Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Une interrogation, un souci ou un besoin de conseil concernant les arbres et les arbustes fruitiers, ou bien encore les petits fruits, poster votre message dans ce forum.
gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 243
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par gabii75 » jeu. 26 juil. 2018 13:09

Bonjour à tous,

Comme il y a beaucoup de questions sur les variétés de pêchers, je propose de regrouper dans un seul post nos expériences et retours des différentes variétés que nous cultivons, et des moyens que nous mettons en oeuvre pour avoir des fruits...
En plus, c'est la pleine saison des pêches, je récolte actuellement notamment de la reine des vergers (fin de récolte) et de la redhaven.
Mes pêchers sont greffés sur prunus st-julien, prunus myrobolan, ou pecher_amandier (cela dépend du pépiniériste)
Mon climat est lorrain : froid en hiver, chaud en été, souvent trés sec au printemps. Le principal problème sont les gelées tardives, les pêchers fleurissent entre 1 à 2 semaines avant le mirabellier, j'ai parfois observé que des gelées à -3 ou -4 ne détruisaient pas complétement la récolte).

Pour ma part, j'ai et ou j'ai eu ces variétés suivantes :

Reine des vergers (fruits de taille variable, chair blanche, trés juteux, sucrés / floraison en moyenne autour du 20 mars (à + ou- 2 semaines. Vigueur très importante / Peu sensible à la cloque / récolte mi juillet à fin juillet).
Redhaven (trés gros fruits, trés juteux, trés sucrés, chaire jaune / floraison autour du 15 mars. Vigueur trés importante. Assez sensible à la cloque / récolte fin juillet)
Grosse mignonne (fruits moyens, assez peu juteux et peu sucré, chair blanche / floraison 20 mars / Assez sensble à la cloque). Mon arbre gréffé sur St-Julien est en mauvaise forme)
Charles roux. Pas de récolte encore, forte vigueur.
Amsden : chaire blanche, gros fruits très sucrés et juteux / floraison précoce, autour du 10 mars / peu sensible à la cloque / récolte du 10 au 20 juillet, parfois plus tôt même
Bénedicte. Pas de récolte encore
Velouté de champagne. Première récolte attendue dans 2 semaines environ. Arbre encore très jeune.
Michelini. Pas encore de récolte
Sanguine Vineuse. Pas encore de récolte

Certains arbres sont encore jeunes et n'ont pas encore donné.
Je compte l'année prochaine :
remettre de la reine des vergers et de la redhaven qui ont de trés bons résultats chez moi et chez les voisins, voir de l'Amsden et de la velouté de champagne, et tenter Avallon Pride qui est annoncé résistante aux maladie et à floraison tardive.

Je ne manquerai pas d'alimenter le post.
Vos remarques et surtout ajouts de variétés sont les bienvenues!

CBD
Fruit de la jacasse
Messages : 1011
Inscription : lun. 26 août 2013 3:04
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par CBD » jeu. 26 juil. 2018 22:22

gabii75 a écrit :
jeu. 26 juil. 2018 13:09
et tenter Avallon Pride qui est annoncé résistante aux maladie
Et encore...
Image

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4987
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par opusoculi » ven. 27 juil. 2018 0:51

gabii75 a écrit :
jeu. 26 juil. 2018 13:09
j'ai parfois observé que des gelées à -3 ou -4 ne détruisaient pas complétement la récolte).
Les fleurs résistent mieux au gel que les fruits noués, c'est le noyau qui est le plus sensible, on dit qu'il gèle de peur.


Je suis en Gironde sur une colline argilo-calcaire faite de plaquages de consistance et de PH irréguliers; autant dire que ce n'est pas du tout une bonne terre de jardin... Je cultive les pêchers dans une partie de terrain près d'un talus de 2m donc drainé mais pauvre. Mes pêchers sont en majorité sur franc.

-J'ai eu sanguine vineuse/franc, peu de cloque et production régulière pendant 20 ans en taillant et éclaircissant.
Sans arrosage en juin /juillet les pêches étaient légèrement farineuses avec des filaments. Elles étaient bien meilleures en arrosant deux ou trois fois. La chair se détache du noyau.
La cloque est devenue invasive pendant la fin de vie, donc j'ai supprimé l'arbre.

