La mousse comme substrat de culture ?

Ce forum est dédié à tous ceux qui souhaitent jardiner en adoptant une démarche plus respectueuse de l'environnement. Vos idées, vos trucs ou vos questions sont les bienvenus.
GiovanniF
Graine de timide
Messages : 14
Inscription : jeu. 16 mai 2019 23:51
Région : Lorraine
Sexe : Homme

La mousse comme substrat de culture ?

Message par GiovanniF » ven. 17 mai 2019 0:04

Bonjour / Bonsoir amis du jardin,

Je viens vous voir apres avoir constaté, sur un terrain en friche a côté de chez moi, dans lequel a été entassé de la mousse récupérée sur un toit, que les plantes sauvages poussant dans le tas de mousse sont extrêmement denses et bien développées comparé à leur voisines, elles sembles aussi d un vert plus foncé, d ou ma question : la mousse ne serait elle pas un excellent substrat de culture, durable (j ai lu qu elle se compostait mal), et garant d une humidité et aération constante de par sa structure en "éponge" ?

Quelqu'un a il déjà essayer de jardiner sur tas de mousse ou paillage épais de mousse ? Je pense pour ma part expérimenter cette année de la culture de tomates dans de la mousse sous serre et en extérieur pour voir comment ça se comporte.

Je vous souhaite une bonne soirée et une bonne saison de jardinage :top:

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 19711
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par bourru07 » ven. 17 mai 2019 2:07

Effectivement, on constate fréquemment que les racines des jeunes plants pénètrent le polystyrène expansé
et, parfois même, le transpercent. Je l'ai vu sur des semis d'arbres effectués en caisses à poisson.
De là à en faire un substrat de culture systématique, il y a un grand pas... Assez risqué.
Car libérer le chevelu du support dans lequel il s'est introduit ne se fait pas sans casse... :shock:
En revanche, pulvérisé grossièrement et mêlé à une terre lourde, il allège efficacement le substrat...
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

GiovanniF
Graine de timide
Messages : 14
Inscription : jeu. 16 mai 2019 23:51
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par GiovanniF » ven. 17 mai 2019 2:47

Je ne parlais pas de mousse synthétique, mais de mousse végétale comme celle qui pousse sur les toits , les troncs d arbres et dans le gazon. Je prendrai des photos demain car la différence dans la mousse et a côté est frappante

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 19711
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par bourru07 » ven. 17 mai 2019 7:39

Désolé pour la méprise... :oops: :oops:
Le dépôt de poussières apportées par la pluie et le vent sur lesquelles elles poussent;
est à la fois riche et parfois un concentré de pollutions aériennes...
Tiens nous au courant du résultat de tes futures expérimentations...
Que ce soit en mousses brutes, ou en mélange avec d'autres composants..
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

GiovanniF
Graine de timide
Messages : 14
Inscription : jeu. 16 mai 2019 23:51
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par GiovanniF » ven. 17 mai 2019 11:50

Bonjour, comme promis des images toutes fraîches ainsi que deux trois observations :

Vue d'ensemble du tas de mousse :

Image

On remarque la couleur verte intense de tous les végétaux poussant dans la mousse. On peut voir juste derrière une petite zone avec un reste de feu, ou les plantes sont un peu plus hautes mais quand même rien a voir avec la mousse.

Image

Les plantes ont bien poussé directement dans la mousse et n ont pas juste traversé le tas, qui fait une quarantaine de centimètres de haut. Quand j écarte la couche superficielle de mousse, je constate que le tas est encore très humide malgré qu il n ai pas plu depuis 6 jours, et le nombre de petits insectes qui se ballade dans cette mousse humide est effarant. Je précise également que cette mousse a été récupérée sur un vieux toit et comporte beaucoup de petits débris de tuiles, agissant peut être comme un stock d'humidité ?

