils.
Oui il a passé l'hiver dehors donc sujet à nos rares pluies du nord 😅
Je comprends la démarche de sauvetage mais je ne comprends pas pourquoi 1 seule des 2 "troncs" est concerné par cet excès d'humidité.
Pensez vous que je puisse tailler uniquement la partie fletrie et conserver uniquement la partie saine ?

Avatar de l’utilisateur
emille
Liseron du clavier
Messages : 2188
Inscription : lun. 12 oct. 2009 9:50
Région : Nord Pas-de-Calais
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par emille » lun. 29 avr. 2019 22:08

opusoculi a écrit :
lun. 29 avr. 2019 16:08
Nom commun, chenille arpenteuse, courante sur les chênes . Tu as vu les déjections.
Le bacille de Thuringe est efficace.
Le papillon Cheimatobie a une vie nocturne.
Je me doutais bien que tu serais passé par là pour une fois de plus avoir une explication net et précise !
Un grand merci.
Un sou pour la plante, deux sous pour le sol

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4790
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » mar. 30 avr. 2019 1:33

Alex59146 a écrit :
lun. 29 avr. 2019 19:38
(...) mais je ne comprends pas pourquoi 1 seule des 2 "troncs" est concerné par cet excès d'humidité.
Pensez vous que je puisse tailler uniquement la partie fletrie et conserver uniquement la partie saine ?
Pas de racines nouvelle>pas d'alimentation>les pousses flétrissent.
Les Acer débourrent en utilisant la sève qu'ils ont stockée dans le tronc et les branches à la fin de l'été précédent.
La température supérieure à 10° liquidifie la sève et les bourgeons s'ouvrent.
Les bourgeons se développent et même font des feuilles sans que les racines les alimentent en eau.
Seulement, il arrive un moment où ça flétrit.
Une branche a flétri plus vite, ça ne veut pas dire que l'autre ne flétrira pas.
La différence dépend de la quantité de sève stockée dans le bois et aussi de l'exposition au soleil de l'une ou l'autre et la vitesse de l'évaporation.

Ne pas se fier à l'apparence extérieure, c'est dessous que ça se passe.
Il n'y a pas de partie plus 'saine' que l'autre. Aucune branche n'a de racine en train de fonctionner.
La deuxième branche sèchera c'est une question de jours.

Les jeunes Acer doivent pousser dans un substrat mi-sec, le substrat doit drainer beaucoup (et quand le dis beaucoup, c'est que l'eau qui rentre en haut au cours des arrosages doit sortir très vite en bas du pot). Si non, que survienne une averse conséquente en décembre, les racines passent 2 ou 3 mois dans trop d'eau et elles pourrissent. C'est la première cause d'échec quand on débute. Voilà pourquoi il faut les abriter, leur épargner les pluies de fin nov à fin février.

Un Acer de 6 ou 7 ans avec beaucoup de racines (et des grosses) qui remplissent le pot, l'eau coule le long des racines, on dit que l'arbre fait de l'auto-drainage, ce n'est pas le cas des jeunes Acer dont les racines sont fines.
De plus, le fournisseur a utilisé un substrat trop fin qui ne draine pas assez.

Alex59146
Graine de timide
Messages : 4
Inscription : dim. 28 avr. 2019 11:07
Région : Nord Pas-de-Calais
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Alex59146 » mar. 30 avr. 2019 11:33

Merci Opusoculi pour ces explications précises.

Je comprends donc mieux. Je vais quand même tenter le sauvetage, on verra bien...

Je vous tiendrais informé!
Bonne journée
Alexandre

Avatar de l’utilisateur
emille
Liseron du clavier
Messages : 2188
Inscription : lun. 12 oct. 2009 9:50
Région : Nord Pas-de-Calais
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par emille » mar. 30 avr. 2019 11:44

Bon courage à toi ! Fait nous partager en photos le plan d'action proposé par Opusoculi.
Un sou pour la plante, deux sous pour le sol

Gensba
Graine de timide
Messages : 12
Inscription : dim. 07 oct. 2018 21:11
Région : Basse-Normandie
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Gensba » mar. 30 avr. 2019 14:46

Bonjour à tous,

J'ai fait l'acquisition d'un acer palmatum bloodgood il y a quelques semaines déjà, et que j'ai planté il y a exactement 10 jours, avec arrosage à la plantation.

La semaine suivant la plantation il a plu de manière abondante de sorte que je n'ai pas arrosé.

J'ai fait un trou énorme, mis près de 15 cm de billes d'argile au fond, et fait un mélange terreau arbuste, pouzzolane, et un chouïa de terre de bruyère, avec enfin un paillage pouzzolane.

Il est planté au nord de la maison, il a du soleil le matin très tôt et un petit peu le soir.

Ce matin, je me suis aperçu qu'il était très mal en point :
IMG_7513.JPG
IMG_7512.JPG
IMG_7519.JPG
IMG_7516.JPG
IMG_7515.JPG
IMG_7514.JPG

Peut-être n'ai-je pas assez arrosé depuis 10 jours ?
Ou peut-être est-ce du au vent (il a beaucoup soufflé le weekend dernier, de sorte que les branches de l'érable était toute emmêlée les unes aux autres, et ont peut être été asséchées).

Sauf erreur, il n'était pas autant atteint dimanche, j'ai l'impression qu'en deux jours il a cuit.

Je suis très attristé et vous remercie d'avance pour vos bons conseils !

jardin123
Graine de timide
Messages : 25
Inscription : sam. 15 janv. 2011 19:01
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par jardin123 » mar. 30 avr. 2019 16:35

Bonjour à tous,

Hé ben j'ai l'impression que l'on a la même chose Gensba.
Meme orientation

Mon Acer amoenum blood good a une drôle de tète en ce tout début d'été :

il avait commencé la saison en pleine forme :
20190417_174048_HDR_resized.jpg
Semaine dernière alors que j'étais en déplacement des vents à plus de 100km/h chez nous et désormais :
58659872_666542840792227_802745029893292032_n.jpg
58633299_2307616839559534_2123189010871353344_n.jpg
Est-ce le vent ? le manque d'eau j'ai du mal a y croire...

Avatar de l’utilisateur
CHANIWA
Bourgeon de bavard
Messages : 235
Inscription : sam. 05 août 2017 11:40
Région : Rhone Alpes

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par CHANIWA » mar. 30 avr. 2019 17:03

C’est le vent qui a desséché les feuilles et les jeunes pousses.
Nous étions en alerte vent violent en Isère, rafales à 90km/h pendant 2 jours.

viewtopic.php?f=118&t=193248&start=30#p2996875

Opus conseille de pincer les jeunes pousses juste au dessus de 2 départs.
Pour les feuilles pas grand chose à faire. Des nouvelles arriverons.
Ne pas forcer sur l’arrosoir.

Avatar de l’utilisateur
christelle68
Bourgeon de bavard
Messages : 473
Inscription : dim. 19 mars 2017 13:37
Région : Rhone Alpes
Sexe : Femme
Localisation : village en Nord Ardèche

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par christelle68 » mar. 30 avr. 2019 17:18

c'est vrai qu'on parle souvent du soleil qui fait brûler les feuilles et je ne me suis pas méfier du vent ....
mon Wilson's pink dwarf a souffert, beaucoup de feuilles ont brûlées, mon Skeeter's broom qui est beaucoup plus grand en a très peu souffert ....
je suis un peu dégoutée, car je fais que le déplacer (petites gelées la nuit) et je me suis pas méfiée du vent ....

Répondre

Revenir à « Aux érables du Japon »