-Je l'ai remplacé par frutéria. C'est une variété vendue en Allemagne (baldur-garten) pour être sans cloque et depuis 3 ans c'est vrai, aucun soupçon de la moindre petite trace !
Cette année, il a subi le gel sur la floraison mais quelques contre-bourgeons ont fleuri 3 semaines plus tard. Il porte actuellement 9 pêches qui sont en train de murir sans arrosage pour voir comment elles se comportent au sec . L'an dernier j'avais un peu arrosé ce jeune arbre qui n'avait que 2 ans, les pêches étaient de taille moyenne, blanches, juteuses et parfumées.
Je recommande vivement.

-Il va de soi que amsden est un classique. Je transmets ici la recommandation express de ma grand-mère qui en faisait grand cas dans les années 50 ... et depuis, j'ai toujours eu Amsden ... Etant donné mon âge, j'en suis à mon troisième.

-Elle recommandait aussi précoce de Hale. Petit arbre très précoce donc pour le sud de la Loire; petits fruits à chair blanche parfumée. La décennie 2000/2010 bonne récoltes ici , actuelle décennie de printemps humides et froids moins favorables.

-Reine des vergers, très bien. C'est un arbre à développement assez important pour un pêcher. Il est assez lent à produire. Il faut un bon sol assez nourrissant si non, cloque. C'est une variété déjà connue au 17° S.

-Avallon pride , petit arbre vaillant, très vite formé. Contrairement à ce qui a été dit sur ce forum, les fruits sont bons.

-Pavie, c'est une sorte de pêche tardive à chair ferme pour les conserves cuites, cultivée dans le Languedoc.
Pas de cloque mais murissement tardif donc pour le sud.

-Pêcher de Chine pento ,(pêches plates) variété Platifor Two (baldur-garten, merci CDB). Tous les pêchers de Chine ont beaucoup de cloque, c'est comme ça ... Après deux ans de souffrances horribles, je peux vous dire qu il a vu la mort de près ... la troisième année je me suis décidé à le sauver, 2 pulvérisations de Dodine interdite et Platifor Two est à nouveau pétillant de santé. Je gouterai l'année prochaine.
Après cette expérience, je ne recommande pas du tout les pêchers pento de Chine.

DE PLUS/
Le GRAB a fait un test, les variétés qui arrivent en tête sont: Belle de Montellimard, Entrée de chamus, Reine des verger, et Madame Guilloux (un de mes bons souvenir d'enfance).
Le site professionnel qui m'a semblé proposer la liste la plus intéressante est les pépinières Grange; vraiment à consulter.
Dernière modification par opusoculi le sam. 28 juil. 2018 2:07, modifié 2 fois.

CBD
Fruit de la jacasse
Messages : 1011
Inscription : lun. 26 août 2013 3:04
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par CBD » ven. 27 juil. 2018 12:00

opusoculi a écrit :
ven. 27 juil. 2018 0:51
Les fleurs résistent mieux au gel que les fruits noués
Les fleurs de Flamingo résiste jusqu'à -8°C!

gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 243
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par gabii75 » ven. 27 juil. 2018 12:29

opusoculi a écrit :
ven. 27 juil. 2018 0:51
gabii75 a écrit :
jeu. 26 juil. 2018 13:09
j'ai parfois observé que des gelées à -3 ou -4 ne détruisaient pas complétement la récolte).
Les fleurs résistent mieux au gel que les fruits noués, c'est le noyau qui est le plus sensible, on dit qu'il gèle de peur.


Je suis en Gironde sur une colline argilo-calcaire faite de plaquages de consistance et de PH irréguliers; autant dire que ce n'est pas du tout une bonne terre de jardin... Je cultive les pêchers dans une partie de terrain près d'un talus de 2m donc drainé mais pauvre. Mes pêchers sont en majorité sur franc.

-J'ai eu sanguine vineuse/franc, peu de cloque et production régulière pendant 20 ans en taillant et éclaircissant.
Sans arrosage en juin /juillet les pêches étaient légèrement farineuses avec des filaments. Elles étaient bien meilleures en arrosant deux ou trois fois. La chair se détache du noyau.
La cloque est devenue invasive pendant la fin de vie, donc j'ai supprimé l'arbre.

-Je l'ai remplacé par frutéria. C'est une variété vendue en Allemagne (baldurgarden) pour être sans cloque et depuis 3 ans c'est vrai, aucun soupçon de la moindre petite trace !
Cette année, il a subi le gel sur la floraison mais quelques contre-bourgeons ont fleuri 3 semaines plus tard. Il porte actuellement 9 pêches qui sont en train de murir sans arrosage pour voir comment elles se comportent au sec . L'an dernier j'avais un peu arrosé ce jeune arbre qui n'avait que 2 ans, les pêches étaient de taille moyenne, blanches, juteuses et parfumées.
Je recommande vivement.

