Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Humides, Forêts, Prairies, Montagnes, Littoral, Arides, Méditerranéennes, Tropicales, etc.
Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22322
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par bourru07 »

Bonjour à tous, mais surtout à ceux aussi tordus que moi.
Je me pose une question (et à vous aussi bien sûr)
Et si ces satanées "mauvaises herbes" pouvaient enfin se rendre utiles?
Une partie du fonds est certes commun à tous nos jardins, mais certaines sont
quand même plus associées à un type de sol, un terroir, un climat, particuliers.
Mon plus proche collègue jardinier, à 4km vol d'oiseau, installé sur un calcaire
jurassique, passe son temps à lutter contre d'autres pestes que moi qui suis
sur les derniers contre-forts hercyniens, schisteux, acides.

La question des plantes indicatrices est souvent survolé, rarement approfondi.
En se limitant aux seules plantes indésirables des potagers, compte tenu de la forte
motivation des jardiniers sur la question des mauvaises herbes, ne pourrait-on pas
établir un typologie pratique de nos jardins
et en tirer des règles spécifiques de jardinage (par grandes familles) moins vasouillardes
que celles, passe-partout, donc passe-nulle part
On pourrait concevoir une consultation ouverte à tous pour jeter les bases de cet inventaire.

NB- je ne savais pas trop où créer le sujet. Par destination finale, il se devrait se trouver au potager.
Pour sa problématique, je l'ai mis dans la botanique mais si un modo trouve mieux, il le déplacera où il lui semble le mieux situé.
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
arios
Pépinière à blabla
Messages : 2523
Inscription : jeu. 12 avr. 2012 22:58
Région : Centre
Sexe : Homme
Localisation : vendôme (41)

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par arios »

Bien d'accord avec toi.
Je me rappel d'un spécialiste en lecture de paysage rencontré lors de mes études. celui-ci était capable de tirer des conclusion sur l'histoire d'un sol à partir de l'observation des plantes présentes: présence ancienne d'une habitation, ancien pâturage, etc...
Ainsi, chaque plante qui pousse dans nos jardin n'est pas là par hasard et a beaucoup à nous raconter. Seulement voilà, il y en a certaines dont on se passerai bien de leur récit. :D

Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8127
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par Singha »

Bonsoir,
Quelqu'un sur ce forum a déjà parlé de ce sujet. Il expliquait comment à partir des adventices on pouvait avoir une idée de la nature du sol. De mémoire il me semble même qu'en fonction du terrain certaines plantes vont coloniser le sol bien avant d'autres.
Sujet très intéressant mais malheureusement je ne retrouve pas le post en question.
Cordialement

Mon bassin

Avatar de l’utilisateur
aloune
Grossiste en parlotte
Messages : 4197
Inscription : mar. 14 avr. 2009 12:43
Région : Limousin
Localisation : Limoges
Contact :

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par aloune »

Fais une recherche sur 'plantes indicatrices'.
Mes petit et grand potagers 2018: viewtopic.php?f=65&t=189376

Mes listes de recherche et d'échange pour un potager nourricier: viewtopic.php?f=4&t=185758

Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 16046
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par daniele 43 »

oui c'est une bonne idée
En faisant des recherches , on tombe sur ce genre de site :

http://floraterre.e-monsite.com/pages/e ... rices.html

Qui est très bien , et beau .. mais qui concerne la flore en générale , et pas spécialement celle des jardiniers ( d'ailleurs , j'ai noté des erreurs dans les tableaux proposés )

Ou encore celui-ci , très pro , pour agriculteur:
http://www.gnis-pedagogie.org/diagnosti ... trice.html

Après en avoir visité quelques uns , je constate pas mal d'erreurs et de simplifications
Les plantes ont d'énormes facultés d'adaptation

Quelques dénominations:
la flore sauvage des jardins , ce sont les adventices , ce que l'on surnomme couramment " mauvaises herbes " une expression que je n'aime pas
Celles des grandes cultures en plein champs : les messicoles ( liées aux moissons )
Celles des abords des habitations , décombres , bords de chemins , lieux enrichis mais abandonnés... les rudérales

La répartition des adventices dépend de la nature du terrain (roche, pH , composition chimique , structure), du climat ( certaines vont caractériser le sud , d'autres le nord ..;) , de l'humidité , des activités humaines : labour ou pas , fumure, piétinement,pollutions .....