Voilà voilà,je vous enverrai des photos de l évolution de mes tomates si ca se déroule bien :)

Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1124
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par Pellia » mar. 21 mai 2019 7:57

Bonjour,
Mousse est un nom générique pour désigner certaines bryophytes. Substrat de culture c’est non, support de culture disons oui comme une éponge de ménage en exemple. Ce genre de bryophyte ne se décompose pas et n’apporte rien au sol. Tu peux pailler des tomates, des fraises, etc. enfouie elle disparaîtra que sous les effets mécaniques. Si tu vas dans les coins reculés des Vosges tu pourras observer des paillis de fraise réalisé avec des sphaignes. La spécificité de ta « mousse », elle peut se déshydrater complétement et retrouver son état primitif aux premières gouttes d’eau, cette particularité est très appréciée des bryologues qui tous possèdent des collections de référence.

GiovanniF
Graine de timide
Messages : 14
Inscription : jeu. 16 mai 2019 23:51
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par GiovanniF » mer. 22 mai 2019 2:24

Pellia a écrit :
mar. 21 mai 2019 7:57
Bonjour,
Mousse est un nom générique pour désigner certaines bryophytes. Substrat de culture c’est non, support de culture disons oui comme une éponge de ménage en exemple. Ce genre de bryophyte ne se décompose pas et n’apporte rien au sol. Tu peux pailler des tomates, des fraises, etc. enfouie elle disparaîtra que sous les effets mécaniques. Si tu vas dans les coins reculés des Vosges tu pourras observer des paillis de fraise réalisé avec des sphaignes. La spécificité de ta « mousse », elle peut se déshydrater complétement et retrouver son état primitif aux premières gouttes d’eau, cette particularité est très appréciée des bryologues qui tous possèdent des collections de référence.
Bonjour, oui je me suis renseigné un peu sur les bryophytes, qui effectivement ne contiennent pas naturellement d'élements nutritifs. Ceux que j'utilise proviennent de gouttieres de toit et ont du etre chargés par les pluies successives et les oiseaux, car mes tomates poussent tranquillement dans ce substrat (fr.m.wikipedia.org/wiki/Support_de_culture)

Je prévois de fertiliser a l'urine tous les trois ou quatre arrosages pour que la mousse se recharge en elements nutritifs durant la croissance des plantes.

Je teste également des cultures de radis dans la mousse bien broyée et mélangée a du sable, et des salades qui ont l'air de bien aimer aussi ce support

Pour l'instant ce qui m'impressionne c'est la capacité de la mousse a absorber l'eau et a rester humide pendant longtemps. Pour mes radis je compte faire un seul arrosage apres la germination et voir si ca suffit pour les 3 semaines 8)

Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1124
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par Pellia » mer. 22 mai 2019 8:29

Bonjour,
Comme je l’ai écrit plus haut, la mousse ne t’apporte rien, ce n’est qu’un support. Tu peux arriver au même résultat avec du polystyrène expansé. La rétention en eau, c’est la sphaigne qui doit détenir les records chez les végétaux. Perso, je fais certaines culture sur du silicagel que j’imbibe d’une solution nutritive liquide du genre engrais plante verte vendue en flacon. Le silicagel n’apporte rien. Tu peux faire ta culture sur de la tourbe imbibé de solution nutritive les résultats seront identiques. Ce ne sont que des supports de culture biens connu des horticulteurs pour éviter d’avoir des plantes indésirables.

GiovanniF
Graine de timide
Messages : 14
Inscription : jeu. 16 mai 2019 23:51
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par GiovanniF » sam. 25 mai 2019 14:35

Salut les amis du jardin, je viens vous poster des images de mes tomates apres un peu plus d'une semaine dans la serre. Je précise que j ai commencé très tard dans la saison car je viens juste d acheter ma serre la semaine dernière.

Image
Image
A gauche la tomate qui pousse dans la mousse et a droite, terre plus une bonne partie de fumier

Voila je vous laisse apprécier, pour ma part je trouve qu elle se développe mieux dans la mousse (les deuxièmes rangées de feuilles sont deux fois plus longue, une fleur quasi développée dans le pot de mousse alors qu' elle sont quasi invisible dans l'autre pot).