-Il va de soi que amsden est un classique. Je transmets ici la recommandation express de ma grand-mère qui en faisait grand cas dans les années 50 ... et depuis, j'ai toujours eu Amsden ... Etant donné mon âge, j'en suis à mon troisième.

-Elle recommandait aussi précoce de Hale. Petit arbre très précoce donc pour le sud de la Loire; petits fruits à chair blanche parfumée. La décennie 2000/2010 bonne récoltes ici , actuelle décennie de printemps humides et froids moins favorables.

-Reine des vergers, très bien. C'est un arbre à développement assez important pour un pêcher. Il est assez lent à produire. Il faut un bon sol assez nourrissant si non, cloque. C'est une variété déjà connue au 17° S.

-Avallon pride , petit arbre vaillant, très vite formé. Contrairement à ce qui a été dit sur ce forum, les fruits sont bons.

-Pavie, c'est une sorte de pêche tardive à chair ferme pour les conserves cuites, cultivée dans le Languedoc.
Pas de cloque mais murissement tardif donc pour le sud.

-Pêcher de Chine pento ,(pêches plates) variété Platifor Two (baldurgarden, merci CDB). Tous les pêchers de Chine ont beaucoup de cloque, c'est comme ça ... Après deux ans de souffrances horribles, je peux vous dire qu il a vu la mort de près ... la troisième année je me suis décidé à le sauver, 2 pulvérisations de Dodine interdite et Platifor Two est à nouveau pétillant de santé. Je gouterai l'année prochaine.
Après cette expérience, je ne recommande pas du tout les pêchers pento de Chine.

DE PLUS/
Le GRAB a fait un test, les variétés qui arrivent en tête sont: Belle de Montellimard, Entrée de chamus, Reine des verger, et Madame Guilloux (un de mes bons souvenir d'enfance).
Le site professionnel qui m'a semblé proposer la liste la plus intéressante est les pépinières Grange; vraiment à consulter.
Merci pour vos retours, c'est très intéressant.

Je complète :

Mon verger est installé sur des terres argilo-calcaires, caillouteuses, ph autour de 8, la terre est très drainante.
Son orientation est légèrement sud à plate. J'ai aussi des pêchers près d'un mur qui donne à l'est.

Je fais mes choix de variétés en fonction des dates de floraison, de la résistance au gel tardif, du goût et de la résistance aux maladies.

Mon climat (Meuse du sud) est océanique à tendance continentale, les années peuvent être très différentes, tout les fruits sont donc plus ou moins sensibles à l’alternance, et surtout les pêches, mais aussi les cerises et les mirabelles.
Il peut faire froid en hiver (-10° voir moins, mais c'est de plus en plus rare), et chaud l'été, il fait fréquemment plus de 30°, et chaque été, plusieurs jours à plus de 35° (comme hier et aujourd'hui).
Il tombe environ 650 à 700mm de pluie à l'année, avec un pic en hiver, et parfois en été lorsque c'est orageux. Cette année, nous n'avons eu qu'un seul petit orage en juin.
Les printemps sont statistiquement secs (42mm de pluies en moyenne en avril), ce qui est bon pour éviter la cloque (très peu présente les dernières années).
Je traite à la BB en hiver, mais j'envisage de réduire voir supprimer les traitements...
Mon objectif est de réussir d'avoir des pêches de manière continuelle entre juillet et septembre en jouant sur les variétés

Je taille en gobelet ou quenouilles.
En suivant les conseils des arboriculteurs cultivateurs de pêches de la région, j'arrose désormais 1 à 2 fois les arbres qui portent des fruits pour les faire grossir et les rendre juteux. 30 à 50 litres à chaque fois... Et le résultat est excellent !!

J'apporte au moins une fois par an du fumier de cheval décomposé et du compost maison.

Je suis aussi tout débutant avec les pêchers (3 années que je pratique) mais mon père a et avait quelques arbres de valeurs, non taillés, qui mourraient donc assez vite mais qui donnaient du fruit (amsdem, Grosse mignone, Redhaven et peche de vigne).

CBD et Opusoculi, je suis preneur de votre expérience sur Avallon Pride, notamment sur l'aspect tardif de la floraison (est-ce vrai? quelles dates chez vous?) et sur la résistance à la cloque... merci CBD, c'est assez peu encourageant ta photo, c'est cette année en plus (année sèche aussi chez toi?). Opusoculi, le fruit est donc bon ? juteux et sucré ?