Le retournement du sol par bêchage ou labourage favorise les pionnières de terre nue, généralement annuelles .. Ainsi on a pas forcément les mêmes espèces dans un jardin travaillé chaque année et les secteurs laissés au repos
L'Amarante est l'exemple type de l'annuelle pionnière
Lorsque la terre n'est pas retournée , les annuelles sont vite remplacées par des bisannuelles , et des vivaces qui s'installent pour longtemps , liserons , chardons, oxalis....

L'ajout de fumure , ou d'engrais riches en nitrates, va favoriser l'installation des nitrophiles ou rudérales : l'Ortie est le meilleur exemple, mais il y en a quelques autres .; généralement d'autant plus envahissantes que le sol est humide
Le piétinement favorise les résistantes : La renouée des oiseaux , le Plantain majeur, le pâturin annuel

Enfin , le fauchage très fréquent va éliminer certaines( celles qui ont besoin de grainer ) au profit d'autres à forte multiplication végétative

La plupart des adventices sont communes à tous les jardins, car la plupart des jardins ont un sol dit neutre ( ni très acide , ni très alcalin), et de texture normale , sous un climat tempéré....
il y en a finalement très peu qui sont de réelles indicatrices de la nature du sol
Il faut vraiment que le sol ait une nature bien tranchée pour que certaines espèces soient sélectionnées : sols acides ( sur granite , schiste , gneiss ) , sols argileux très rétenteurs , sols calcaires, sols salés , sols pollués par des minéraux en forte concentration; sols asphyxiques ou inondés , sols de sables et graviers .;etc ...
Le problème , c'est que tous les autres paramètres viennent s'ajouter au caractère du sol, donc cela rend les interprétations assez compliquées

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22322
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par bourru07 »

Il n'y a pas un mot de ton message auquel je ne souscrive intégralement.
Bravo pour ce formidable travail de défrichage préalable à tout lancement de chantier.
Il est malheureusement loin d'être achevé mais tu fournis une excellentes préface.
I have a dream,
Supposons les embûches déjouées, la forme pédagogique trouvée, claire et non rebutante
pour les débutants, le processus de collecte des données judicieusement choisi...
nous disposons alors d'un petit logiciel sympa, utile à tous les jardiniers débutants et même aux briscards.
Pour ce faire il nous aura fallu régler toutes les étapes suivantes:
  • 1- S'entendre sur le champ botanique visé. A mon avis, volontairement limité aux adventices,
    avec peut-être, tout ou partie des rudérales, c'est le gage pour obtenir une forte participation des jardiniers.
    2- Adopter, ou adapter, un outil d'identification de ces adventices.
    Le canadien ICI avec 117 plantes n'est pas mal, quoique assez nordiste :wink:
    2- Rédiger un formulaire court, aisé d'accès, mais complet de recueil des données de base.
    3- trouver quelques centaines d'informateurs collaborateurs volontaires pour recueillir autant de monographies.
    Où ailleurs que sur le site Aujardin avons nous les chances de les trouver?
    4- Traiter les données recueillies, les soumettre à une critique botanique et agricole, tenter de dégager
    des typologies, traduire en termes de diagnostique et, autant que faire se peut, de conseils.
    5- Concevoir la forme finale du logiciel (recueil + conseil)
L'ensemble du projet ne se fait pas en 5 minutes sur un coin de table, mais il est loin d'être délirant.
Pour ce faire il faut réunir une petite équipe virtuelle:
  • A- Une autorité scientifique pour superviser les travaux, si elle en est d'accord, je connais
    une femme en Sibérie qui serait toute désignée :wink:
    B- Une petite main, ayant du temps disponible, pour organiser la collecte et le traitement des données.
    Je pourrais jouer ce jeu, encore que ma disponibilité actuelle risque fort de ne pas durer éternellement
    C- Un informaticien rompu à la technique des micro logiciels, il doit en exister dans la structure de Aujardin
    D- l'administration du site pour un soutien bienveillant à l'initiative
Que penses-tu de tout ça?
C'est y pas mieux que de traîner dans les bistrots :lol: :lol:
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
arios
Pépinière à blabla
Messages : 2523
Inscription : jeu. 12 avr. 2012 22:58
Région : Centre
Sexe : Homme
Localisation : vendôme (41)

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par arios »

Moi je me porte volontaire pour la collecte de données sur le terrain. Il faudrait juste que je fasse analyser mon sol pour plus de cohérence...