Bonne journée :)

Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1124
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par Pellia » sam. 25 mai 2019 23:13

Bonsoir,
À l’école primaire, la maitresse nous faisais cultiver des haricots dans de la mousse, nous n’avons jamais vu une fleur.
Dans le cas présent, si tu as laissé la motte de terreau horticole dans lequel le pied de tomate a été acheté, l’expérience n’est pas crédible. Il faut que le substrat soit que de la mousse sans aucun additif. Si ta mousse c’est de la « Gros tambour » sans alcool, tu as zéro à ton expérience. La main sur la bible, l’autre levée vers les cieux, tu jures croix de bois, crois de fer, si tu mens tu vas en enfer, en crachant en l’air ! Comme dans la guerre des boutons (L. Pergaud, un instit comtois, comtois même, comme disait l’grand-père).

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3905
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par chuferlu » sam. 25 mai 2019 23:51

GiovanniF a écrit :
sam. 25 mai 2019 14:35
Salut les amis du jardin, je viens vous poster des images de mes tomates apres un peu plus d'une semaine dans la serre. Je précise que j ai commencé très tard dans la saison car je viens juste d acheter ma serre la semaine dernière.

Image
Image
A gauche la tomate qui pousse dans la mousse et a droite, terre plus une bonne partie de fumier

Voila je vous laisse apprécier, pour ma part je trouve qu elle se développe mieux dans la mousse (les deuxièmes rangées de feuilles sont deux fois plus longue, une fleur quasi développée dans le pot de mousse alors qu' elle sont quasi invisible dans l'autre pot).

Bonne journée :)

Et beh. Ça a l’air bien parti dis-donc!
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1124
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par Pellia » dim. 26 mai 2019 8:08

Bonjour,
Sous cette paille on ne voit pas le substrat, c’est peut-être du fumier de cheval et non de la mousse ! Va savoir, Charles ? On peut raconter n’importe quoi et faire un montage photographique. Il n’est pas rare dans les jardins botaniques d’enterrer un pot avec un substrat adapté à la plante alors que le terrain est funeste pour la plante. Vu dans un jardin botanique en Touraine avec des rhododendrons qui sont des arbustes qui aiment les sols acides, dans une région qui est calcicole ! le volume du pot était en mètres cubes.

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 19711
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par bourru07 » dim. 26 mai 2019 9:40

Non seulement tes interventions illustrent, le plus souvent, la connerie péremptoire et fière de l'être
mais en plus, elles sont parfois empreintes de la perfidie la plus gratuite...
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3905
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par chuferlu » dim. 26 mai 2019 10:40

Pellia a écrit :
dim. 26 mai 2019 8:08
Bonjour,
Sous cette paille on ne voit pas le substrat, c’est peut-être du fumier de cheval et non de la mousse ! Va savoir, Charles ? On peut raconter n’importe quoi et faire un montage photographique.
Giovani a vu de la mousse,de la végétation en forme dessus; il s'est demandé, il a demandé aussi,si ça ferait un bon support et il l'essaye. Mais pas tout, juste pour voir
Pour une fois, une démarche d'un sans doute "semi-débutant" qui utilise ,et la tête ,et les moyens du bord sans recourir systématiquement aux coop et grandes surfaces comme beaucoup de jardiniers "chevronnés" sur ce forum ; bravo!

Et toi tu penses sérieusement qu'il va perdre son temps a faire ,en plus, un montage photographique pour te contredire,?
Avant-même de savoir que tu allais te foutre de sa méthode, et insinuer qu'il ment; c'est grave!
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 15628
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Re: La mousse comme substrat de culture ?

Message par daniele 43 » dim. 26 mai 2019 13:03

de toute façon on ne va pas se mettre à piller les milieux naturels en arrachant les mousses ; sachant qu'il faut plusieurs dizaines d'années à un coussin de mousse de 10 cm pour se former ; si tout le monde fait ça , demain plus de mousses nulle part

NB : une mousse n'apporte rien de plus qu'un autre végétal , c'est juste un effet d'éponge , c'est un milieu qui s'épuisera très vite ; de plus c'est légèrement acide , et ne peut convenir à toutes les plantes ... si c'était efficace cela se saurait déjà

NB2: une expérience sur seulement deux pieds n'a aucune valeur ; chaque pied est unique , et pousse différemment de son voisin, avec ou sans mousse

Répondre

Revenir à « Au jardin naturel »