Je recherche donc d'abord des variétés à floraison assez tardive, car nous avons de plus en plus d'hiver très doux, suivi de gelées tardives, parfois jusqu'à mi-avril voir fin avril... D'où mon intérêt pour Avallon Pride qui est annoncé fleurir fin avril/début mai en Allemagne(!!??!!), donc je peux aisément éspérer début avril chez moi, voir plus tard.

Cette année 2018, les bourgeons ont gonflés et débourrés dès fin janvier... Puis se sont endormis avec le froid de février... Assez peu de dégâts car ensuite il n'a plus du tout gelé. Les amandiers ont été grillés car floraison dès le 9 janvier (!!!!!?!!). Les abricotiers ont donné un peu (Bergeron est très bon chez nous), mais ils fleurissent 8 à 10 jours avant les pêchers en moyenne, cela en fait un fruitier trop compliqué pour le jardinier amateur sous notre climat mais si les arboriculteurs de la région ont de belles récoltes chaque année.

Opusoculi, à quelle date fleurit Frutéria chez toi?
Chez qui te fournis-tu sur ces variétés moins communes (Avallon P., Fruteria,...) ?

Pensez-vous que sur du franc l’arbre est plus fort ? Plus vigoureux ?
J'aimerais avoir plus de franc, mais les pépiniéristes de la région greffent presque toujours sur du prunier, St-Julien très souvent... Est-ce une question de climat ? De type de sol ?

Merci,

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4987
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par opusoculi » sam. 28 juil. 2018 1:16

Je ne me fie pas aux dates de floraisons observées ici ou là, elles peuvent varier de deux ou trois semaines selon les années. Tous les facteurs se conjuguent différemment chaque année, le nombre de combinaisons est très grand, un printemps n'est pas tout à fait semblable à un autre; tantôt les floraisons se suivent rapidement, tantôt elles s'échelonnent. La chronologie des floraisons est chaque année un tout petit peu différente.
Je peux dire que Avalon pride fleurit souvent quelques jours après Amsden, mais quand le temps se réchauffe nettement, toutes les variétés de pêchers fleurissent à peu près dans la même semaine.
Dit autrement: pour les pêchers, les variétés tardives ne fleurissent pas nécessairement tard, c'est le fruit qui se forme plus lentement. Pour les Abricotiers il y a au moins 10 jours entre la floraison de Polonais et de Nicole plus tardif; la différence est plus nette.

Mais concernant le risque de gel sur floraison de pêcher, je taille le plus tard possible et souvent après floraison.

Pour les fournisseurs:
j'ai mis des nom dans mon post précédent, Baldur-garten (en Allemage) pour fruteria et Pépinières Grange pour Avallon Pride et bien d'autres variétés; c'était pour être discret et ne pas faire de publicité grossière. Sur moteur de recherche , tu peux ouvrir ces adresses.

En terrain bien drainé même en hiver, le porte greffe franc marche très bien. En terrain pauvre comme le mien sa force lui permet de faire de longues racines et de collecter la nourriture assez loin. Cela convient à la situation de mes pêchers en terrain pauvre, ils ne sont pas très très grands; de toutes façons je les taille.

En terrain compact asphyxiant, il vaut mieux un porte greffe prunier dont les racines superficielles s'en sortent toujours .
Il y a quelques décennies on avait des difficultés à trouver des pêchers et abricotiers greffés sur pruniers. Ce n'est plus le cas.
Aujourd'hui les amateurs qui ont des petits jardins préfèrent des petits arbres pas trop encombrants et plus faciles à entretenir; les fournisseurs suivent le mouvement de la clientèle.

gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 243
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par gabii75 » sam. 28 juil. 2018 13:53

Toutes ces bonnes infos sur ces différentes variétés sont trés intéressantes.

Effectivement la période de floraison varie assez peu en fonction des variétés, mais parfois quelques jours suffisent !
Autre astuce et grand débat : faut-il privilégier une exposition Nord pour retarder la floraison ? Il peut y avoir une différence plus nette, par exemple pour les pêchers et abricotiers, au moins 2 semaines de différences ce qui est considérable.

Une amie a un vieux abricotier bergeron (il a plus de 30 ans et est en fin de vie) contre un haut mur exposé nord qui ne voit le soleil que 2 à 3 heures le matin. Il porte des fruits chaque année !! Sa floraison comparé à mon Bergeron qui était contre un mur était plus tardive d'au moins 2 semaines.
Mais une expo nord, c'est plus d'humidité, une plus grande prévalence aux maladies, un fruit moins sucré... Et bien je peux vous dire que ses bergerons étaient au moins aussi beaux et aussi sucrés que les miens!! Je vais tenter.

