Restaurer un pommier traumatisé

Une interrogation, un souci ou un besoin de conseil concernant les arbres et les arbustes fruitiers, ou bien encore les petits fruits, poster votre message dans ce forum.
Avatar de l’utilisateur
Asterix
Fleur de pipelette
Messages : 643
Inscription : jeu. 06 juin 2013 10:06
Région : Bretagne

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par Asterix »

Bourru, deux questions/remarques par rapport au lien vers ton blog :

1. pourquoi préférer une greffe en couronne à l'option consistant à ne rien faire, ce qui conduira à l'émergence de gourmands - lesquels gourmands seront de la variété souhaitée, puisqu'on coupe au-dessus du point de greffe ? Parce que cela permet de placer aux bons endroits les futures sous-charpentières (qui correspondront aux greffons) ? Est-ce que cette formule - que je n'ai pas vraiment pratiquée, pour ma part - permet aussi d'assurer une bonne cicatrisation de la coupe, car quand on coupe une charpentière de ce diamètre, bonjour la cicatrisation... question subsidiaire liée à la précédente : laisses-tu tous les greffons en place, une fois qu'ils ont pris, ou en supprimes-tu une partie, par exemple un sur deux ?

2. tu fais mention de croquis, mais je ne vois aucun croquis sur la page en question ;-)

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22316
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par bourru07 »

Tes deux remarques sont justes, Astérix...
1- le blog. Je l'ai fabriqué il y a quatre ou cinq ans, depuis je l'ai laissé en jachère, et il a mal vieilli.
J'ai perdu les clefs pour l'ouvrir, je ne peux donc même pas réparer les liens avec les croquis que j'avais faits...
C'est triste de vieillir... :P
2- oui, si notre ami ne sait pas greffer, un élagage peut faire l'affaire...
Un couronnement ne présente que l'avantage de contrôler plus facilement l'évolution de la nouvelle architecture.
3- Oui bien sûr, ce serait une erreur de conserver tous les greffons pris. mais on ne supprime les surnuméraires que progressivement.
Pour deux raisons... Discipliner les flux de sève trop abondants, mais aussi, par précaution.
Lors des élagages des années n+1, n+2... il arrive que la chute des bois de coupe fasse de la casse...
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
Asterix
Fleur de pipelette
Messages : 643
Inscription : jeu. 06 juin 2013 10:06
Région : Bretagne

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par Asterix »

Merci pour tes réponses, Bourru.

Cependant je reviens sur l'aspect cicatrisation de la coupe. Sur les deux ou trois greffes en couronne que j'ai faites (en pommier), je n'ai gardé qu'un (ou deux) greffons après reprise, et je ne suis pas satisfait de la cicatrisation, qui ne s'est jamais faite complètement. Or je n'aime pas une plaie qui ne se cicatrise pas :P C'est pourquoi je me disais que la prochaine fois, je conserverai davantage de greffons après reprise, de sorte que les bourrelets de cicatrisation finissent par recouvrir la coupe... tu confirmes l'approche ? Ou tu as une autre méthode ? Ou encore, tu considères que ce n'est pas bien grave si la cicatrisation n'est pas complète ?

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22316
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par bourru07 »

Obtenir un bourrelet "cicatriciel" complet n'est effectivement pas toujours facile...
De petits crans, perpendiculaires à l'anneau, aident souvent bien à le faire recouvrir toute la plaie...
Ça marche... ou pas... On n'est jamais totalement sûr de son coup... :cry:
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

yag511
Graine de timide
Messages : 14
Inscription : lun. 20 janv. 2020 13:22
Région : Bourgogne
Sexe : Homme

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par yag511 »

Bonjour, quelques nouvelles :
j'ai profité du temps clément d'aujourd'hui pour commencer le travail. Pour éviter que le poids n'abîme la branche principale en coupant, j'ai d'abord tronçonné les ramifications plus haut. Du coup je me posai la question : quel est l'avantage de couper plus en-dessous du début de ramification où je me suis arrêté car il y a déjà des rameaux qui partent de là que je pourrai éventuellement exploiter pour (peut-être) gagner 1 an ? (je pose vraiment des questions d'ignorant mais je préfère ça que de rester bête).
Par ailleurs puis-je encore couper une autre grosse branche à l'opposé où, voir même tout, ou ça serait trop violent pour l'arbre ? (j'ai passé le cap psychologique de commencer la taille du coup je suis chaud :D )
Même si la greffe est facile, je n'ai jamais fait et j'opterai plutôt pour exploiter les repousses en les gérant au mieux.

Image Image

yag511
Graine de timide
Messages : 14
Inscription : lun. 20 janv. 2020 13:22
Région : Bourgogne
Sexe : Homme

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par yag511 »

Rebonjour !
J'ai effectué la recoupe plus bas pour cette première année de "reformation" du pommier. Par contre, il y a au milieu de la branche coupée une tâche sombre (voir photo). Est-ce inquiétant ? J'ai encore de la marge pour recouper en dessous si besoin. Je vais mettre du baume cicatrisant mais je voulais vous demander avant.
Je ne pense pas faire d'écussonage pour l'instant et laisser les rameaux naturels repousser. Je compte sur vous pour me dire combien en conserver et comment les conduire ! :top:
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22316
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par bourru07 »