Avatar de l’utilisateur
Hommenature
Prince du jardin
Messages : 9655
Inscription : ven. 01 oct. 2004 21:13
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Goegnies-chaussée (Hainaut Belgique)
Contact :

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par Hommenature »

Bonjour

pour mon boulot (cartographe Natura 2000) je suis amené à classifier les végétations à les codifier ...c est valable en pleine nature et cela peut donner une indication pour les jardins
Mais comme l écrit Danièle, les jardins sont soumis à tant et tant de paramètres, tant et tant de pratique et d intrant que cela faussent pas mal les choses

Mais si je puis être utile en la matière...


Pascal
Consultant en Ecologie et Horticulture ornementale

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22322
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par bourru07 »

Bonjour,
Que les jardins, surtout ceux cultivés de longue date, soient strictement irrelevants en tant que milieux
naturels, c'est incontestable: les "amendemendements" (!?) apportés les effets éventuels des cultures
répétées les ont disqualifiés pour une étude des indicatrices dans la nature.
Mais ce n'est pas du tout le sens de la démarche que je propose. ce serait plutôt de se demander:
  • 1- Quel est l'état actuel de mon jardin? (quels que soient les facteurs qui l'ont amené à ce stade)
    2- Que puis-je y faire facilement pousser? tel quel, ou avec un petit coup de pouce (et lequel)
    3- L'inventaire des adventices qui y poussent et de leurs parts respectives est-il en mesure
    de permettre le diagnostic ci-dessus.
Beaucoup moins "pur" que le type de travaux aux quels tu te livres quotidiennement,
basé sur une population de végétaux volontairement beaucoup plus limitée que la Flore complète d'une région,
poursuivant un objectif plus strictement et trivialement appliqué, le travail que j'évoquais est il réalisable
avec des moyens de type associatif?
Peut-il être conduit et utilisé par de simples jardiniers ne disposant pas d'une culture botanique formelle?
Plus grave encore, la quantité d'ubiquistes ne risque-t-elle pas de brouiller tout signal?
Hommenature a écrit : Mais si je puis être utile en la matière...
C'est, dans un premier temps, en répondant à ces interrogations que tu pourrais être très utile, en y apportant tes lumières.
Quitte à dire, si c'est ton sentiment, que mon initiative est à ranger dans le placard des fausses "bonnes idées" :wink:
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
Hommenature
Prince du jardin
Messages : 9655
Inscription : ven. 01 oct. 2004 21:13
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Goegnies-chaussée (Hainaut Belgique)
Contact :

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par Hommenature »

bourru07 a écrit :Bonjour,
Que les jardins, surtout ceux cultivés de longue date, soient strictement irrelevants en tant que milieux
naturels, c'est incontestable: les "amendemendements" (!?) apportés les effets éventuels des cultures
répétées les ont disqualifiés pour une étude des indicatrices dans la nature.
Mais ce n'est pas du tout le sens de la démarche que je propose. ce serait plutôt de se demander:
  • 1- Quel est l'état actuel de mon jardin? (quels que soient les facteurs qui l'ont amené à ce stade)
    2- Que puis-je y faire facilement pousser? tel quel, ou avec un petit coup de pouce (et lequel)
    3- L'inventaire des adventices qui y poussent et de leurs parts respectives est-il en mesure
    de permettre le diagnostic ci-dessus.
Beaucoup moins "pur" que le type de travaux aux quels tu te livres quotidiennement,
basé sur une population de végétaux volontairement beaucoup plus limitée que la Flore complète d'une région,
poursuivant un objectif plus strictement et trivialement appliqué, le travail que j'évoquais est il réalisable
avec des moyens de type associatif?
Peut-il être conduit et utilisé par de simples jardiniers ne disposant pas d'une culture botanique formelle?
Plus grave encore, la quantité d'ubiquistes ne risque-t-elle pas de brouiller tout signal?
Hommenature a écrit : Mais si je puis être utile en la matière...
C'est, dans un premier temps, en répondant à ces interrogations que tu pourrais être très utile, en y apportant tes lumières.
Quitte à dire, si c'est ton sentiment, que mon initiative est à ranger dans le placard des fausses "bonnes idées" :wink:

Ben non ils ne sont pas à proprement disqualifié pour la codification mais c est plus complexe