Tailler le pecher en fin de floraison, je l'ai peut-être lu cela sur ce forum en conseil et c'est ce que j'ai fait cette année. Tailler avant la floraison doit accentuer la vigueur du pêcher et accélèrer le débourrement. On évite d'hâter la floraison en taillant un peu plus tard. Mais quel risque pour l'arbre? Je pense faire cela chaque année.

Opusoculi, quand tu supprimes un pêcher ou que celui-ci meurt, tu replantes un pêcher au même endroit ? Ne dit-on pas que c'est néfaste et que cela risque d'encourager les maladies? Peut-être faut-il sensiblement amender pour éviter ce phénoméne.
Je suis moi-même tenté de replanter du pêcher au même endroit car les deux parties assez abritée de mon verger sont réduites, et je ne me vois pas mettre un pêcher en plein vent.

J'ai regardé ce que propose haeberli et Baldur Garten, ou même d'autres pépiniétistes belges, la liste est longue et trés intéréssante. On peut penser que des variétés vendues comme adaptées à la Belgique et l'Allemagne ont encore plus de chances d'échapper aux gelées chez moi à plusieurs centaines de km plus au sud...
Est-ce que tu te fais envoyer les scions par livraison transporteur ? Arrivent-ils dans de bonnes conditions ?
Je vais essayer du PG franc ou du GF677.

Je suis assez surpris de lire un peu partout que Reine des Vergers est de maturité tardive (annoncée pour fin août/début septembre, et mi août dans le sud) alors que nous avons commencé la récolte cette année le 16 juillet et que nous la finissons ce WE.

Bonne journée (chaude!)

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4987
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par opusoculi » sam. 28 juil. 2018 21:07

"Faut-il privilégier une exposition Nord pour retarder la floraison ? " Je ne le fais pas.

Tailler le pecher en fin de floraison, j'ai mis des photos de vergers professionnels. Aucun risque pour l'arbre.

Je ne replante pas un pêcher au même endroit . Les pêchers sont gourmands, ils épuisent les ressources du sol. Pour le faire, il faut vraiment amender sérieusement.

" On peut penser que des variétés vendues comme adaptées à la Belgique et l'Allemagne ont encore plus de chances d'échapper aux gelées chez moi à plusieurs centaines de km plus au sud... " On peut le penser mais ce n'est pas une garantie.

Je suis un adepte des achats par correspondance. Je ne suis pas déçu. Refuser les envois trop tôt ou par temps de gel fort, les sites de qualité le savent.

Surprise pour surprise. Je suis assez surpris que tu récoltes Reine des Vergers mi juillet.
Depuis le temps que cette variété existe, on peut penser qu'il y a du nord au sud, plusieurs sélections de Reine des vergers régionales (hypothèse).

gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 243
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par gabii75 » lun. 30 juil. 2018 8:52

C'est étonnant pour la précocité de Reine des vergers en effet.
Mais mon pépiniériste me dit que sa période de maturité chez nous varie entre début août et le 20 août et que cette année est particulière car encore plus précoce que les autres, pour exemple, nous récoltons déjà le mirabelles qui viennent aux même dates que Reine des vergers.
Il fait chaud et ne pleut pas depuis le 04 avril, exceptés quelques journées un peu plus fraiches et humides ici et là.

En revanche le Reine des vergers de mon père qui est moins entretenu, sur haute tige, et pas arrosé est plus en retard mais les fruits sont beaucoup plus petits.

Redhaven est récolté chez moi depuis hier, elles sont absolument excellentes. Trés juteuse et sucré, la plus grosse faisait plus de 230 grammes !
Sceptique au départ car la variété est annoncée sensible à la cloque, je suis décidé à en remettre 1, voir deux. J'ai observé un peu de cloque sur mon arbre la première année (en 2016), mais rien depuis.