Non, doublement non... :angryfire:
Ce ne sont pas des écussons qu'il faut poser, mais des greffons droits (bouts de rameaux à deux yeux),
fichés sur le pourtour, entre xylème et phloème...
Et c'est ce mois ci qu'il faut opérer, sans attendre...
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

yag511
Graine de timide
Messages : 14
Inscription : lun. 20 janv. 2020 13:22
Région : Bourgogne
Sexe : Homme

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par yag511 »

Ok Bourru07. N'ayant jamais pratiquer de greffe et ne me sentant pas l'âme d'un churgien, j'optais pour ce qui me paraissait le plus simple :oops: .
Concrètement la procédure de ces liens te paraît correcte ?
https://www.aujardin.org/out.php?site=www.rustica.fr/articles-jardin/ ... 13076.html ?
https://www.jardiniers-professionnels.f ... u_materiel
Ma charpentière a l'air plus grosse qu'eux par contre, dois-je mettre 3 rameaux ou plus ?
Pour le prélèvement de ceux-ci, je peux prendre n'importe lesquels ? Un gourmand par exemple ?
Bon je viens de commander un greffoir...

Avatar de l’utilisateur
Asterix
Fleur de pipelette
Messages : 643
Inscription : jeu. 06 juin 2013 10:06
Région : Bretagne

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par Asterix »

Pourtant Bourru, plus haut nous semblions d'accord qu'une simple coupe pourrait suffire, quand tu as écrit :
si notre ami ne sait pas greffer, un élagage peut faire l'affaire...
Un couronnement ne présente que l'avantage de contrôler plus facilement l'évolution de la nouvelle architecture.
.
Notre ami est un néophyte en greffe... en plus, il n'a pas prélevé de greffons...
Dernière modification par Asterix le lun. 02 mars 2020 12:53, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Asterix
Fleur de pipelette
Messages : 643
Inscription : jeu. 06 juin 2013 10:06
Région : Bretagne

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par Asterix »

Sinon, une autre vidéo intéressante sur le greffage en couronne : https://www.youtube.com/watch?time_cont ... e=emb_logo
On y voit notamment comment découvrir le côté du greffon, de sorte que le cambium du greffon sera en contact sur 2 ou 3 cm avec le cambium du porte-greffe.
L'important, c'est bien que les deux cambiums (parties vivantes) soient le plus en contact possible. C'est là que se fera la soudure.

Tu peux mettre facilement 5 ou 6 greffons sur la branche que tu as rabattue.

Si tu y vas, les greffons sont à prélever dès maintenant et à mettre au frais. La greffe en elle-même n'interviendra pas avant mi-avril.

Noisette47
Fleur de pipelette
Messages : 680
Inscription : jeu. 31 janv. 2019 10:04
Région : Aquitaine
Sexe : Femme

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par Noisette47 »

Mais personne ne repond pas à propos de la tache (et éventuellement le creux) au centre de la partie coupée??

yag511
Graine de timide
Messages : 14
Inscription : lun. 20 janv. 2020 13:22
Région : Bourgogne
Sexe : Homme

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par yag511 »

Asterix : pour les greffons, n'ayant pas encore broyé les grosses branches coupées début février, j'ai prélevé aujourd'hui plusieurs rameaux sur celles-ci qui étaient encore dans la pelouse. Sachant que le temps a été humide ici dans la Nièvre... Vous me confimez que ça marchera ?
Merci pour ton lien, super bien expliqué, ça rassure de voir les gestes à faire.
Pour la tâche effectivement, quand j'ai commencé à couper plus haut il n'y avait rien, mais est-ce inquiétant ? Je vois quand dans la vidéo le coeur est légèrement plus foncé aussi.

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22316
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par bourru07 »

Noisette47 a écrit :
lun. 02 mars 2020 21:38
Mais personne ne repond pas à propos de la tache (et éventuellement le creux) au centre de la partie coupée??
Parce que ce genre de coloration ne présente pas grand intérêt, ni danger...
Au centre du xylème, (le bois d’œuvre) subsistent les cellules physiologiquement mortes
depuis longtemps, vestiges du canal médullaire juvénile. Elles restent poreuses mécaniquement
mais n'acheminent plus aucun liquide essentiel.
Quelquefois , cet ancien canal médullaire est (accidentellement ou naturellement) inondé.
Ce qui déclenche des colorations tanniques apparemment inquiétantes, mais en fait anodines...
Même quand le phénomène se prolonge, jusqu'à former un arbre creux...
Je connais des oliviers pluricentenaires totalement creux et qui se portent à merveille.
Aussi longtemps que le phloème et que la partie extérieure du xylème tiennent, il n'y a pas lieu
de paniquer les populations comme s'il s'agissait d'une grippe chinoise.. :lol: :lol:
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

yag511
Graine de timide
Messages : 14
Inscription : lun. 20 janv. 2020 13:22
Région : Bourgogne
Sexe : Homme

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par yag511 »

Merci pour cette explication rassurante, d'autant plus que j'ai aussi d'autre vieux pommiers dont le tronc est totalement creux. J'ai mis la relève en place avec d'autres fruitiers tout petits quand même car comme on dit : le meilleur moment pour planter un arbre c'était il y a 20 ans ; le deuxième meilleur moment c'est aujourd'hui.

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22316
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Restaurer un pommier traumatisé

Message par bourru07 »

yag511 a écrit :... le deuxième meilleur moment c'est aujourd'hui...
À dire vrai, plutôt il y a quatre mois... :wink:
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Répondre

Revenir à « Au jardin fruitier »