Mais je dirais simplement que oui en donnant un relevé de végétation du jardin, on peut donner de fortes indications sur ce qu il est possible d améliorer ou sur ce qu il est possible de faire pousser comme cela sans rien faire

Pascal
Consultant en Ecologie et Horticulture ornementale

Avatar de l’utilisateur
zagribouille
Grossiste en parlotte
Messages : 4103
Inscription : lun. 14 févr. 2011 14:42
Région : Asie
Sexe : Femme
Localisation : tha heua laos

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par zagribouille »

la flore spontanée donne beaucoup d'indication sur la nature du sol, l'humidité, les vents, l'ensoleillement.
c'est de la lecture de paysage, mais ce n'est pas toujours aussi simple que ça surtout si un jardinier est passé par là!
La vie est belle puisque je suis en vie
lat:18°46'30.09"N long: 102°30'38.66"E

Avatar de l’utilisateur
Hommenature
Prince du jardin
Messages : 9655
Inscription : ven. 01 oct. 2004 21:13
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Goegnies-chaussée (Hainaut Belgique)
Contact :

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par Hommenature »

tu n as plus qu à donné ta liste Bourru et une indication sur l abondance de chaque plante +-
:)
Consultant en Ecologie et Horticulture ornementale

Avatar de l’utilisateur
Solstice
Grappe de parlotte
Messages : 1523
Inscription : jeu. 10 févr. 2011 20:01
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Femme

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par Solstice »

bonsoir;
je ne vais pas vous ennuyer trop longtemps , n'étant pas spécialement à la hauteur de vos débats, mais ce que vous expliquez m'intéresse au plus haut point:
bien qu'étant jardinière depuis quelques décennies, je pratique en dent de scie et ne maîtrise pas forcément la chose ....
or, sur les 3 jardins que j'ai eus, le dernier confirme tout à fait ce que vous démontrez;
quand je suis arrivée il y a 5 ans, c'était un pré à chevaux dans une zone humide (prêles) après défrichage, j'ai eu bien entendu toujours des prêles mais surtout des plantes du genre véronique ou lierre terrestre.. un peu de chiendent, bref un terrain facile à désherber!
l'année suivante j'ai commencé à être envahie d'amarantes;
3eme année, avec hiver pluvieux: une zone d'herbe des marais et recrudescence de prêles;
j'ai apporté du fumier de cheval et avec lui une invasion de tabouret des champs;
l'année dernière pareil mais le reste du terrain a été rasé par les campagnols!!!
cette année: terrain inondé jusqu'en juillet: herbe des marais, prêle, chiendent,tout!!! ah non: plus de place pour les amarantes!
pardon si j'ai été longue mais si j'ai bien compris votre topo, la succession des différentes espèces provient directement de ma manière de jardiner......pas de hasard là dedans...

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22322
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par bourru07 »

Salut à tous,
vos premières réactions sembleraient prouver trois choses:
  • 1- Le logiciel envisagé n'existe pas déjà, nous ne sommes dons pas en train de réinventer l'eau tiède
    2- L'objectif de réaliser un diagnostique sur l'état actuel et le potentiel d'un jardin à partir
    de ses adventices est vraisemblablement possible.
    3- sans être surhumaine, la construction d'un tel outil sera complexe et relativement longue.
Ce sont trois bonnes raisons de se mettre au boulot, sans tarder, en tentant de travailler
étape par étape, pour avancer sur un sol solide.

Je propose, si vous en êtes d'accord, de commencer par repérer parmi les répertoires
d'adventices dotés de moyens d'identification connus, celui qui serait
    • - suffisamment exhaustif,
      - à double entrée (par image et par non de plante)
      - précis et rigoureux
      - facilement utilisable par un jardinier non botaniste
      - doté d'une photothèque
      - bilingue (noms vernaculaires<>noms linnéens
Quel est à votre avis le plus adéquat pour notre chantier?
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
-ariane-
Grappe de parlotte
Messages : 1704
Inscription : lun. 06 déc. 2010 14:37
Région : Centre
Sexe : Femme
Localisation : Sud de l'Indre-et-Loire

Re: Dis moi tes mauvaises herbes, je te dirai...

Message par -ariane- »

Avant de vous lancer dans de grands travaux, quelqu'un connaît-il ce bouquin ?
http://livre-nature.promonature.com/pro ... ucts_id=28

Répondre

Revenir à « Aux zones »