Quelques photos :
Reine des vergers :
IMG_0038.JPG


Reine des vergers, arbre de mon père :
IMG_0115.JPG


Redhaven, beau calibre :
IMG_0042.JPG


Velouté de champagne, planté en décembre 2017 et qui porte déjà un petit fruit sur une charpentière :
Une variété annoncée comme rustique, peut-être est-elle connu sous un autre nom ? Origine : Aube
Quelqu'un l'a t-il déjà testé?
IMG_0078(1).JPG


Le reine des vergers de mon père sur haute tige (arbre planté il y a 3 ans). Je n'aime pas la haute tige pour le pêcher :
IMG_0114.JPG


Une partie du verger où j'ai quelques pêchers, partie plus exposée au vent mais sur expo sud, terrain très caillouteux où il y avait anciennement des vignes :
IMG_0105.JPG

CBD
Fruit de la jacasse
Messages : 1011
Inscription : lun. 26 août 2013 3:04
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par CBD » lun. 30 juil. 2018 18:03

Ta velouté de champagne a belle allure déjà.
Amsden 2.0= surpasse amsden!
gabii75 a écrit :
sam. 28 juil. 2018 13:53
Toutes ces bonnes infos sur ces différentes variétés sont trés intéressantes.
Va voir la liste sur pommier.com dans la rubrique pêcher, il y a de quoi faire.
Je partage totalement l'avis d'Opusoculi sur le fait que chaque année soit différente et imprévisible et que chaque variété va réagir différemment , que chaque verger est différent, que chaque personne qui l'entretien est différente, donc à part les classiques et encore, difficile de prévoir comment ça va se passer chez toi, comment elle va réagir chaque année, et dans le temps. C'est encore plus valable avec des climats à printemps un peu compliqués.
Le mieux reste de planter pour essayer, quoique tu plantes il y aura toujours une part d'aléatoire plus ou moins importante.
Quand les conditions de culture ne sont pas homogènes et de bases pas terribles, que les Pg diffèrent dont certains pas très adpatés et que surtout le climat est border line, c'est difficile. Que la variétés fleurissent 10 jours après ne change pas grand chose à cela, surtout s'il elle fleurit 10 jours après mais avec 3 semaines d'avance sur l'année d'avant :D

Regreffer sur du semis ou le PG le mieux adapté selon les conditions, prunier et x prunier, x amandier, sélection de pêcher type montclar, rubira etc etc.. à tester divers Pg. Pour ma part c'est le franc de semis (de pêche de vigne ou autre variété un peu vigoureuse et ancienne) qui est le plus efficace. C'est du boulot à regreffer, 3 ans de perdu mais pas le choix le st julien ça le fait pas.
Semer aussi est intéressant, en vrac ou variété de magasin bio, c'est une bonne base pour les bonnes surprises. :wink:
Face à un climat incertain, pour un minimum de production, et surtout régulière, dans un but d'autonomie passe par la diversité, et le nombre. Anciennes variétés ou plus récentes, y'a du bon à prendre partout pas d'à priori. perso j'ai 30% de variétés "tolérantes" vendue ou connue pour cela (VPC france par ex grange et à l'étranger )30% de sélection modernes aux fruits dits qualitatifs (VPC à l'étranger principalement/ france) 30% de variétés locales du sud ouest (recup en conservatoire ou vpc). Ca assure toujours quelques fruits même en cas de conditions compliquées. Le nombre d'arbres ou de variétés n'est là que pour compenser les conditions, avec 10 arbres dans d'excellentes conditions on arrive à produire plus qu'avec 30 dans de plus modestes c'est très sensible à la richesse du sol.

Allez jeter un coup d'oeil en angleterre, au canada aussi, commander en belgique et en Allemagne ne t’exonérera pas complètement de la cloque mais on va dire que ça offre un panel plus important à tester une fois que t'as tout le catalogue grange,y'a quand même sur le papier des trucs bien intéressant à essayer... ensuite y'a les pays de l'est . j'ai pas été frappé du côté espagnol, italie aussi , je sais qu'il y a de fameuses variétés locales la bas sans assurance de réussite 1000km plus au nord, l'investissement n'en vaut surement pas la chandelle.

@Opusoculi: j'ai eu une poignée de fruits cette année de platifor2 greffé sur franc, je l'avais déjà gouté il y a 3 ans je crois ( j'ai eu un gros soucis sur le plant d'origine aussi )plutôt petit comme la première fois mais très bons petits fruits.
Essaye Piattarina. Elle est pas si tolérante que cela mais quand même vu le type de fruit :lol:

gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 243
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par gabii75 » jeu. 02 août 2018 15:00

Merci pour vos conseils CBD et Opusoculi.

Mon velouté de champagne est en effet très beau. Beaucoup d'arrosage ce printemps et cet été pour qu'il reprenne correctement malgré le sec.
C'est une variété assez rustique qui vient de Troyes.
Le fruit était très petit (50 grammes, contre 160 grammes maxi pour Reine des vergers, et 230 grammes pour Redhaven!) mais très très juteux (excessivement), assez sucré, avec une peau rouge très fine. Fruit très fragile donc.
Mais une excellente suprise en bouche.
Pas mal sucré et chair blanche fondante, teinté de verdatre/rouge à certains endroits.

Je manque un peu de place mais j'ai l'opportunité (peut-être) d'acquérir une parcelle (aujourd'hui une prairie) tout proche du verger. Orienté Sud-Est, terrain argilo-calcaire caillouteux. Ancienne terre de vigne. J'ai mis quelques photos de cette parcelle :
IMG_0160.JPG
IMG_0157.JPG
Votre avis sur du pêcher ici ? Et bien je compléterai avec prunier, mirabelle, cerisier, noyers...

Je ne sais pas si le St-Julien est le PG le plus adapté? Chez nous en Lorraine le prunier est pas mal... Le franc est à oublier car nos terres sont trop calcaire.
J'ai mis quelques pêchers et amandier sur du GF677, cela à l'air de pas mal prendre... On verra. Avec quel porte greffe puis-je tester ??

Merci !

gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 243
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par gabii75 » mer. 22 mai 2019 8:26

Je reviens ici maintenant que la période de nouaison des pêchers et nectariniers est largement entamée, et que le froid est passé...

Le froid : il a fait jusqu'à -7° autour du 14/15 avril ici, et de nombreuses gelées entre 0 et -2° en avril, jusqu'à -1° en mai, bref, des conditions bien froides que nous n'avions pas eu depuis un moment ! Et surtout le mois de mai bat des records de fraicheur avec des t° maxi qui ont du mal à franchir la barre des 20°...
Il n'y a pas de cerises, mirabelles (trés trés peu), un peu de questches, un peu de pomme et poire mais la végétation était déjà bien avancée mi-avril.

Et les pêchers me direz-vous ?
Et bien grâce à mes protections : 4 piquets autour de l'arbre, de 2 à 3 mètres de haut, le tout recouverts d'une bâche épaisse.
J'ai pu gagner facilement entre 5 et 7° selon les zones du verger ce qui m'a permis bien souvent d'échapper au gel.
La bâche était montée la veille au soir et retirée tôt le matin.

Les arbres ont donc des fruits, certains comme le reine des vergers sont couverts de fruits, Redhaven un peu moins mais il y en a des dizaines.
J'ai entamé un très sérieux éclaircissage (des centaines de petits fruits à retirer...)

La cloque n'a pas été présente cette année, quelques traces très fugaces sur mon redhaven, une seule feuille cloquée (!) sur mon grand reine des vergers. Il a pourtant fait frais jusqu'à aujourd'hui, mais le temps très sec (sauf 10 jours de pluies en mars et 5 jours en mai) y a certainement contribué tout comme les traitements à la BB.
En fait, je n'ai jamais vraiment eu de cloques sur mes pêchers ces dernières années. Quelques attaques plus importantes en 2013 (printemps frais et humide) qui peuvent faire peur sur le coup, et puis en mai avec la chaleur les pêchers s'en débarrasse du jour au lendemain. Merci au climat sec le printemps avec le vent d'est asséchant. Aussi mes arbres sont encore jeunes, on verra quand ils vieilliront.

En revanche, mes arbres sont parfois couverts de pucerons verts comme mon pêcher Bénédicte. Plusieurs traitements au savon noir n'y ont presque rien fait. Je vais mettre ce soir de la glue sur le tronc pour bloquer les fourmis qui les nourissent...

Je vais continuer à bien éclaircir jusqu'à la semaine prochaine, il y a tellement de travail qu'il faut le faire sur plusieurs jours. Ensuite, j'arroserai abondamment fin mai chaque arbre pour faire gagner du calibre, en plus le sol est vraiment sec. Deuxième arrosage prévu 15 à 20 jours plus tard.

Ci-dessous quelques photos des petites pêches, quelles règles appliquez-vous en matière d'éclaircissage?

En revanche, grosse déception car j'ai encore perdu des arbres... L'année dernière mon Charles Roux a subitement "desséché" au printemps, cette année c'est au tour de Grosse Mignone et de mon velouté de champagne qui avait pourtant fait une belle floraison et sur lequel j'attendais des fruits... Je ne sais vraiment pas quoi penser, avez-vous une idée ? L'arbre se dessèche littéralement sur pieds en quelques jours ou semaines. Un je veux bien, mais 3 cela fait beaucoup. Tous sont greffés sur prunier st julien. Ceux qui sont greffés sur pêcher franc ou GF677 n'ont pas (encore) eu ce soucis.

Image

Image

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
msf
Fruit de la jacasse
Messages : 1186
Inscription : lun. 07 août 2006 16:38
Région : Bourgogne
Localisation : Brionnais

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par msf » mer. 22 mai 2019 10:51

Juste pour dire ici aussi le gel à fait des dégâts le 14 avril sur cerises et prunes mais pas trop sur les pêches, et pourtant aucun arbre n'était protégé.

gabii75
Bourgeon de bavard
Messages : 243
Inscription : mar. 11 juil. 2017 23:15
Région : Lorraine
Sexe : Homme

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par gabii75 » mer. 31 juil. 2019 12:52

Bonjour,

Sur Reine des vergers et Redhaven, la récolte va commencer d'ici quelques jours.

Mes pêchers se portent très bien (pour ceux greffés sur franc ou GF677) et n'ont pas subi d'attaques de cloques ce printemps. Ceux sur pruniers sont mort (sauf 3), tous attaqués au printemps par un dessèchement des rameaux aussi rapide que massif, désormais je suis vacciné, PLUS AUCUN PÊCHER SUR PRUNIER !! Chez moi la différence est très nette !

Confirmation que mon Reine des Vergers est plus précoce par rapport à ce qui est couramment admis sur cette variété (annoncé en septembre), début de la récolte autour du 20 juillet l'année dernière, autour de tout début août cette année, il est couvert de fruit, un peu trop peut-être j'aurai dû l'éclaircir plus car certaines pêches sont petites alors qu'un des atouts de cette variété est de faire du calibre.
Un Reine des vergers plus ancien (sur haute tige) et plantés par mon père fructifie plus tard (fin août).
Arrosage régulier de fin mai jusqu'à la mi-juillet.

Redhaven est tout aussi beau, pas une seule trace de cloque pour une variété annoncée moyennement résistante.
J'ai beaucoup moins de fruits (une quarantaine sur un arbre de 4 ans) mais déjà quelques beaux gabarits.
Les arbres (scions) plantés cet hiver (sur franc et GF) ont bien repris, j'aurai peut-être dû arroser plus en juin/juillet pour favoriser le développement racinaire mais c'est du boulot, pas toujours le temps, et il y avait tellement d'autres choses à arroser... Un ou deux gros arrosages ont permis aux arbres de maintenir une bonne forme cet été malgré la chaleur et la sécheresse.

Mon pêcher Bénédicte a quelques petits fruits.

Mon Velouté de champagne est mort (il était sur prunier), dommage car il était prometteur. Je vais essayer d'en retrouver sur du franc.

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4987
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Variété de pechers, caractéristiques, spécificités, résistances aux maladies

Message par opusoculi » ven. 02 août 2019 16:54

gabii75 a écrit :
mer. 31 juil. 2019 12:52
Bonjour,

désormais je suis vacciné, PLUS AUCUN PÊCHER SUR PRUNIER !! Chez moi la différence est très nette !

Et surtout le prunier ST Julien !
Il y a 3 ans, sur les conseil de CBD j'ai planté un piattafortwo pêches plates , commandé sur Baldurgarten.
Je ne me suis pas rendu compte qu'il était greffé sur St Julien. Je l'ai planté en pleine terre. J'ai eu les pires difficultés à le faire pousser et même à le maintenir en vie. Non seulement sensibilité à la cloque mais branches mortes , pousses réduites, et arrêt de la végétation en juillet, même arrosé pas de 2° pousse.

Ce porte greffe est nanisant, il n'a pas sa place dans un verger. Il est fait pour les plantes en pot sur balcon qui se vendent bien.

heaberli-beeren.ch/fr indique bien la fragilité , la faiblesse des pêchers greffés sur St Julien.
https://www.haeberli-beeren.ch/fr/produ ... êche-plate

Dommage, car les fruits de plattifor two sont un délice, un véritable bonbon.

Note: 'amsden, est assez résistant à la cloque et aussi assez résistant au monillia, ce qui est vraiment appréciable.
Je le cultive depuis des décennies , les pêches ayant un point de pourriture sont rares.
'Avalon pride' est lui aussi assez résistant à la cloque mais par temps chaud les attaques de monilia sont rapides et envahissantes; à nuancer selon les régions.
'fruteria ' pleine terre pousse normalement. 3° année , cloque presque pas, fructification abondante peu de monilia et en fin de maturation seulement. fruits juteux parfumés. Je crains que le porte greffe soit ST Julien et que cet arbre ne dure pas...
Dernière modification par opusoculi le ven. 02 août 2019 23:21, modifié 1 fois.

Répondre

Revenir à « Au jardin fruitier »